| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

Commentaires

| Page d'accueil |
| Remonter|
Obsolète...coupez
A l'ancienne
Le Réveil
Pentecôtistes
La grâce de Dieu
La grâce enseigne
Tête couverte
Les Insoumis
Texte et contexte
Les jugements de Dieu
Nos jugements
Un flagrant délit
Les parfaits et les autres
Les méthodes
Les événements
L'incinération des morts
Irrité et furieux
La Parabole des grenouilles
Société en déclin
Gouvernement des nations
L'angoisse des nations
Ceux qui détruisent la terre
Noël la vérité
Les hauts lieux
Les fêtes

Réflexions sur les méthodes

Nous sommes souvent confrontés à des choix concernant la façon d'organiser les églises, ainsi que les moyens et méthodes que nous pouvons utiliser pour l'évangélisation.

Nous empruntons normalement les moyens et les techniques modernes pour voyager, communiquer, organiser notre vie quotidienne : électricité, téléphone, informatique, télévision, radio, automobiles, motos, avions, bateaux, etc.  

Même si la technologie moderne ne répond pas toujours à ce que nous voudrions et produit souvent l'inverse de ce que nous attendons pour notre bien être, nous vivons avec. 

Les moyens ne sont que des outils, dont il ne faut pas devenir les esclaves. Ils sont faits pour nous servir et non le contraire.

Aujourd'hui, nous utilisons des ordinateurs  et nous remarquons que c'est un excellent outil de communication. Malheureusement, Internet véhicule beaucoup de choses mauvaises, impures et destructives, contre lesquelles nous devons nous tenir en garde.

Les moyens modernes : radio, télévision, Internet, sont très utiles et pratiques pour  communiquer des informations dans le cadre de tout ce qui se fait dans les milieux chrétiens, ainsi que  pour annoncer l'Évangile dans  le monde. 

Cependant ils ne remplaceront jamais la relation directe entre les personnes : une conversation, un entretien, les réunions des frères et sœurs dans la communion fraternelle, la prédication de la Parole de Dieu et l'exercice des dons spirituels et des ministères, dans les assemblées... 

Les méthodes, c'est à dire la façon de faire,  demandent de la vigilance et de la sagesse.

C'est là qu'intervient notre choix, qui est dicté par la façon dont nous voyons ou comprenons les choses.

Si nous prenons comme référence la sagesse du monde, sa compréhension des choses, sa recherche de l'efficacité dans son approche des gens, nous entrons dans un système  qui peut nous amener à placer notre confiance dans  les méthodes, plus que dans le Seigneur.

Prenons l'exemple d'une entreprise : son but c'est la réussite, donc l'efficacité. Pour y parvenir, elle utilisera tout un ensemble de choses : 

D'abord la formation d'un personnel compétent, une structure appropriée, une bonne organisation du travail et l'acquisition d'un matériel performant. A cela rien à redire.

Ensuite des méthodes de communication persuasives. C'est dans ce domaine que l'église doit être prudente, car comme nous allons le voir, notre conception repose sur des valeurs différentes.

Le marketing,  est l'ensemble des techniques et des méthodes mises en oeuvre par une entreprise pour exercer son action commerciale.

Il y a un terme souvent  utilisé pour le développement, la croissance d'une entreprise : promouvoir.

Promouvoir, c'est faire avancer, élever à un niveau supérieur, faire grandir ...

Les entreprises utilisent pour leur développement des méthodes comme "le marketing".

Les églises peuvent-elles adopter les mêmes principes ?

Notre désir c'est la croissance des églises et surtout la diffusion de l'Évangile pour le salut des âmes.

Pour atteindre cet objectif, nous utilisons différents moyens, comme le témoignage individuel, mais aussi des moyens d'information : prospectus, affiches, communiqués dans les journaux, à la radio, à la télévision, sur Internet.

Nous nous efforçons d'avoir une information la plus claire, la plus persuasive possible. Et peut-être sommes nous tentés d'utiliser certaines méthodes, pour promouvoir "notre produit".

Si nous utilisons le marketing selon l'esprit du monde afin d'offrir "un produit"  que nous aurons adapté, non seulement aux besoins mais aussi au goût du monde, le risque est grand de dénaturer l'Évangile en le dépouillant de sa véritable force.

Nous savons que l'Évangile se suffit à lui-même :

C’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif (les gens religieux) premièrement, puis du Grec (ceux qui prônent la sagesse du monde) parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit: Le juste vivra par la foi. Romains 1.16/17

Or ce qui fait la force de l'Évangile c'est son message : La croix de Christ, c'est à dire le message de l'amour de Dieu, Christ crucifié, offrant sa vie en sacrifice pour nous sauver,  puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. 1 Corinthiens 1:24 

C'est la seule motivation qui doit animer ceux qui annoncent l'Évangile :

1 Corinthiens 2:2 Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.

Il est important de noter ce qu'écrit encore l'apôtre Paul concernant la prédication de l'Évangile :

Ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. 1 Corinthiens 2.4/5

Paul, le prédicateur de l'Évangile, se détourne résolument de ce qu'il appelle  "les discours persuasifs de la sagesse", pour appuyer sa confiance sur l'action puissante de Dieu.

Justement, les discours persuasifs de la sagesse sont ceux que le monde utilise dans la promotion de ses produits, entre autre la publicité audible et visuelle, de plus en plus suggestive.

Le marketing, selon l'esprit du monde est une méthode dont le but est de séduire les clients potentiels, en allant jusqu'à créer le besoin, en même temps que le désir d'acheter.

Non seulement on cherche à répondre aux goûts des gens, mais on va agir psychologiquement pour produire des goûts et des besoins nouveaux. C'est l'esprit séduisant de la publicité.

L'Évangile n'a pas vocation de répondre  au goût du monde, mais plutôt à ses  véritables besoins, dont le premier et le plus important est la vie éternelle.

En utilisant les méthodes  du monde commercial, nous entrons dans les principes de "la sagesse du monde" dans ses moyens de persuasion ou de séduction. Or l'évangile n'est pas séduisant pour les incrédules, du moins si nous n'en altérons pas le message.

Si nous voulons le rendre séduisant, nous devrons prêcher ce qui plait aux gens, comme l'écrit l'apôtre Paul :

2 Timothée 4.3/4 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

L'Évangile, est un message  qui  ne correspond pas à la sagesse du monde, à sa logique, à sa mentalité.

L'apôtre Paul définit très clairement la place et l'accueil du message de l'Évangile dans le monde :

1 Corinthiens 117/25  Ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Evangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine.
Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.
Aussi est-il écrit: Je détruirai la sagesse des sages, Et j’anéantirai l’intelligence des intelligents.
Où est le sage? où est le scribe? où est le disputeur de ce siècle? Dieu n’a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde?
Car puisque le monde, avec sa sagesse, n’a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.
Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse: nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.
Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.

L'Évangile, c'est le message de l'amour de Dieu pour le monde. Il  révèle la façon dont Dieu manifeste son amour, qui ne ressemble pas à la conception de l'amour selon le cœur humain.

L'amour de Dieu exige un sacrifice pour que les hommes soient sauvés. Ce sacrifice est celui de son fils Jésus par la croix, instrument de supplice ignoble et scandaleux, que le monde avec sa sagesse ne comprend pas.

C'est ce message de Dieu qui lorsqu'il touche le cœur amène à la repentance.

 ... les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité ... poussent à la repentance? Romains 2:4

En même temps qu'Il stigmatise et condamne le péché, l'Évangile  révèle l'œuvre qui a dû être accomplie pour l'expier.

Or le monde n'aime pas qu'on lui parle du péché, qu'on lui montre que ses oeuvres sont mauvaises, selon ce que dit le Seigneur Jésus :

Le monde ...  me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses oeuvres sont mauvaises. Jean 7:7

Jean 15:19 Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.

Ce que rappelle aussi l'apôtre Jean :

1 Jean 4.5 Eux, ils sont du monde; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute.
Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas: c’est par là que nous connaissons l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur.

Nous pouvons êtres tentés d'utiliser les méthodes et les discours du monde pour le persuader, mais Paul écrit : 

1 Corinthiens 2:4/5 ...  ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance,  afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

12/15 Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.
Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.
Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.
L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne.

C'est encore le même apôtre qui dit :

Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. 2 Corinthiens 10:4 

Nous sommes libres d'utiliser les méthodes du monde et le résultat sera celui qu'elles  produisent, car le monde aime ce qui est à lui, mais si nous utilisons les méthodes de Dieu, les résultats ne seront peut-être pas toujours spectaculaires, mais ils seront selon la pensée de Dieu.

Nous ne devons pas nous attendre à créer l'enthousiasme dans le monde avec l'Évangile, comme le dit Jésus :

Matthieu 7.13/14 Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.
Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Si nous ne trouvons pas une satisfaction selon le cœur humain, nous aurons au moins la conscience de plaire au Seigneur et ce sera notre sujet de joie.

Galates 1:10  Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.

L'apôtre dit cela au sujet de l'Évangile qu'il annonce et qu'il a reçu de Dieu.

Parfois nous pouvons dire avec le prophète : 

C’est en vain que j’ai travaillé, C’est pour le vide et le néant que j’ai consumé ma force; 

Cependant nous pouvons aussi ajouter : 

Mais mon droit est auprès de l’Eternel, Et ma récompense auprès de mon Dieu. Esaïe 49:4 

Enfin rappelons encore cette parole de l'Écriture :

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Romains 12:2

Haut de page

Lire aussi :