Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Christ dans la Bible
Le mystère de Christ
Christ Fils de Dieu
Christ le Seigneur
Le fils de l'homme
Jésus
Un Sauveur vous est né
Voici Noël
l'avent
Jésus le Sauveur
De l'origine à la croix
La Croix de Christ
Christ crucifié
Le sang de Jésus
Abandonné du Père
La Paque
Christ notre Pâque
Il est ressuscité
Jésus est vivant
Jésus notre Maître
Voir Jésus
Toujours le même
Avec Christ
Christ le Cep
Enracinés en Lui
Le Chef de l'Eglise
La lumière du monde
Sa présence
Jésus et nous
Souper avec Jésus
Jésus à la porte
Le bon berger
Comme un berger
Intercesseur
Intercesseur
Sacrificateur
Jésus-Christ, Roi
Tout en Lui
Le cep et les sarments
Venir à Jésus
Invoquer son Nom

Comme un berger

En relisant le passage de Ezéchiel 34.12, je pensais au Seigneur Jésus-Christ le Berger vigilant et bienveillant, attentif à la situation de ceux et celles qui sont à lui, ses brebis.

Il dit : Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.
J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. Jean 10.14

Par le prophète Ezéchiel, Dieu dit à Israël et surtout à ceux qui dirigent le peuple, ce qu'il pense d'eux et ce qu'il va faire.

J’établirai sur elles un seul pasteur, qui les fera paître, mon serviteur David; il les fera paître, il sera leur pasteur. Ezéchiel 34:23

Devant la négligence, l'incompétence et l'égoïste intérêt de ces pasteurs, Dieu intervient en personne. Il déclare à tous, que le berger suprême, le chef de son peuple, c'est lui l'Eternel et que ceux qui sont établis dans des responsabilités ne sont que des serviteurs qui doivent être fidèles à leur tâche car ils auront à rendre compte. Ils ne sont pas propriétaires des brebis, mais des bergers par intérim.

C'est rassurant de constater qu'au final c'est l'Eternel qui est le maitre absolu et que son peuple dépend avant tout de Lui.

Cette image du berger est particulièrement parlante et tellement encourageante.

Le berger d'autrefois, dans les pays d'orient, avait un sentiment d'attachement, de préoccupation, d'amour pour ses brebis,  il  était uni à son troupeau. Non seulement collectivement, mais individuellement à chaque brebis.

Je chercherai celle qui était perdue, je ramènerai celle qui était égarée, je panserai celle qui est blessée, et je fortifierai celle qui est malade. Ezéchiel 34:16

Si nous sommes à Lui, notre Seigneur Jésus-Christ est notre Berger. Pas uniquement celui de l'ensemble de son Eglise, mais le Berger de chacun de nous en particulier. 

J'aime cette image du berger  debout au milieu de ses brebis éparses, qui en fait la revue.

Ses yeux parcourt l'ensemble du monde, des nations, des peuples, des villes, des villages, des campagnes.

Aussi loin, aussi isolée qu'une brebis puisse se trouver il la voit ! Non pas comme un point quelque part, mais comme un être qu'il aime, pour qui il a donné sa vie, pour lequel il est plein d'une bienveillante sollicitude et dont il connait exactement la situation et les besoins.

Si nous sommes bien portants, heureux, comblés, il le sait ! Si nous sommes malheureux, malades, blessés, isolés, abandonnés, découragés, il le sait aussi !

Peut être qu'on vous a oubliés, qu'on vous ignore ou même qu'on vous méprise et qu'on vous rejette ? Qu'importe, le Bon Berger des brebis vous connait personnellement, il vous aime comme une personne qui lui est chère, il est attentif à vos besoins et à votre état d'âme. Il est disposé à vous secourir.

Comme un pasteur inspecte son troupeau quand il est au milieu de ses brebis éparses, ainsi je ferai la revue de mes brebis, et je les recueillerai de tous les lieux où elles ont été dispersées au jour des nuages et de l’obscurité.

Jésus a décrit les sentiments qui l'animent en faveur de chacun de ses rachetés.

Quel homme d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve?
Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue. Luc 15.4

Je ne sais pas si vous êtes perdu(e), ou simplement égaré(e), troublé(e), en peine, découragé(e), fatigué(e), blessé(e) ou malade... Mais je sais que Jésus n'est pas indifférent à votre situation. Il se préoccupe de vous personnellement.

Je chercherai celle qui était perdue, je ramènerai celle qui était égarée, je panserai celle qui est blessée, et je fortifierai celle qui est malade. Ezéchiel 34:16

Chacun et chacune, nous pouvons proclamer avec le Psalmiste :

Le SEIGNEUR est mon berger, je ne manque de rien.
Il me fait reposer dans des champs d’herbe verte, il me conduit au calme près de l’eau,
il me rend des forces, il me guide sur le bon chemin, pour montrer sa gloire.
Même si je traverse la sombre vallée de la mort, je n’ai peur de rien, SEIGNEUR, car tu es avec moi. Ton bâton de berger est près de moi, il me rassure.
Tu m’offres un bon repas sous les yeux de mes ennemis. Tu verses sur ma tête de l’huile parfumée, tu me donnes à boire en abondance.
Oui, tous les jours de ma vie, ton amour m’accompagne, et je suis heureux. Je reviendrai pour toujours dans la maison du SEIGNEUR. Psaume 23 (Bible Parole de vie)

 

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page

Lire aussi : Jésus, le Bon Berger