| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

Connaissance de Christ

| Page d'accueil |
| Remonter|
Christ dans la Bible
Le mystère de Christ
Christ Fils de Dieu
Christ le Seigneur
Le fils de l'homme
Jésus
Un Sauveur vous est né
Voici Noël
l'avent
Jésus le Sauveur
De l'origine à la croix
La Croix de Christ
Christ crucifié
Le sang de Jésus
Abandonné du Père
La Paque
Christ notre Pâque
Il est ressuscité
Jésus est vivant
Jésus notre Maître
Voir Jésus
Toujours le même
Avec Christ
Christ le Cep
Enracinés en Lui
Le Chef de l'Eglise
La lumière du monde
Sa présence
Jésus et nous
Souper avec Jésus
Jésus à la porte
Le bon berger
Comme un berger
Intercesseur
Intercesseur
Sacrificateur
Jésus-Christ, Roi
Tout en Lui
Le cep et les sarments
Venir à Jésus
Invoquer son Nom

Le mystère de Christ

Lorsque j'étais un jeune enfant et que je posais des questions, on me répondait souvent : "c'est un mystère"

Le mot "mystère" qui apparaît  dans le Nouveau Testament désigne des choses que Dieu tient cachées à l'esprit humain, jusqu'à ce qu'il décide de les révéler par son Esprit.

1 Corinthiens 2.7/10  
Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

L'apôtre Paul à reçu des révélations particulières concernant les mystères que Dieu a voulu faire connaître à ceux qui croient.

Éphésiens 3:3 C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots. 

Parmi ces mystères révélés, il y a "Le mystère de Christ", c'est à dire tout ce qui concerne la personne du Fils de Dieu : 

  • son existence éternelle

  • sa venue sur la terre comme un simple homme

  • son ministère glorieux

  • son oeuvre de rédemption par sa mort sur la croix

  • sa résurrection et son élévation auprès de Dieu

  • son union spirituelle avec l'Église, l'Épouse de l'Agneau

  • son retour glorieux et l'enlèvement de ses rachetés

  • son règne éternel

Si nous ne comprenons pas parfaitement ces choses, car nous ne connaissons qu'en partie, Dieu nous en parle suffisamment clairement pour que nous puissions les croire et à partir de là grandir dans leur connaissance avec l'aide du Saint-Esprit.

Nous sommes obligés de reconnaître que la personne de Christ est  mystérieuse. Sa connaissance fait partie de ces  profondeurs de Dieu dans lesquelles nous ne pénétrons que lentement et que seul l'Esprit de Dieu peut nous révéler. 

Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. 1 Corinthiens 2:10 

L'apôtre Paul écrit que la connaissance de Christ était pour lui la chose la plus excellente, pour laquelle il renonçait à tout. 

Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ. Philippiens 3:8 

Je crains que nous ne comprenions pas assez l'importance de cette connaissance, qui nous porte à nous attacher à notre Seigneur et à demeurer en communion avec Lui. Nous sommes trop légers !

Plus nous entrons dans la révélation du mystère de Christ, plus nous devenons de vrais adorateurs.

Dieu cherche de vrais adorateurs, des personnes qui au fond de leur cœur ont pour lui une telle admiration, une telle crainte, un tel respect, qu'elles se prosternent devant sa majesté en adorant et en disant : Tu es digne...

A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles!

Nous venons, pour la plupart de fêter Noël. Même le présentateur du journal de 13 heures, sur France 2 a osé faire la différence entre le "Noël chrétien" et le "Noël païen". 

Sa remarque m'a plu et me fait penser que ceux qui ne veulent pas croire en Jésus comme leur Sauveur sont inexcusables, car ils ne font pas l'effort de chercher à le connaître, alors que la commémoration de la naissance de Jésus est devenu universelle ou presque et même si elle est mal annoncée, il en est parlé. Et puis nous pouvons aussi croire que beaucoup plus de gens que nous pensons, croient en Jésus.

Voici le mystère dont je veux vous entretenir maintenant :

La parole a été faite chair.

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Elle était au commencement avec Dieu.
Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle...
Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. Jean 1:1/14 

En réalité, ce n'est pas la naissance de Jésus qui est miraculeuse, c'est sa conception. 

"Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David ; cette jeune fille s'appelait Marie. L'ange entra auprès d'elle et lui dit : « Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi. » A ces mots, elle fut très troublée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L'ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la famille de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. » Marie dit à l'ange : « Comment cela se fera-t-il puisque je n'ai pas de relations conjugales ? » L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu. Et voici que Élisabeth, ta parente, est elle aussi enceinte d'un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, elle qu'on appelait la stérile, car rien n'est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi comme tu me l'as dit ! » Et l'ange la quitta."

Jésus a été conçu lorsque un ovule de Marie, la vierge de Nazareth, a été  fécondé d'une façon prodigieuse par l'action surnaturelle de l'Esprit de Dieu. 

Le Seigneur de Gloire, La Parole Dieu, celui qui existait en forme de Dieu, par qui toutes choses ont été créées, est venu dans cet ovule et y a vécu pendant toutes les phases du développement embryonnaire".

Dans cet embryon, s'est trouvée "La Parole de Dieu", le Christ, dont Dieu formait le corps humain dans lequel s'est accompli notre salut.

Le Christ entrant dans ce monde a dit avant même que les hommes le rencontre en chair et en os :

Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps;
Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché.
Alors j’ai dit: Voici, je viens Dans le rouleau du livre il est question de moi Pour faire, ô Dieu, ta volonté. Hébreux 10.5/7

Le Seigneur, dans cet embryon a connu toutes les phases successives de l'évolution jusqu'au premier mois de la grossesse, quand, lorsque le fœtus mesurait de 0,8 à 1,5 cm, a commencé à utiliser le cordon ombilical pour se nourrir par sa mère et il a dû ainsi rester pendant neuf mois dans le liquide amniotique dans le placenta de sa mère avant de naître à Bethléem".


Le Seigneur Jésus pouvait reprendre à son compte les paroles du psalmiste : Ps 139.13/16

C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère.
Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.
Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.
Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.


Je suis confondu et émerveillé par cette descente du Fils de Dieu parmi nous, suivant le processus naturel de la naissance des hommes. 

Nous donnons la gloire au Dieu Très Haut, d'avoir  choisi la voie de tous les humains pour envoyer son Fils jusqu'à nous et venir lui-même en Lui.

Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 2 Corinthiens 5:19 

Nous croyons que celui qui existait en forme de Dieu est devenu un homme comme nous, né d'une femme, mais que son origine est éternelle, Lui le Dieu véritable.
Il est indispensable que nous croyions à la conception miraculeuse du Fils de Dieu et a sa naissance dans un corps semblable au notre : 


1 Jean 4.2/3 Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

Oui, le Christ, le Fils du Dieu Très Haut, devenu homme, a été conçu miraculeusement par le Saint-Esprit dans le sein de Marie la vierge de Nazareth, sans le secours d'aucun homme, mais par la puissance de Dieu.

Lorsque nous nous éveillons à la réalité d'un tel prodige, nous devenons des adorateurs du Dieu Tout-Puissant et nous sommes non seulement  émerveillés mais aussi encouragés à mettre notre confiance en notre Père céleste, le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui fait de tels miracles.

Notre Dieu est le seul vrai Dieu, le Tout Puissant, éternellement le même, aucune délivrance, aucune intervention, si improbable qu'elle soit, ne lui est impossible.

Et cette grande puissance, le Seigneur du ciel et de la terre veut la manifester en faveur de touts ceux qui le prennent pour refuge.

Celui qui a envoyé son fils unique dans le monde par un si grand miracle, mais aussi dans un tel abaissement, Celui qui l'a ressuscité des morts et élevé à sa droite par sa puissance, peut et veux faire pour nous, infiniment plus que ce que nous pouvons demander et penser.

A lui, seul Dieu véritable, soit la gloire, l'honneur et la puissance aux siècles des siècles. amen. 

Haut de page

Lire aussi :