Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Christ dans la Bible
Le mystère de Christ
Christ Fils de Dieu
Christ le Seigneur
Le fils de l'homme
Jésus
Un Sauveur vous est né
Voici Noël
l'avent
Jésus le Sauveur
De l'origine à la croix
La Croix de Christ
Christ crucifié
Le sang de Jésus
Abandonné du Père
La Paque
Christ notre Pâque
Il est ressuscité
Jésus est vivant
Jésus notre Maître
Voir Jésus
Toujours le même
Avec Christ
Christ le Cep
Enracinés en Lui
Le Chef de l'Eglise
La lumière du monde
Sa présence
Jésus et nous
Souper avec Jésus
Jésus à la porte
Le bon berger
Comme un berger
Intercesseur
Intercesseur
Sacrificateur
Jésus-Christ, Roi
Tout en Lui
Le cep et les sarments
Venir à Jésus
Invoquer son Nom

Voir Jésus

Un vendredi soir, avant de me coucher, une pensée est venue à mon esprit : Je verrai le Seigneur face à face !

Je me suis dit que ce sera impressionnant, infiniment réjouissant et merveilleux !

... lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d’une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. 1 Pierre 1.8

Le lendemain matin, en y réfléchissant, les paroles d'un ancien cantique se sont présentées à mes pensées :  "Je sais qu'un jour mes yeux verront Jésus ..."

Je devais prêcher le dimanche dans une petite assemblée de frères et sœurs africains à Nantes ... le sujet était tout trouvé !

En Judée, en Galilée, en Samarie, il y a plus de 2000 ans, des milliers de personnes ont vu Jésus quand il arrivait dans leur ville ou leur village. Ils écoutaient ses paroles, ils étaient témoins et souvent bénéficiaires de ses guérisons et des miracles qu'il accomplissait parmi eux.

Ses disciples qui le suivaient partout ont mangé et bu avec lui. Ils l'ont vu prier, Ils ont entendu ses prédications, ses instructions, son enseignement, ils ont assisté à ses joies et à ses tristesses. Ils ont été témoins de ses souffrances et de sa mort sur la croix, puis de sa résurrection, comme le disait l'apôtre Pierre :

Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont tué, en le pendant au bois.
Dieu l’a ressuscité le troisième jour, et il a permis qu’il apparût, non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec lui, après qu’il fut ressuscité des morts.
Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d’attester que c’est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. Actes 10.39

Lorsqu'il leur apparaissait après qu'il fut ressuscité ils étaient dans la joie de le revoir vivant.

Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit: La paix soit avec vous!
Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. Jean 20.19

Certains ont vu le Seigneur dans sa gloire :

Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l’écart sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.
Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s’entretenant avec lui.
Pierre, prenant la parole, dit à Jésus: Seigneur, il est bon que nous soyons ici; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie.
Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection: écoutez-le!
Lorsqu’ils entendirent cette voix, les disciples tombèrent sur leur face, et furent saisis d’une grande frayeur.
Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et dit: Levez-vous, n’ayez pas peur!
Ils levèrent les yeux, et ne virent que Jésus seul. Matthieu 17.1

L'apôtre Paul sur le chemin de Damas, puis à plusieurs reprises pendant son ministère.

Etienne lorsqu'il était lapidé à cause de son témoignage à Christ :

Etienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.
Et il dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. Actes 7.55

Enfin, le Seigneur est apparu à Jean dans des visions extraordinaires rapportées  dans le livre de la Révélation de Jésus-Christ, l'Apocalypse. Chacune de ces visions revêt une signification particulière.

D'abord Jean  l'a vu comme le Seigneur de l'Eglise et des églises :

Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette, qui disait: Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée.
Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine.
Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux.
Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force.
Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point! (1-18) Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. Apocalypse 1.10

Ensuite comme l'Agneau de Dieu qui a reçu le pouvoir d'accomplir les décrets divins contenus dans un  livre  scellé :

Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.
Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints.
Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.
Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers.
Ils disaient d’une voix forte: L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange.
Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles!
Et les quatre êtres vivants disaient: Amen! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent. Apocalypse 5.6

Enfin comme le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs venant régner sur la terre entière.

Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.
Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même; et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.
Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur.
De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant.
Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Apocalypse 19.11 à 20.4

Les visions rapportées par Jean dans le livre de l'Apocalypse rappellent celles du prophète Daniel :

Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui.
On lui donna la domination, la gloire et le règne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.
Moi, Daniel, j’eus l’esprit troublé au dedans de moi, et les visions de ma tête m’effrayèrent. Daniel 7.13

Tous ceux qui ont vu  le  Seigneur Jésus-Christ dans sa gloire ont été saisis de crainte devant sa puissance, sa grandeur et son autorité !

Les yeux de l'esprit

Certains ont vu  Jésus avec les yeux de leur corps, d'autres ont été ravis en esprit dans des visions surnaturelles, puis il y a   ceux et celles qui après leur mort vont auprès de Lui. Ils expérimentent ce que dit Job :

Quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je le verrai, et il me sera favorable; Mes yeux le verront, et non ceux d’un autre. Job 19.26

C'est ce que Paul croyait aussi :

Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face ... 1 Corinthiens 13:12

Parfois les gens emploient une expression impersonnelle lorsqu'une personne meurt. Ils disent : son âme l'a quittée !

En réalité c'est "la personne" qui quitte son corps lequel est la partie visible de notre être. Fait de de chair, doté de ses cinq sens, il  permet d'exprimer la personnalité, de percevoir et de recevoir ce qui vient de l'extérieur, de communiquer avec le monde naturel.

Lorsque nous mourons, notre être intérieur, l'âme, avec ses sentiments, ses émotions, sa sensibilité, et l'esprit avec ses pensées, la conscience des choses, l'intelligence, la réflexion, la volonté, quittent  la tente dans laquelle nous habitons sur la terre. Nous entrons dans une autre dimension, celle du monde des esprits.

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme.
Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus.
Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.
Et celui qui nous a formés pour cela, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit.
Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons qu’en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur- car nous marchons par la foi et non par la vue, nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur.
2 Corinthiens 5.1

Pour l'apôtre Paul et ceux qui ont exprimé leur assurance à ce sujet  les choses étaient claires et simples. Ils savaient qu'en mourant ils s'en allaient auprès du Seigneur et qu'ils le verraient, mais d'une façon différente, comme Job l'exprime : "Quand je n’aurai plus de chair ... je le verrai, ...mes yeux le verront".

Quand Job dit : "mes yeux le verront", il sait qu'il ne s'agit pas des yeux de son corps, mais des yeux de son esprit.

Dieu est Esprit, tous les êtres célestes sont des esprits. Jésus lui-même est ressuscité spirituel, son corps de chair étant devenu comme un esprit.  1 Corinthiens 1.45

L'apôtre Paul a écrit : "... si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière." 2 Corinthiens 5:16

Avec les anges, les archanges, les chérubins et toutes les créatures célestes, il y a dans le ciel "l'assemblée des esprits des justes" parvenus  à la perfection,. Hébreux 12.23

Ils sont avec le Seigneur,  ils voient sa face et chantent sa gloire. 

Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.
Et ils criaient d’une voix forte, en disant: Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’agneau.
Et tous les anges se tenaient autour du trône et des vieillards et des quatre êtres vivants; et ils se prosternèrent sur leurs faces devant le trône, et ils adorèrent Dieu, en disant: Amen! La louange, la gloire, la sagesse, l’action de grâces, l’honneur, la puissance, et la force, soient à notre Dieu, aux siècles des siècles! Amen!
Et l’un des vieillards prit la parole et me dit: Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où sont-ils venus?
Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’agneau.
C’est pour cela qu’ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Apocalypse 7.9

Le monde des esprits est un monde réel qui échappe à notre regard physique. Ce sont les choses invisibles et éternelles dont ceux et celles qui croient réellement ont l'assurance.

Mettre sa foi en Dieu, c’est être sûr de ce que l’on espère, c’est être convaincu de la réalité de ce que l’on ne voit pas. Hébreux 11:1

Nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles. 2 Corinthiens 4:18

Lorsque nous croyons à cette réalité, nous nous efforçons de vivre de manière à plaire  à Dieu.

C’est pour cela aussi que nous nous efforçons de lui être agréables, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que nous le quittions. 2 Corinthiens 5:9

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. 1 Jean 3.2

Voir Jésus maintenant

Pendant que nous vivons sur la terre nous sommes influencés par  ce  que perçoivent nos sens et en particulier la vue.

Les choses qui sont dans le  monde sollicitent le regard par des images ou des scènes de vie  qui frappent les yeux. Même les plus spirituels sont affectés par les apparences :

Samuel fit ce que l’Eternel avait dit, et il alla à Bethléhem. Les anciens de la ville accoururent effrayés au-devant de lui et dirent: Ton arrivée annonce-t-elle quelque chose d’heureux? Il répondit: Oui; je viens pour offrir un sacrifice à l’Eternel. Sanctifiez-vous, et venez avec moi au sacrifice. Il fit aussi sanctifier Isaï et ses fils, et il les invita au sacrifice.
Lorsqu’ils entrèrent, il se dit, en voyant Eliab: Certainement, l’oint de l’Eternel est ici devant lui.
Et l’Eternel dit à Samuel: Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur. 1 Samuel 16.4

La nature humaine est toujours prête à donner de l'importance aux personnes et ceux qui exercent un ministère accompagné des dons du Saint-Esprit n'y échappent pas. Les apôtres savaient réagir sainement à ce genre de situation :

Pierre, voyant cela, dit au peuple: Hommes Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de cela? Pourquoi avez-vous les regards fixés sur nous, comme si c’était par notre propre puissance ou par notre piété que nous eussions fait marcher cet homme? Actes 3:12

A la vue de ce que Paul avait fait, la foule éleva la voix, et dit en langue lycaonienne: Les dieux sous une forme humaine sont descendus vers nous.
Ils appelaient Barnabas Jupiter, et Paul Mercure, parce que c’était lui qui portait la parole.
Le prêtre de Jupiter, dont le temple était à l’entrée de la ville, amena des taureaux avec des bandelettes vers les portes, et voulait, de même que la foule, offrir un sacrifice.
Les apôtres Barnabas et Paul, ayant appris cela, déchirèrent leurs vêtements, et se précipitèrent au milieu de la foule, en s’écriant: O hommes, pourquoi agissez-vous de la sorte? Nous aussi, nous sommes des hommes de la même nature que vous; et, vous apportant une bonne nouvelle, nous vous exhortons à renoncer à ces choses vaines, pour vous tourner vers le Dieu vivant, qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve. Actes 14.11

Aucun personnage, si grand soit-il, prophète, apôtre, évangéliste, pasteur, etc., ne doit prendre la place de Jésus.

Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il les conduisit seuls à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux; ses vêtements devinrent resplendissants, et d’une telle blancheur qu’il n’est pas de foulon sur la terre qui puisse blanchir ainsi.
Elie et Moïse leur apparurent, s’entretenant avec Jésus.
Pierre, prenant la parole, dit à Jésus: Rabbi, il est bon que nous soyons ici; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie.
Car il ne savait que dire, l’effroi les ayant saisis.
Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix: Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!
Aussitôt les disciples regardèrent tout autour, et ils ne virent que Jésus seul avec eux. Marc 9.2

Ils ne virent que Jésus seul avec eux !

Dans un autre domaine, des circonstances malheureuses, des épreuves douloureuses,  des situations difficiles,   font que l'on regarde autour de soi pour trouver du secours, souvent en vain.

Je lève mes yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours? Psaumes 121:1

Le psalmiste avait compris que son salut ne pouvait venir que de l'Eternel.

Le secours me vient de l’Eternel, Qui a fait les cieux et la terre. Psaumes 121:2
Jésus nous appelle à nous tourner vers lui :

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Matthieu 11:28

Il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu’aucun ait pu la guérir.
Elle s’approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus. Au même instant la perte de sang s’arrêta. Luc 8.43

Nous avons besoin de "voir" Jésus   tel qu'il est présenté dans les Evangile, en gardant dans notre cœur l'assurance qu'il est toujours le même, aujourd'hui et demain et éternellement, "faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable". Actes 10.38

Le Seigneur ne change pas : Il est le même en tout temps : hier, aujourd'hui, éternellement ! Hébreux 13.8

C'est à Lui que nous devons regarder pour être sauvés, guéris, délivrés, secourus, bénis, exaucés.

Ayez les regards sur Jésus, qui suscite la foi et la mène à la perfection ; en échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. Hébreux 12:2

Comment voyons nous Jésus ?

De nombreuses personnes s'attachent à l'apparence physique de Jésus souvent représenté sous les traits d'un homme au beau visage, avec des cheveux longs châtains, une barbe et des yeux bleus ou marrons, c'est selon.  Le système catholique a fait de son image (comme pour d'autres personnages déclarés saints ou saintes) un objet de piété. C'est de l'idolâtrie interdite par Dieu :

Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point. Exode 20.4

D'ailleurs nous ne savons pas comment était le visage du Seigneur. Ses disciples qui ont parlé de lui n'ont pas donné de détails sur son aspect physique.

Jésus était un homme ordinaire, un juif de son époque, de famille humble,  de Nazareth en Galilée, région méprisée par les gens de la Judée et de Jérusalem !

Le prophète Esaïe le présente ainsi :

Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire.

Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. Esaïe 53:2

Il est évident que le regard que nous sommes appelés à  porter sur Jésus  est un regard spirituel, le regard de  la foi, qui ne s'attache pas à l'apparence physique.

Notre vision du Seigneur doit être inspirée par ce que nous en dit la Bible, sans aller au delà !

Si les yeux de notre corps ne voient pas Jésus physiquement, nous pouvons vivre dans la réalité de  sa présence quotidienne parmi nous sur la terre, selon ses paroles :

Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Matthieu 28:20

Avant de quitter les siens, le jour où il est monté vers son Père, Jésus leur a promis de rester avec eux :

Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. Jean 14:18

Il parlait de sa présence en Esprit et par le Saint-Esprit. Jean 14.16/17

Il ne nous laisse pas seuls. Il est avec chacun des siens. Si nous lui appartenons il est avec nous tous les jours.

Il est également avec ses églises, présent au milieu de ceux qui s'assemblent en son nom.

Nous pouvons dès ici bas "voir" le Seigneur Jésus-Christ, c'est à dire être conscients de sa présence et voir ses œuvres dans notre vie et dans la vie de ceux et celles qui croient en Lui.

Il continue d'agir sur la terre par le Saint-Esprit qui anime et remplit ses disciples.

Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.

Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.

Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu.

Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient. Marc 16.16

Au sortir d'une assemblée d'église pendant laquelle on avait chanté et proclamé : "Dieu est là, Jésus est présent, le Saint-Esprit est parmi nous", je me demandais sur quels critères nous pouvons l'affirmer si ce n'est qu'en répétant ce qui est écrit dans la Bible.

Dans beaucoup de cas il ne s'agit que de proclamations verbales car l'absence de manifestations de la présence de Dieu est évidente. Pourtant beaucoup semblent s'en contenter, comme si c'était normal.

Sans beaucoup creuser, il est facile de constater le décalage qui existe entre les croyants des Actes des Apôtres et ceux d'aujourd'hui.

Nous pouvons dire avec le psalmiste :

Nous ne voyons plus nos signes; Il n’y a plus de prophète, Et personne parmi nous qui sache jusqu’à quand… Psaumes 74:9

Il semble que beaucoup se contentent du peu qu'ils vivent sans chercher avec ardeur la manifestation du Saint-Esprit dans la réalité de ses dons miraculeux.

Il y a plusieurs raisons à cette carence : la négligence par manque de courage et la peur de l'effort, l'incrédulité qui fait que nous ne prions pas pour ces choses et surtout le manque de sanctification.

Il existe une forme de piété sécurisante qui ne nécessite pas l'effort de rechercher ce qui est la norme, selon ce que nous lisons dans la Bible.

Les premiers disciples n'étaient pas naturellement plus forts ou meilleurs que nous. Il est également faux de penser que c'était une époque exceptionnelle,  pour un temps.

La réalité c'est qu'ils vivaient pour Dieu tout simplement, leur consécration et leur sanctification étaient réelles et totales.

Le Seigneur est toujours le même dans sa fidélité, dans sa puissance, dans sa bonté, mais aussi dans sa sainteté. Voici une parole à laquelle il faut sans cesse réfléchir, la garder dans notre pensée et dans notre cœur :

Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.

Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Corinthiens 6.19-7.1

Le regard de la foi

Pour l'instant, ici bas, nous marchons par la foi et non par la vue. 2 Corinthiens 5:7

Nous croyons en  Jésus, le Fils unique de Dieu venu sur la terre comme un simple homme, accomplir la mission divine : offrir sa vie en sacrifice pour expier les péchés des humains.

Nous le considérons comme celui qui fait connaitre Dieu son Père en accomplissant des œuvres puissantes de guérison, de miracles de délivrance, accueillant inlassablement tous ceux qui avaient besoin de son secours. Il révélait ainsi la vraie nature de Dieu son Père bon, compatissant, miséricordieux, bienveillant ...

Nous le voyons comme notre Sauveur, l'Agneau de Dieu chargé de nos péchés, de nos souffrances et même de nos maladies. :

Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.
Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Eternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.

Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche. Esaïe 53

Nous le contemplons comme le Fils de Dieu, le Christ ressuscité et glorieux  à la droite de son Père dans le ciel, au dessus de tout et de tous, devenu notre avocat qui intercède pour nous,   et notre représentant auprès de Dieu.!

Il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous! Romains 8:34

Celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. Hébreux 2:9

Lui qui existait en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.
C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. Philippiens 2.5

Enfin, par la foi, nous nous projetons vers le moment où Il apparaîtra sur les nuées du ciel avec une grande puissance et une grande gloire, ressuscitant tous ceux qui lui appartiennent et les rassemblant autour de lui pour l'éternité.

Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.
Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 1 Thessaloniciens 4.16

Tout œil le verra

Un jour le Seigneur Jésus-Christ sera manifesté visiblement à tous les êtres humains de tous les temps, mais cette vision ne sera pas un moment de joie pour tous.

Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l’ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen! Apocalypse 1:7

Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. Matthieu 24:30

Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire.
Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Matthieu 25.31

Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.
Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres.
La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres.
Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu.
Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. Apocalypse 20.11

Conclusion:

La  vision spirituelle que nous avons de Jésus  et la raison de vivre de ceux qui croient en Lui sont exprimées par les paroles que l'apôtre Paul écrivait aux disciples de l'église de Corinthe il y a environ 2000 ans, qui sont toujours d'actualité :

Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.
Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme.
Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus.
Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.
Et celui qui nous a formés pour cela, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit.
Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons qu’en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur- car nous marchons par la foi et non par la vue,
nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur.
C’est pour cela aussi que nous nous efforçons de lui être agréables, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que nous le quittions. 2 Corinthiens 4.17

"Voir le Seigneur" face à face, en personne, c'est l'espérance qui anime ceux qui croient en lui de tout leur cœur. Elle concerne notre destinée finale et éternelle.

Nous le verrons tel qu'il est, nous resterons toujours avec Lui  et il nous transformera à son image

Notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses.
C’est pourquoi, mes bien-aimés, et très chers frères, vous qui êtes ma joie et ma couronne, demeurez ainsi fermes dans le Seigneur, mes bien-aimés!
Philippiens 3:21

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. 1 Jean 3:2

Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. 1 Jean 3:3

La certitude de notre rencontre avec le Seigneur Jésus inspire la foi, la consécration et la recherche de la sanctification.

Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu’il paraîtra, nous ayons de l’assurance, et qu’à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui. 1 Jean 2:28

 

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page