Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Christ dans la Bible
Le mystère de Christ
Christ Fils de Dieu
Christ le Seigneur
Le fils de l'homme
Jésus
Un Sauveur vous est né
Voici Noël
l'avent
Jésus le Sauveur
De l'origine à la croix
La Croix de Christ
Christ crucifié
Le sang de Jésus
Abandonné du Père
La Paque
Christ notre Pâque
Il est ressuscité
Jésus est vivant
Jésus notre Maître
Voir Jésus
Toujours le même
Avec Christ
Christ le Cep
Enracinés en Lui
Le Chef de l'Eglise
La lumière du monde
Sa présence
Jésus et nous
Souper avec Jésus
Jésus à la porte
Le bon berger
Comme un berger
Intercesseur
Intercesseur
Sacrificateur
Jésus-Christ, Roi
Tout en Lui
Le cep et les sarments
Venir à Jésus
Invoquer son Nom

Le temps de l'Avent

Nous sommes souvent décontenancés quand nous réfléchissons aux coutumes, traditions et fêtes religieuses dites "chrétiennes", d'autant que nous n'en trouvons nulle trace dans le Nouveau Testament.

Les disciples des églises mentionnées dans le livre des Actes des apôtres et dans les épitres, ne célébraient, ni la date anniversaire de la naissance de Jésus, ni sa crucifixion, ni sa résurrection, ni sons ascension ou autre événement. Ils pratiquaient simplement le baptême par immersion et la cène, institués par le Seigneur. Ils n'avaient pas de jours particuliers pour commémorer la mort et la résurrection de Jésus :

Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés. Actes 1.45

Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes.
Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. Actes 2.42

Souvent ils se réunissaient le premier jour de la semaine : Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Actes 20:7

Ce jour correspondait à la fin du sabbat juif et commençait à  6 heures du soir.

Ce que nous appelons  "le jour du Seigneur"  désignait à l'époque "le jour de l'avènement de Christ"

Dès les premiers siècles, sous le règne de l'empereur romain Constantin, l'Eglise est devenue une institution officielle. De nombreuses pratiques, cérémonies, fêtes, ont été instituées. Un clergé avec sa hiérarchie s'est établi. Les habits sacerdotaux empruntés aux religions païennes sont apparus.

Il est très facile de retrouver les références concernant les décisions des conciles des premiers siècles décrétant les dogmes nouveaux étrangers aux enseignements du Nouveau Testament.

Dans quelques semaines, le monde "chrétien" va fêter Noël et certaines églises célèbrent l'avent, un temps de préparation à la grande fête.

Quelle est la signification de l'Avent?

En voici l'explication selon le site catholique "Foi et vie chrétienne"

3ème dimanche de l'Avent


Le temps de l'Avent (du latin adventus, « venue, avènement »). s'ouvre le 4e dimanche précédant Noël
L'Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent à célébrer simultanément la venue du Christ à Bethléem il y a deux mille ans, sa venue dans le cœur des hommes de tout temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps : "Il est venu, Il vient, Il reviendra !".
L'Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï, et décisif pour l'humanité, puisque Dieu s'est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la Croix, il a partagé en tout la condition humaine, à l'exception du péché.
Cette préparation de l'Avent est d'autant plus importante qu'il s'agit aussi de célébrer la venue du Christ dans le cœur des hommes de tout temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps.
Chacun est appelé à la vigilance et au changement de vie. La parole des Prophètes, qui retentit en chaque liturgie dominicale de l'Avent, redit la nécessité de la conversion et de la préparation du cœur, comme le rappellent également les autres lectures de la messe.
Le début de l'Avent marque aussi l'entrée dans une nouvelle année liturgique : celle-ci commence chaque année avec ce temps de préparation à Noël, pour s'achever une année plus tard à la même période.
L'Avent, comme l'ensemble du calendrier liturgique catholique, aide les fidèles à revivre les grands événements de la vie et de l'enseignement du Christ, en particulier de sa naissance (Noël) à sa Résurrection (Pâques). L'Église relit et revit donc « tous ces grands événements de l'histoire du salut dans " l'aujourd'hui" de sa liturgie » (Catéchisme de l'Église catholique, § 1095).

Déduction

En lisant ce qui précède nous serions tentés d'adhérer à une démarche apparemment très spirituelle. Or nous réalisons qu'en dépit de ce discours qui semble "évangélique", les religieux continuent leurs pratiques  idolâtres et mensongères, entretenant la confusion par un mélange séducteur de vérité et d'erreur.

La foi évangélique

L'apôtre Paul  écrivait aux disciples de l'église de Corinthe :

Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. 2 Corinthiens 11:3

Sous prétexte de mieux faire comprendre ou donner à la foi plus d'intensité, on ajoute à la piété toutes sortes de pratiques symboliques qui n'ont en réalité aucune valeur spirituelle. Cela ne fait que compliquer la vraie foi de l'Evangile dont la force réside dans sa simplicité.

Afin de préserver les disciples de l'église de Colosses de la séduction des choses inutiles, l'apôtre Paul leur écrivait :

C’est pourquoi personne n’a le droit de vous juger ou de vous critiquer à propos du manger ou du boire, ni de vous imposer l’observance des jours de fête, des nouvelles lunes ou des sabbats.
Tous ces rites n’étaient que des figures passagères, ombres de choses à venir : la réalité est en Christ. Colossiens 2.16

Réflexion

Il y a quelques années, en entrant dans la salle à l'heure du culte, je vis sur une table quatre bougies, dont une était allumée. Je demandais ce que cela signifiait et on me répondit : "C'est l'avent".

Alors à ma mémoire est remonté le souvenir des pratiques catholiques de mon enfance. Coutumes et traditions qui gardent les gens éloignés de la vérité des Ecritures, comme l'a dit Jésus aux pharisiens :

Et les pharisiens et les scribes lui demandèrent: Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens, mais prennent-ils leurs repas avec des mains impures?
Jésus leur répondit: Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit: Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné de moi.
C’est en vain qu’ils m’honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.
Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. Marc 7.5

Grâce à Dieu, je me suis converti dans une église exempte de toutes ces pratiques religieuses, où l'on m'a appris la foi simple de l'Evangile, sans autre ajout symbolique et inutile.

Conclusion

Ne mélangeons pas les choses, voici ce que les disciples de Christ doivent attendre aujourd'hui : La manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ.

Car en lui vous avez été comblés de toutes les richesses qui concernent la parole et la connaissance, le témoignage de Christ ayant été solidement établi parmi vous,de sorte qu’il ne vous manque aucun don, dans l’attente où vous êtes de la manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ.
Il vous affermira aussi jusqu’à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus-Christ.
Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur. 1 Corinthiens 1.5

Notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses. Philippiens 3.20

Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu’elle renferme sera consumée.
Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront!
Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.
C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. 1 Pierre 3.10

Bénédiction

Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu, et la communication du Saint-Esprit, soient avec vous tous ! 2 Corinthiens 13:14

Haut de page

Lire aussi : Il vous est né un Sauveur