Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Petits troupeaux
Prévoyance divine
Promesses de Dieu
Les voeux de Dieu
Cherchez l'Eternel
S'approcher de Dieu
Chantez
Dans son sanctuaire
Dieu fait croître
Chrétiens heureux
L'épreuve
Eprouvés mais consolés
Job 1
Job 2
Pourquoi
L'écharde
La souffrance
Découragement
Surmonter
La solitude
La vieillesse
La confiance
Tempête apaisée
Le coeur appesanti
Mon secours
Rafraîchissant
Une ville habitable
2008  Meilleurs voeux
Espérer
Souviens-toi

Espérer

Un dicton dit :  "l'espoir fait vivre !" 

C'est lorsqu'il n'y  a plus d'espoir que les êtres humains en arrivent à des comportements extrêmes, comme le suicide, dernier recours des désespérés.

Cependant d'une manière générale, beaucoup  hommes ou femmes, jeunes ou moins jeunes, mêmes les personnes âgées,  s'efforcent de toujours trouver une raison d'espérer, comme le dit encore la chanson : ça ira mieux demain.

On espère des jours meilleurs, des circonstances favorables,  gagner au loto ou à quelque jeu d'argent. Plus sérieusement on espère trouver "l'âme sœur", parfois sur des sites de rencontres bien aléatoires ou quelque agence spécialisée. Chaque nation espère l'homme providentiel qui réglera tous les problèmes et le monde attend le gouvernement universel qui apportera la paix et le bonheur.

Dans la maladie on espère trouver le médecin et le médicament  qui guérissent. Dans les épidémies on compte sur le vaccin qui enrayera la propagation du virus, dans les événements dramatiques ou les situations dangereuses on fonde toujours l'espoir sur une intervention "miraculeuse" que même les incroyants appellent "providentielle" .

Mais ce n'est que l'espoir, souvent déçu, même si parfois arrivent quelques éclaircies elles sont de courtes durées et les nuages sombres reviennent voiler  le ciel de nos attentes.

L'espoir est fragile car il repose sur des éléments fluctuants, comme les sentiments, les émotions, ou simplement sur des personnes qui sont faillibles par nature. En général, lorsqu'une personne dit "J'espère", c'est qu'elle n'a qu'un vague sentiment d'attente d'une chose, sans en être certaine.

C'est la raison pour laquelle, il est préférable parler "d'espérance".

Le mot en lui-même est synonyme de sécurité et de pérennité. La Bible affirme qu'avec la foi et l'amour, l'espérance demeure.

L'espoir est humain, il est naturel et ses objets sont terrestres. Il se nourrit de rêves, de projets, d'attentes fébriles que suscitent des évènements ou l'arrivée de personnages "providentiels".

L'espérance dont il est question dans la Bible est d'une toute autre nature. Elle vient de Dieu, elle est suscitée par ses promesses et elle se construit sur des réalités spirituelles, sur des choses qui existent et qui sont déjà préparées par Celui là même qui nous appelle à croire et à espérer : une demeure céleste assurée, une cité préparée, royaume ou un monde nouveau et meilleur.

Voici quelques passages des Ecritures concernant ces choses qui inspirent l'espérance des croyants :

Et nous ne portons pas notre attention sur les choses visibles, mais sur les réalités encore invisibles. Car les réalités visibles ne durent qu’un temps, mais les invisibles demeureront éternellement.
Nous le savons, en effet : si notre corps, cette tente que nous habitons sur la terre, vient à être détruit, nous avons au ciel une maison que Dieu nous a préparée, une habitation éternelle qui n’est pas l’œuvre de l’homme. 2 Corinthiens 4.18

Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses. Philippiens 3:21

Le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. Daniel 2:44

Il y a de nombreux textes bibliques qui parlent de ces choses, mais lisons encore le passage du livre de l'Apocalypse, dans lequel Jean, l'ancien, nous fait connaître ce qu'il a vu :

Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.
Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.
Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.
Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Apocalypses 21.1-5

Voilà, ce qui établit la véritable espérance dans le cœur de ceux qui croient réellement en Dieu et en Jésus-Christ, qui peuvent affirmer avec leurs prédécesseurs dans la foi :

Mais nous attendons, selon la promesse de Dieu, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera. 2 Pierre 3:13

Comme vous le voyez, l'espérance qui nous est proposée dans la Bible  à une autre dimension que le simple espoir des humains, car elle a sa source en Dieu et elle concerne les choses éternelles. Elle est sûre et solide car elle pénètre dans un lieu indestructible.

C’est pourquoi Dieu, voulant montrer avec plus d’évidence aux héritiers de la promesse l’immutabilité de sa résolution, intervint par un serment, afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée.
Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide; elle pénètre au delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur. Hébreux 6.19

Au delà du voile

Nous venons de lire que l'espérance de ceux qui croient en Jésus-Christ pénètre au delà du voile, c'est à dire qu'elle traverse un écran qui cache aux yeux des incrédules  la réalité d'un au-delà glorieux .

On entend souvent cette question : Qu'il y a t-il de l'autre côté ?

Cela signifie "quoi, après la mort ?" En quoi consiste ce monde "inconnu" d'où personne n'est revenu.

Hum ! C'est vite dit, car quelqu'un est venu de cet endroit mystérieux et il a dit lui-même :

Personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. Jean 3:13

Et puis des humains ont eu le témoignage fréquent d'êtres célestes qui les ont visités et ont apporté à chaque fois des éléments de la nature de ces lieux  qui nous sont encore voilés.

Certains hommes de Dieu ont eu des visions du ciel ou y ont été transportés, comme les apôtres Paul et Jean, ce dernier nous en ayant rapporté une description saisissante. Il est le plus précis dans son témoignage, même si parfois les êtres qu'il décrit  semblent sortis d'un film fantastique ! L'apôtre parle de ce qu'il a vu et ce qui l'a le plus frappé c'est la présence de Dieu, souverain, glorieux, indescriptible :

Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude. Apocalypse 4:2

En poursuivant notre lecture, nous apprenons qu'il existe dans le ciel des choses qui dépassent toute connaissance et compréhension humaine,   mais ce qui est le plus important c'est le Seigneur. Aussi, nous pouvons affirmer que notre espérance ne consiste pas simplement en un lieu ou un état, une situation qui sera nôtre dans le monde nouveau créé par Dieu, mais bien dans le fait que nous y serons en la compagnie du Seigneur lui-même, comme l'écrira encore l'apôtre Paul :

Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 1 Thessaloniciens 4:17

Nous sommes bien loin de quelques préoccupations concernant un avenir physique ou matériel meilleur. Même si cela est légitime et fait partie de l'attente de ceux qui mettent leur confiance en Dieu pour les choses de la vie quotidienne, l'essentiel est ailleurs, beaucoup plus haut, comme l'écrit encore Paul :

Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. 1 Corinthiens 15:19

La réalité de l'espérance des vrais croyants, c'est une personne : Jésus-Christ  et avec  Lui un ensemble de choses spirituelles, encore à venir, mais déjà préparées pour ceux qui aiment Dieu.

Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. 1 Corinthiens 2:9

Si les yeux de notre raison et de notre corps ne peuvent voir cette réalité éternelle, la vision  de la foi et de l'espérance la perçoit nettement et même si les choses promises à notre foi  paraissent  encore lointaines, l'espérance, exercée à voir dans l'invisible, pénètre de l'autre côté du mur, au delà du voile, et ceux qui la possèdent  saluent ces choses de loin et se réjouissent à leur sujet.

Peut-être des incrédules se moqueront de "cet invisible" réel pour certains, mais les vrais croyants sont persuadés de l'existence des choses promises par Dieu qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. Romains 4.17

Que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance,
et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints,
et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Ephésiens 1.17-19

Désespérance

C'est un sentiment qui saisit et étreint le cœur de ceux et celles qui n'ont d'autre objectif que le bien être terrestre, lorsque les choses d'ici bas viennent à manquer. Ils se trouvent alors dans une situation bloquée et sans issue, parfois dans une grande détresse : la maladie, la mort, le chômage, la défection des proches ou des  amis, les ruptures familiales (divorce ou conflits avec les enfants).

Lorsqu'après avoir épuisé tous les recours dans lesquels ils ont placés leur espoir, ils se retrouvent seuls, sans solution à leurs problèmes, sans réponse à leurs angoissantes questions, sans personne pour les aider réellement, alors un sentiment de détresse remplit leur âme et les plonge dans cette désespérance que connaissent tant de gens, dont beaucoup vont jusqu'au suicide. A quoi bon vivre lorsqu'il n'y a plus d'espoir ?

Des hommes se réfugient dans l'alcool et se retrouvent souvent à la rue, des jeunes s'adonnent à la drogue ou à la violence, s'intégrant à des groupes en marge de la société, des femmes se livrent à la prostitution pour faire face à leurs besoins.

Dans un monde déboussolé qui a perdu les véritables repaires des valeurs morales et spirituelles, des millions d'être humains sont livrés au désespoir.

Il y a pourtant un refuge, Quelqu'un qui est toujours prêt à accueillir le plus désespéré, le plus souillé, le plus malheureux, le plus marginal, des êtres humains.

Certains étaient perdus dans un affreux désert, sans retrouver le chemin d’un lieu habité.
Mourant de faim et de soif, ils étaient en train de perdre courage.
Alors dans leur détresse ils appelèrent le Seigneur à leur secours, et lui les délivra du danger.
Il les mena par un chemin direct à un lieu habité.
Qu’ils louent donc le Seigneur pour sa bonté, pour ses miracles en faveur des humains !
Car il a donné à boire à ceux qui défaillaient de soif, et ceux qui mouraient de faim, il les a comblés de tout le nécessaire. Psaume 107.4-9

Espérance

Sans aller jusqu'à cette désespérance dont je parle ci-dessus, nous connaissons tous des moments de craintes, de doutes et même d'angoisse, aussi dans ces moments là,  il est bon de se rappeler les promesses de Celui qui ne ment pas, du Dieu fidèle chez lequel il n'y a aucun changement, ni même l'ombre d'une variation. Ecoutons le donc, alors la confiance et l'espérance renaîtront dans notre âme, comme l'écrit le prophète :

Quand je pense à ma détresse et à ma misère, A l’absinthe et au poison;
Quand mon âme s’en souvient, Elle est abattue au dedans de moi.
Voici ce que je veux repasser en mon cœur, Ce qui me donnera de l’espérance.
Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme;
Elles se renouvellent chaque matin. Oh! que ta fidélité est grande!
L’Eternel est mon partage, dit mon âme; C’est pourquoi je veux espérer en lui.
L’Eternel a de la bonté pour qui espère en lui, Pour l’âme qui le cherche. Lam. de Jérémie 3.19-25

Repassons dans notre cœur ce qui nous donnera de l'espérance.

Souvent nous faisons tourner en boucle dans nos pensées des choses qui nous dépriment. Nous sommes enfermés dans des souvenirs pénibles, comme dans un labyrinthe dont nous ne trouvons pas la sortie. C'est alors qu'il nous faut lever les yeux vers Celui qui a la réponse à nos questions, la solution à nos problèmes, le pouvoir de faire sortir nos pieds du filet, des sentiers du désespoir, pour nous faire marcher dans un chemin nouveau de lumière et d'espérance.

Un prophète a écrit une parole que nous pouvons lui emprunter, surtout lorsque notre chemin est sombre :

Pour moi, je regarderai vers l’Eternel, Je mettrai mon espérance dans le Dieu de mon salut; Mon Dieu m’exaucera. Michée 7:7

Lorsque je ne sais plus trop que dire dans les temps où le désespoir guette, il me vient toujours à la pensée quelques paroles de la Bible écrites par des hommes comme moi, qui ont traversé les mêmes épreuves, connu les mêmes tentations et combattu les mêmes combats, mais qui sont sortis de leurs tourments en se confiant en Dieu. La lecture assidue des Ecritures a imprégné mon esprit de leurs prières ou de leurs chants d'espérance, de leurs supplications ou de leurs actions de grâces, de leurs  paroles qui me reviennent alors au moment opportun, tel le psaume 121 :

Je lève les yeux vers les montagnes. D’où me viendra le secours ?
Le secours me vient du SEIGNEUR, qui fait le ciel et la terre.
Il ne te laissera pas vaciller sur tes jambes ; celui qui te garde ne sommeille pas.
Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
C’est le SEIGNEUR qui te garde, le SEIGNEUR est ton ombre à ta droite.
Le jour, le soleil ne te frappera pas, ni la lune pendant la nuit.
Le SEIGNEUR te gardera de tout mal, il gardera ta vie ;
Le SEIGNEUR te gardera lorsque tu sortiras et lorsque tu rentreras, dès maintenant et pour toujours.

Et alors même que mon corps se détruirait, que les choses de la terre disparaitraient, Dieu m'a assuré un avenir éternel , dont personne ne pourra me priver !

C’est pourquoi nous ne sommes pas découragés. Et même si notre corps s’use petit à petit, ce qui est au fond de nous devient chaque jour nouveau.
Oui, nos souffrances actuelles sont légères et durent peu de temps, mais elles nous préparent une gloire extraordinaire. Cette gloire dure toujours et elle est beaucoup plus grande que nos souffrances.
Nous, nous ne cherchons pas ce qu’on peut voir, nous cherchons les choses qu’on ne voit pas. En effet, ce qu’on peut voir ne dure pas longtemps, mais les choses qu’on ne voit pas durent toujours.
Sur la terre, nous habitons dans un corps. Il est comme une tente qui sera détruite un jour. Mais nous le savons, dans les cieux, nous avons une maison qui dure toujours. C’est Dieu qui l’a faite, ce ne sont pas les hommes. 2 Corinthiens 4:16

Nous pouvons nous aussi transformer les vallées de larmes en sources de bénédiction et les plaintes en chants d'allégresse.

Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés.
Lorsqu’ils traversent la vallée des larmes, Ils la transforment en un lieu plein de sources, Et la pluie la couvre aussi de bénédictions. Psaume 84.5

Levons nos yeux

Tant que nous avons les regards baissés sur les espoirs fragiles de cette terre, nous vivrons mille et une frustrations et déceptions, tandis que si nous regardons à Celui  qui suscite l'espérance, nous ne perdrons pas courage et si même nous chancelons, il s'empressera de nous relever rapidement.

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! 1 Pierre 1.3-5

Dieu disait à son peuple par la bouche du prophète Jérémie une parole que nous pouvons aussi recevoir pour nous.

 Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.
Vous m’invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et je vous exaucerai.
Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. Jérémie 29.11-13

Alors je vous laisse cette bénédiction :

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit! Romains 15:13

Haut de page

Lire aussi : Notre espérance