| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

La Foi

| Page d'accueil |
| Remonter|
Nature de la Foi
La religion
Foi et conscience
Le doute
Une foi personnelle
Le fondement
Nourrir  la foi
Fidélité de Dieu
La foi des anciens
Enoch
Noé
Les yeux sur Jésus
Voir l'invisible
Dieu opère
Vouloir et faire
La force est à Dieu
Dieu est généreux
Providence divine
Pas d'inquiétude
Tout est possible
Rassasiés
Vivre par la Foi
La foi à la fin
Oui, mais!
La foi
Pleine conviction
Nous savons
Foi virtuelle
La foi éprouvée
Retrouver l'assurance

LA NATURE DE LA FOI

D'après ce que je comprends, la foi se compose de plusieurs éléments, comme il existe des mesures différentes de foi (voir Romains 12:3). Nous pouvons définir trois sortes de foi : 1) la foi naturelle. 2) la foi spirituelle. 3) la foi surnaturelle.

La foi naturelle

C'est l'élément naturel de la foi, la faculté de croire qui est dans le cœur de tout être humain et qui s'exerce dans le domaine des choses naturelles : On croit à la parole de quelqu'un, à une information donnée, à une théorie énoncée, etc.
Cette foi naturelle est le produit de notre réflexion ou de nos sentiments, de notre intelligence.
A mon avis, la foi est premièrement naturelle, elle fait partie des facultés mentales et intellectuelles de l'être humain et elle s'exerce dans différents domaines : religieux, politique, philosophique, scientifique, occulte, etc.
Cette foi naturelle, tournée au départ vers les choses de la terre, peut être éclairée par la lumière de la Parole de Dieu, comme notre intelligence naturelle, autrefois obscurcie, a été éclairée, régénérée pour avoir accès aux choses de Dieu. Elle devient alors spirituelle.
C'est cette capacité à croire qui est dans notre cœur, qui nous fait accepter l'Évangile que  l'on peut également refuser,  qui engage notre responsabilité, selon ce que dit Jésus :

Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. Marc 16:16

C'est cette foi que nous voyons agir dans les Évangiles.

"Cet homme crut à la parole de Jésus et il s'en alla." Jean 4.50

C'est la foi du cœur, plus que de la raison ou de l'expérience… C'est la foi que Dieu nous demande pour être sauvé, guéri, exaucé…pour bénéficier de ses promesses.

C'est la première démarche vers Dieu de ceux qui cherchent à le connaître et qui entendent la prédication de sa Parole : accepter ou refuser, d’où la nécessité de la prédication.

Comment donc invoqueront–ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront–ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment entendront–ils parler de lui, sans prédicateurs ? Romains 10:14

L'Évangile est le message de Dieu et Jésus commence son ministère par un appel à la foi :

"Croyez à la Bonne Nouvelle" Marc 1.14/15

Ensuite ceux qui ont cru entre dans un processus de construction de la foi qui va   s'édifier,  grandir et devenir spirituelle, par l'œuvre des Ecritures et de l'Esprit Saint.

La foi spirituelle

Pour devenir spirituelle la foi a besoin de l'enseignement de la Parole de Dieu  rendue compréhensible par le Saint-Esprit, selon ce que dit Jésus :

C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. Jean 6:63

Les premiers disciples du Seigneur Jésus-Christ ont connu cette progression dans la foi. Pendant un certain temps ils ne comprenaient pas l'enseignement de leur Maître, tout en croyant en lui et en le suivant.

Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole; elle était voilée pour eux, afin qu’ils n’en eussent pas le sens; et ils craignaient de l’interroger à ce sujet. Luc 9:45

Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous ; il fallait que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes et dans les psaumes. Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Ecritures. Luc 24:44,45

Ils avaient besoin que l'Esprit Saint les rendent capables de comprendre spirituellement les Ecritures, c'est une des raisons pour laquelle le Seigneur envoie son Esprit.

Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous.
Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. Jean 14:25

Une foi religieuse ou une foi vivante ? 

Toutes les différentes dénominations chrétiennes ont une confession de foi, ou "un credo", qui consiste dans des formules établies et que l'on récite parfois.

- Nous croyons en Dieu le Père, en son existence comme le Créateur, unique, souverain, tout-puissant, présent et agissant, éternel et invariable, Dieu et Père de Notre Seigneur Jésus-Christ.

-  Nous croyons en Jésus-Christ, Fils unique de Dieu dans son essence, venu en chair, ayant paru comme un simple homme, semblable à nous en toutes choses sauf le péché, ayant souffert pour nous et mourant sur la croix pour nous racheter de nos péchés par son sang, ressuscité par la puissance de Dieu, monté au ciel vers son Père, à la droite duquel il s’est assis, intercédant pour nous, présent au milieu de ses disciples, lorsqu’ils se réunissent en son Nom, vivant en nos cœurs par son Esprit.

- Nous croyons au Saint-Esprit, l’Esprit de Dieu, l’Esprit de Christ, l’Esprit de vérité, le consolateur, présent en nos cœurs et dans notre corps, son temple, venant sur nous pour nous remplir et nous revêtir de sa force, agissant au milieu de nous et dans le monde par ses dons qu’il distribue, comme il veut, à ceux qui croient en Jésus.

- Nous croyons dans la Parole de Dieu, les Saintes Écritures inspirées de Dieu, Une semence permanente et incorruptible, qui demeure éternellement. (2 Timothée 3.16 – 1 Pierre 1.23/25)

Nous lisons souvent dans des manuels, catéchismes ou autres formulaires, des affirmations qui dans la pratique ont souvent perdu de leur force.
L'apôtre Paul écrit que dans les derniers temps certains auront l'apparence de la piété, mais en renieront ce qui en fait la force. 2 Timothée 3.4
Jésus dit au messager de l'Église de Sardes : Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. Apocalypse 3:1
Il y a bien des choses que nous proclamons encore, parfois avec force, mais que nous ne voyons plus agir au milieu de nous. Jésus a dit : Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? Luc 18.8

Des témoins de la foi

En lisant les Écritures et en nous rappelant certains témoignages d'hommes et de femmes de foi, nous voyons que Dieu a toujours répondu à ceux qui ont placé en lui une foi vivante, non seulement par des paroles ou des confessions de foi, mais par leurs actes et leur comportement, ils ont démontré qu'ils s'attendaient pleinement à Celui qui fait les promesses et qui est fidèle pour les accomplir.
Dans le chapitre 11 de l'épître aux Hébreux en particulier, nous remarquons que la foi s'exerce dans des domaines très divers :

"C'est par la foi que, … par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l’épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères.
Des femmes recouvrèrent leurs morts par la résurrection; d’autres furent livrés aux tourments, et n’acceptèrent point de délivrance, afin d’obtenir une meilleure résurrection; d’autres subirent les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison; ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l’épée, ils allèrent çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne, errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre.
Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n’ont pas obtenu ce qui leur était promis,
Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu’ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection.
Il y a ceux qui ont obtenus de grandes et merveilleuses victoires, des guérisons, des délivrances, des résurrections…Et ceux qui ont surmonté les souffrances, à cause de leur foi…n'acceptant pas de délivrance"

La foi n’est pas un vague élan dû à notre propre désir ; c’est une assurance ferme qui se démontre dans un comportement et des actions qui correspondent à sa véritable mesure, car elle vient d'une parole de Christ. Romains 10.17
C’est alors que la foi n'a pas de limites, sinon celles que Dieu lui a données, car elle est le moyen qui permet à Dieu d’agir lui-même ( tout est possible à Dieu, tout possible, rien d’impossible))
En fonction de cela, celui qui croit est exhorté à demeurer modeste. Romain 12…Pas à nous la gloire, mais à toi Seigneur.
Dieu propose à notre méditation de nombreux exemples d’hommes et de femmes qui ont exprimé leur foi dans des circonstances différentes. Le plus cité est Abraham le père des croyants selon Romains 4:17-22:

"Il est notre père devant celui auquel il a cru, Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient."

Il est intéressant d’étudier la façon dont Abraham a cru et ce qu’il a cru. (Hébreux 11.8, 11, 17, 19)

Dieu s’est révélé à lui à plusieurs reprises et sous différentes formes:
. Premièrement lorsque qu’il lui a dit de quitter son pays et sa famille et de partir pour un lieu qu’il ne connaissait pas, un pays qu’il donnerait en héritage à ses descendants. C’est la promesse d’un pays.
. Ensuite  pour lui promettre une postérité. La promesse d'un fils.
. Puis  pour sceller avec lui une alliance, dont le signe est la circoncision. La promesse d'un peuple.
. Enfin Dieu  pour lui annoncer qu’il aurait un fils avec Sarah sa femme. Le renouvellement de la promesse

La Bible nous dit qu’Abraham crut à Dieu qui le lui imputât, le mit sur son compte.
Au temps d’Abraham "l’Écriture inspirée" telle qu’elle fut donnée à Moïse et aux prophètes n’existait pas. Dieu parlait a Abraham par révélation, lors d’apparitions ou de visions.
Sa foi a été le fait d'une révélation précise de Dieu qui s’est manifesté à lui sous le nom de " EL SHADDAÏ " LE TOUT PUISSANT et encore " EL OHIM " LE TRES HAUT…
L'Éternel lui donna à plusieurs reprises " UNE PAROLE " particulière, personnelle et précise. La foi d' Abraham a été fondée sur un élément sûr et solide : UNE PAROLE REVELEE DE DIEU. Alors lorsque l'Éternel le mit à l'épreuve sa foi ne fléchit pas ! Hébreux 11:16-19

Isaac, le fils d'Abraham, a d'abord eu une foi qui découlait de celle de son père pour son mariage avec Rébecca et pour sa prière concernant la guérison de sa femme. Puis il a fait une expérience personnelle par  une relation directe avec le Dieu d’Abraham, lorsqu'il lui apparut. Genèse 26.2

Jacob était un méditatif, un contemplatif. Il a été instruit des promesses du Dieu Très Haut par ses ancêtres et surtout par sa mère Rébecca, qui lorsqu’elle était enceinte a reçu une parole de Dieu concernant l’avenir de ses fils. Elle l'a fait connaître à Jacob son préféré. Ce dernier devait, lors de ses longues méditations, réfléchir à ces paroles et se demander comment elles s’accompliraient.
Jacob, qui eut également plusieurs révélations du Dieu Très Haut et de ses desseins, a cru, mais il a bien souvent voulu aider les promesses à s’accomplir et cela lui a causé quelques problèmes, notamment avec Ésaü son frère et avec Laban.
Quelques manœuvres de notre part peuvent venir s’ajouter à notre foi, c’est ce qui en détruit la pureté et cause aussi des problèmes.

La foi de quelques autres :
Gédéon dont la foi a été fondée sur plusieurs signes miraculeux, après des moments d’hésitations
Sarah qui a dû surmonter l’incrédulité du début devant cette promesses qui lui semblait tellement irréalisable et si étrange qu'elle ne put s'empêcher d'en rire  !
La foi de Noé a été fondée sur une parole personnelle de Dieu. Il a dû résister aux moqueurs. A noter que la foi implique l'obéissance et la fidélité au plan révélé de Dieu.
La foi de Moïse a été construite sur une révélation personnelle de Dieu, lors d'une première apparition dans le buisson en flamme et par la suite dans de nombreuses interventions divines.
La foi de Ruth a été le fruit de celle de sa belle mère.
Celle de Rahab, fut le résultat des nouvelles alarmantes venant des autres nations concernant les victoires et la force surnaturelle d’Israël.
Nous constatons que ceux qui ont eu la foi au sujet de certaines promesses, n'en n'ont pas vu l'accomplissement immédiat, mais ils les ont vues de loin et en ont salué la réalité. C’est le regard de la foi, qui voit les choses qui ne sont pas encore visibles comme si elles existaient. Héb.11

Le combat de la foi

A la lecture de ces différents exemples nous remarquons que la foi engage un combat.
Ce fut le cas pour Abraham, dans l’attente de la naissance d’Isaac, ainsi que pour tous ceux qui se sont entrés dans ce chemin, car la foi rencontre de nombreux obstacles et elle a ses ennemis :
Le temps de l'attente parfois long, les moqueurs, les douteurs et les incrédules qui nous découragent.
Notre propre raison, nos doutes, nos impatiences….
Notre adversaire, le diable, ce rôdeur, toujours prêt à nous tenter ou à dire le contraire de ce que Dieu a promis…
Parfois, c'est Dieu lui même qui met notre foi à l'épreuve . Hébreux 11:17-20
Elle devient alors un combat avec Dieu, dans notre insistance à recevoir sa bénédiction. Ex. Jacob : Genèse 32.24; Osée 12:3,4;  Ezéchias. Esaïe 38:1-3
Les mots clés de la victoire sont : résister, persévérer, proclamer (confesser) la Parole de Dieu, prier, intercéder, supplier, et obéir à la Parole de Dieu. Tous ceux qui on manifesté leur foi ont obéit et fait ce que Dieu leur demandait.
Certaines choses peuvent ébranler notre foi, en particulier une mauvaise conscience.1 Jean 3:19-22. Mais nous pouvons retrouver notre assurance devant Dieu. 1 Jean 1:10 à 2.2


La foi surnaturelle

Enfin il y a une autre nature de la foi : la foi surnaturelle, la foi de Dieu.

"Ayez la foi de Dieu". Marc 11.22

Si nous suivons bien le récit de cet événement, il est clair que Jésus a prononcé une parole d'autorité, un commandement donné avec autorité, l'autorité de la foi.

Prenant alors la parole, il lui dit: Que jamais personne ne mange de ton fruit! Et ses disciples l’entendirent.
Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu’aux racines. Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus: Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché.
Jésus leur a donné une leçon de chose, en ce qui concerne une nouvelle nature de la foi : Prenant la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu, (ou "Ayez la foi de Dieu"). Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. Marc 11:12-14, 20-24

Dieu parle avec autorité, il ne doute pas un seul instant de l'accomplissement de ce qu'il ordonne:

"Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe"  Psaumes 33:9

D'après ce que je comprends des Écritures au sujet de la foi, cette foi surnaturelle et divine  est véritablement communiquée par le Saint-Esprit, dans des situations particulières, c'est "Le don de la foi". Actes 13:9-11

Le don de la foi :

Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; à un autre, la foi, par le même Esprit; 1 Corinthiens 12.7/9

C'est la foi de Dieu communiquée par l'Esprit de Dieu, que nous pourrions appeler "une parole de foi", car elle consiste en un ordre, un commandement donné avec autorité. C'est le don de la foi, accordé par le Saint-Esprit, selon sa volonté pour manifester une œuvre de Dieu, à la gloire de Dieu.

C'est l'autorité de Dieu dont est revêtue, par le Saint-Esprit, la personne qui va l'exercer à un moment donné et pour une occasion déterminée. Alors, elle ordonne, elle commande avec autorité, sans douter, car sa source est en Dieu lui-même.
Jésus a exercé couramment l'autorité de la foi. Nous le voyons à de nombreuses reprises dans son ministère, notamment :
. lorsqu'il chasse les démons…"Je te l'ordonne…sors…"
. lorsqu'il commande au vent et à la mer, ou encore au figuier

Plus tard ses disciples en ont été dotés.

L'apôtre Pierre l'exerce lorsqu'il commande au Nom de Jésus, au boiteux de se lever, lorsqu'il dit à Enée que Jésus le guérit et lorsque Dorcas est ressuscitée. Actes 3:1-8; 9:32-43
Paul manifeste l'autorité de la foi, quand il déclare  au sorcier Elymas, que pendant un temps il serait aveugle. Actes 13
C'est de cette foi, "don de Dieu", dont Jésus parle quand il dit que si nous en possédions gros comme un grain de sénevé, nous pourrions commander à la montagne de se déplacer. Il nous exhorte à l'avoir : "Ayez la foi de Dieu".

 Nous constatons que cette foi surnaturelle est déterminante dans de nombreuses circonstances, aussi bien dans l'Ancien Testament, avec Moïse, Josué et beaucoup d'autres, que dans l'Église d'hier et d'aujourd'hui.

Le don de la foi peut être placé, parmi les dons "les meilleurs", auxquels l'apôtre Paul nous exhorte à aspirer avec ardeur:(version Darby)

"désirez avec ardeur les dons spirituels" 1 Corinthiens 12.7/11; 12:31

En terminant cette étude sur la foi, mon désir profond c'est que nous puissions retrouver le niveau de foi de ceux que la Bible nous donne en exemple,:

"en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses". Hébreux 6:12.

Pasteur L. Guyot

Haut de page