Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Nature de la Foi
La religion
Foi et conscience
Le doute
Une foi personnelle
Le fondement
Nourrir  la foi
Fidélité de Dieu
La foi des anciens
Enoch
Noé
Les yeux sur Jésus
Voir l'invisible
Dieu opère
Vouloir et faire
La force est à Dieu
Dieu est généreux
Providence divine
Pas d'inquiétude
Tout est possible
Rassasiés
Vivre par la Foi
La foi à la fin
Oui, mais!
La foi
Pleine conviction
Nous savons
Foi virtuelle
La foi éprouvée
Retrouver l'assurance

Vouloir et faire

Il y a des jours ou l'on n'a plus envie de faire certaines choses et encore moins la force.

Plus envie de prier, de lire la Bible, plus envie d'aller aux assemblées de l'église et même de rencontrer des chrétiens.

Nous sommes complètement démotivés des choses de Dieu et nous ne savons même pas pourquoi. C'est une forme de dépression qui nous tombe dessus, une sorte de "burn out" selon l'expression moderne, un épuisement moral, physique et spirituel, accompagné d'une souffrance morale, d'un sentiment de culpabilité, de dévalorisation de soi et d'abandon de Dieu lui-même.

On en parle au pasteur ou à des amis et on s'entend dire : fais des efforts, secoue toi, etc.

Il semble que personne ne comprenne et n'a la bonne réponse.

Premièrement sachez que vous n'êtes pas un cas isolé ! De nombreuses personnes dans le monde et dans les églises vivent ou ont vécu cette douloureuse expérience.

Des hommes de Dieu très spirituels, des prophètes, ont connu cette situation. L'exemple le plus frappant est sans doute celui du prophète Eli.

L'homme de Dieu qui accomplissait des miracles extraordinaires fut saisi d'un profond découragement au point de se coucher et de plus vouloir se réveiller.

Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant: C’est assez! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères. 1 Rois 19:4

Je médite souvent sur le comportement du prophète Eli et j'essaie d'en comprendre la raison profonde.

Certes il a subi l'opposition  violente de la femme du roi d'Israël et la lâche défection de ce dernier. Cependant je pense que l'homme qui était quand même habitué à rencontrer de grandes difficultés a été fragilisé quelque part  dans son équilibre.

D'ailleurs Dieu ne s'y est pas trompé, Lui qui connaissait parfaitement son serviteur. Il lui a fait savoir qu'il était arrivé au bout de son chemin et que le ministère de prophète d'Israël allait être transféré à son disciple Elisée.

En fait le prophète, qui avait consacré sa vie à Dieu et à son peuple de manière exclusive, souffrait d'un manque de reconnaissance de la part de ceux pour lesquels il se dévouait au delà de toute mesure. 

Il répondit: J’ai déployé mon zèle pour l’Eternel, le Dieu des armées; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie. 1 Rois 19:14

Il y a en nous des failles cachées, des faiblesses dont nous ne soupçonnons pas l'existence. Mais Dieu nous connait et lui sait qu'il faut plus que notre bonne volonté pour nous sortir de certaines situations.

Si vous vous trouvez dans de cet état d'esprit où le vouloir a disparu, quand vous n'avez plus la force de pouvoir,  je vous invite à venir vous coucher  "sous le genêt" avec Eli .

J'y suis allé à chaque fois  que la situation dépassait tout ce que je pouvais vouloir et faire.

Qu'est ce que ça veut dire ?

Tout simplement se pencher sur un homme incapable de réagir et de surmonter son découragement et observer comment Dieu va le sortir de cette état désespéré. Car dans la réalité c'est Dieu qui va tout faire. Eli  a complètement lâché prise. Il se couche et s'endort. Pour lui la seule solution c'est mourir !

C'est exactement ce que vivent certaines personnes. Elle se sentent aussi seules et incapables de réagir contre le découragement et l'inertie qui envahit leur être entier et elle se disent pourquoi vivre encore.

Alors je leur dire : Couchez vous avec Eli ! Et laissez Dieu agir.  Dites lui seulement  quelques mots : Dieu c'en est assez,  je n'en peux plus, j'arrête !

Combien de temps ce sommeil a-t-il duré ? Sais pas : Toujours est t'il que Dieu a pris en main la situation de A à Z en faisant ce qui était nécessaire pour redonner des forces à son serviteur pour une nouvelle étape.

Une sœur en Christ m'écrivait récemment : Là où on atteint nos limites, Dieu intervient.

Je me suis trouvé dans cette situation et en y repensant, une parole écrite par l'apôtre Paul s'est imposée à mon esprit :comme une réponse de Dieu  :

C'’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. Philippiens 2:13

Lorsque j'étais dans l'impossibilité de faire les choses et même de les vouloir, j'ai dit ces quelques mots : Eh bien Seigneur dispose mon cœur et donne moi de pouvoir faire ce qui est bon selon ta volonté. Dispose aussi le cœur des personnes concernées à accepter ta volonté.

Alors sans rien faire d'autre, mon esprit s'est mis simplement en accord avec la pensée de Dieu  et tout s'est arrangé.

Dieu agit pour stimuler notre motivation à aimer et à faire ce qui lui est agréable et il donne la force de le faire..

Il y a quelque chose de mystérieux dans cette intervention divine, comme pour Eli :

Il se coucha et s’endormit sous un genêt. Et voici, un ange le toucha, et lui dit: Lève-toi, mange.
Il regarda, et il y avait à son chevet un gâteau cuit sur des pierres chauffées et une cruche d’eau. Il mangea et but, puis se recoucha.
L’ange de l’Eternel vint une seconde fois, le toucha, et dit: Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi.
Il se leva, mangea et but; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb. 1 Rois 19.5

Ce récit nous enseigne que lorsque tout est devenu désespéré et sans même que nous soyons capable de quoique ce soit pour nous en sortir, Dieu qui veille sur nous sait exactement où nous en sommes.

Non seulement il sait, mais il vient à notre secours ! Il suffit de quelques mots de notre part, un simple appel.

Remarquons que la force que l'Eternel communiqua à son serviteur Eli était surnaturelle et que c'est par elle que le prophète a pu se rendre au rendez vous de Dieu et  restaurer  sa relation avec Lui.

En réalité, c'est Dieu qui a tout fait !

Souvent nous nous débattons dans des situations inextricables, avec des problèmes insolubles, nous essayons de nous en sortir et nos efforts restes vains, alors qu'il suffirait de s'en remettre simplement  à Dieu et d'attendre son secours.

Nous oublions.que malgré nos faiblesses, parfois nos doutes ou nos chutes, nous demeurons ses enfants sur lesquels il veille constamment.

Mon âme, bénis l’Eternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits!
C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies;
C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de miséricorde;
C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, Qui te fait rajeunir comme l’aigle.
L’Eternel fait justice, Il fait droit à tous les opprimés.
Il a manifesté ses voies à Moïse, Ses oeuvres aux enfants d’Israël.
L’Eternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et riche en bonté;
Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas sa colère à toujours;
Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos iniquités.
Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent;
Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions.
Comme un père a compassion de ses enfants, L’Eternel a compassion de ceux qui le craignent.
Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière.  Psaume 103

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page

Lire : La force est à Dieu