| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

Le fruit de l'Esprit

| Page d'accueil |
| Remonter|
L'amour
La joie
La paix
La bonté
La bienveillance
La fidélité
La douceur
La patience
La maîtrise de soi
Le Dieu de paix
La paix de Dieu
La paix avec Dieu
Notre paix

Le fruit de l'Esprit

Il est important que nous soyons conscients de la présence et de l'œuvre de l'Esprit de Dieu en nous. Le Seigneur l'a envoyé dans nos cœurs  afin d'y concevoir et développer une vie nouvelle, une nature nouvelle, celle de Jésus-Christ, la nature de Dieu.

Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, ... 1 Pierre 1:3

Par la conversion à Dieu et la foi en Christ, nous naissons de nouveau, nous devenons  enfants de Dieu.

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Galates 4:6

Comprenons bien que  recevoir Christ est une expérience spirituelle réelle. Ce n'est pas adopter une religion nouvelle ou même des pratiques et une façon nouvelle de vivre, mais c'est recevoir en soi "un esprit nouveau" , une vie nouvelle : la vie de Dieu, de Christ, par l'Esprit de Dieu.

Ce n'est pas nous qui allons par nos propres forces produire ce changement de vie, c'est Dieu par son Esprit qu'Il fait habiter en nous et c'est pour cela que cette vie nouvelle est appelée "le fruit de l'Esprit".

C'est la vie de l'Esprit de Dieu, la nature divine, qui s'établit et va se développer en nous. Nous vivons alors par l'Esprit, nous sommes conduits par l'Esprit, nous connaissons des désirs différents, une mentalité différente, des centres d'intérêts différents. Tout devient nouveau et différent. 

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2 Corinthiens 5:17

Il y a un contraste frappant entre Galates 5.19/21, les œuvres de la chair et Galates 5.22, le fruit de l'Esprit.

Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.
Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n’est pas contre ces choses. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. Gal.5.19/25

Le Saint-Esprit, agit en nous afin de faire mourir les œuvres de la chair et faire vivre son propre fruit. Il  produit en nous de nouveaux désirs : les siens. Galates 5.16/17.

Une choses étonnante se produit, Il change même nos affections :

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Et l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix; Si l'Esprit de Dieu, l'esprit de Christ, habite en nous, nous ne vivons plus selon la chair, mais selon l'Esprit. Romains 8.9

Nous devons bien comprendre et accepter ce fait : nous ne pouvons pas changer nous mêmes notre ancienne nature, encore appelée le vieil homme, la nature du péché. Nous pouvons y tendre, y aspirer, prier pour cela, mais nous ne pouvons pas nous délivrer nous mêmes. Romains 7

La seule solution et que cette nature charnelle meurt, pour laisser la place à une nature nouvelle, celle de Christ et cela c'est l'œuvre du Saint-Esprit.

Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.
Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8.12

Nous reconnaissons donc que le Saint-Esprit va tout changer en nous, allant même jusqu'à écrire dans nos cœurs et nos esprits la loi de Dieu.

"La loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ qui m’a affranchi de la loi du péché et de la mort." Romains 8:2

Voici l’alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs cœurs , et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute: et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Hébreux 10:16

A partir de là une autre vie nait et se développe en nous comme un fruit  : la vie de l'Esprit de Christ

Comment  ?

Jésus nous l'enseigne :

Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Jean 15.4/5 

Il s'agit d'être et de demeurer uni, attaché à Christ, comme le sarment est attaché au cep dont il tire sa subsistance et sa vie.

L'esprit de vie, dont parle l'apôtre Paul dans sa lettre aux chrétiens de Rome (Chapitre 8), est l'Esprit de Christ. 

Le Seigneur Jésus-Christ nous communique son Esprit, lorsque que nous venons et nous attachons à Lui, selon ses propres paroles : 

Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.
Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture.
Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. Jean 7.37/39 

Jésus a été élevé dans la gloire de son Père, la gloire qui était la sienne avant qu'il descende dans son corps terrestre. Jean 17.1:5 et Philippiens 2.6

Après avoir été glorifié, il a envoyé le Saint-Esprit, son Esprit, qui vient demeurer en ceux qui croient en Lui.

Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. Jean 16:7 

Nous remarquons, que le discours de Jésus concernant la venue de l'Esprit Saint, comprend les chapitres 14, 15 et 16 de l'Évangile de Jean et qu'il mentionne , non seulement des œuvres puissantes, mais aussi du fruit.

Il est question, lorsqu'il s'agit de la vie chrétienne, de la présence et de la croissance de la vie de Christ en nous. 

J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. Galates 2:20

Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui,  étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces. Colossiens 2.6/7

L'union persévérante avec Christ  est le seul moyen par lequel sa vie peut grandir en nous.

C'est le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire.
C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. Colossiens 2.26/28

Jean Baptiste disait de Jésus : Il faut qu'il croisse et que je diminue. Jean 3.30

L'œuvre du Saint-Esprit c'est justement de faire croître la vie, la nature, les sentiments de Jésus dans notre propre vie de faire disparaître ce qui est de la vieille nature, l'homme du péché.

C'est de cela que le Seigneur parle dans son discours de Jean 15. 

Lorsque l'apôtre Paul écrit : soyez remplis de l'Esprit, il ne parle pas seulement des dons spirituels, mais aussi du fruit de l'Esprit : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi. Galates 5.22

Nous l'avons bien compris, il ne s'agit pas ici du fruit de notre travail, dont parle par ailleurs l'apôtre Jean, c'est à dire le résultat de notre témoignage ou de nos activités dans l'Église, mais de la nature de Christ se développant dans nos vies comme le fruit d'une plante qui naît, se développe et vient à maturité.

C'est à cela que nous sommes appelés. 

... jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, Éphésiens 4:13 

Jusqu’à ce que Christ soit formé en nous. Galates 4:19 

La règle établie par le Seigneur est simple :

Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Jean 15.4

Afin de compléter cette étude et de savoir comment dans la pratique nous pouvons demeurer unis à Christ, je vous recommande de lire ou de relire l'étude 

Le cep et les sarments

Haut de page

Lire aussi :