| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

Relations chrétiennes

| Page d'accueil |
| Remonter|
L'amour
Aimer
Aimer son prochain
Communion fraternelle 1
Communion fraternelle 2
La répréhension
L'obéissance
Le pardon
70x7=490
Pardon de Dieu et ...
Pardonner comme Dieu
Confession et pardon
Pardonné
Pardon et relations
Pardon et sincérité
Unité et division
Amitié
Le Véritable
Les fils du malin

Unité et division

Le texte de référence concernant l’unité des chrétiens est certainement Jean 17.20/23: 

"afin que tous soient un…qu’ils soient parfaitement un…"

"Être un" est-ce réellement possible dans le sens de Actes 2.42 à 47 " Être ensemble…avoir tout en commun… "

Ou encore comme le dit Jésus 

"Si deux s’accordent … Si deux ou trois sont assemblés en mon Nom." Matthieu 18. 19/20

Actes 4.24 révèle l'unité dans la prière : Ils élevèrent à Dieu la voix "tous ensemble"

Quelle est "l'unité" que nous rechercherons : "l'unité minima" chacun conservant son identité, sa sensibilité spirituelle, pour s'efforcer d'être unis sur des points communs, arriver à un consensus ?

Par exemple :

  • Un seul Dieu, mais quel Dieu ?

  • Un seul Sauveur, mais quel sauveur ?

  • Un seul Esprit, mais quel esprit ?

  • Une seule foi, mais quelle foi ?

  • Une seule Bible, mais quelle lecture ?

  • Un seul baptême, mais quel baptême ?

L’apôtre Paul parle de l’unité de la foi, de l’unité de l’esprit, de l’unité de l’âme et de la pensée…Phil.2.1/2 et Eph. 4.3 et 4.13

Peut-on vivre cette unité avec des églises différentes, les dénominations, les sensibilités religieuses ?

Nous comprenons que l'église locale est l'endroit où l’unité doit commencer.

Pourtant nous voyons que surviennent très tôt des sujets de divisions dans l’église de Jérusalem : Actes 6.1, puis lors de la conversion des premiers incirconcis. Actes 11.2

Et beaucoup plus grave lorsque est remise en cause la doctrine fondamentale de l’Église : le salut par la foi. Actes 15.1…

Mais à chaque fois, un effort est accompli et une solution est trouvée pour préserver l’unité de l’Église…

Il n’en sera pas hélas, toujours ainsi…En Actes 15.36/39 nous lisons qu'un désaccord inconciliable produit une fracture entre Paul et Barnabas…

Plus tard l’histoire de l’Église comptera de nombreuses divisions dues, soit à la personnalité des hommes, soit à des questions de doctrines…

Dès les premiers siècles la question de la primauté de l’évêque de Rome, en regard avec celui de Constantinople, va produire l’église catholique romaine et l’église orthodoxe…

De nombreux autres schismes ou séparations surviendront, soit dans le catholicisme, avec la scission de l’église anglicane, soit chez les orthodoxes.

Jusque là il s’agissait surtout de questions de personnes et de primauté.

Mais il se produira d’autres séparations pour des raisons d’ordre doctrinal.

Le protestantisme en est issue, après la véhémente protestation de Luther au sujet des " indulgences ". 

Calvin et bien d’autres participeront avec juste raison à maintenir la vérité des Écritures et des enseignements du Christ, malgré les séparations et les persécutions qui en découleront. 

Nous constatons aussi que la réforme ne va pas au bout de la restauration des Écritures et les réformés, qui ont le mérite de rétablir la doctrine de la grâce, de remettre la Bible au premier plan, ont laissé subsister quelques traditions du catholicisme tel  que  le baptême des enfants.

Le protestantisme lui-même connaîtra ses divisions. 

On remarque que chaque avancée dans la découverte de la pratique de la Parole de Dieu remet en cause cette unité tant désirée.

Alors on se rappelle les paroles même du Seigneur : 

" Je ne suis pas venu apporter la paix, mais la division " Matthieu 10.34/35  

Il parle ici de la contestation et de l'opposition qu'engendre la décision ferme de le suivre, une conversion sans concession.

On voit bien que " l’épée " dont parle le Seigneur, est une épée qui sépare. Hébreux 4:12 

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur (C’est l’épée de l’Esprit.)

Il y a des divisions nécessaires à la manifestation de la vérité. 

Jésus a été pour son peuple un sujet de contestation et de division. Cependant malgré que cela lui en a coûté, il n’a jamais transigé avec la vérité.

Il paraît difficile de maintenir l’unité des sentiments chrétiens, dans la charité, lorsqu’on ne professe pas les mêmes convictions sur la doctrine des Écritures ou dans sa pratique.

Cependant, si nous sommes séparés ou en désaccord, nous pouvons nous aimer. Eph.4.1/7

L'unité, selon les Écritures

La prière de Jésus est : qu'ils soient uns comme nous sommes un, c'est à dire comme lui et son Père sont unis.

L'apôtre Paul exhorte les Philippiens à marcher d'un même pas. Philippiens 4

Pour cela il  faut-il être d'accord. Amos 3.3

Jésus a prié pour ceux que le Père lui a donnés, les siens, ses disciples : les enfants que le Père lui a donnés. Jean 17 . Hébreux 2.13

Il s'agit de

  • ceux qui sont nés de nouveau, les enfants de Dieu, ceux qui gardent sa parole. Jean 17.6 (ceux qui connaissent le seul vrai Dieu et celui qu'il a envoyé, Jésus-Christ. 17.3)

  • Ceux qui sont sanctifiés par la Parole de la Vérité. Jean 17.17/19 (Sanctifier signifie séparer.)

  • Ceux qui se sanctifient, ce sont ceux qui se séparent du monde, de l'erreur, par la vérité.

  • Ceux qui s'attachent aux saines paroles du Seigneur Jésus-Christ…1 Tim 6.3 – 2 Tim. 1.13

Ceux qui ne disent pas seulement "Seigneur, Seigneur ! Mais ceux qui demeurent dans la PAROLE DE CHRIST, qui gardent ses paroles. Jean 14.21/24 (Matthieu 7.21/28) 

Or, nous l'avons vu,  la Parole de Dieu est comme une épée tranchante qui sépare = sanctifie (Héb.4)

C'est pour les siens, ses rachetés, ses disciples, ses brebis, que Jésus prie, afin qu'il soient "uns dans la vérité"

L'amour n'est pas séparable de la vérité…Pratiquer la vérité dans l'amour, et l'amour dans la vérité…L'un ne va pas sans l'autre. 2 Jean

Marcher dans la vérité, c'est marcher dans la PAROLE DE DIEU…Se tenir dans la vérité c'est se tenir dans LA PAROLE DE DIEU…le diable ne se tient pas dans la vérité, c'est le menteur et le père du mensonge, son but c'est de détourner les enfants de Dieu de la vérité…afin de les entraîner dans le mensonge, l'erreur, les fausses doctrines. Jean 8.44

L'unité n'est possible que sur le fondement DE LA PAROLE DE DIEU, LA VÉRITÉ…

Notre attitude à l'encontre des fausses doctrines, des enseignements mensongers, c'est de les dénoncer, de les réfuter, d'avertir, de censurer, de reprendre, d'exhorter…avec douceur et en instruisant…2 Timothée 4.2 – 1 Timothée 6.3 – Tite 1.9 –

Réfuter ce qui contredit la Parole de Dieu…Mettre en garde contre toute erreur, dénoncer les fausses doctrines qui entraînent les disciples du Seigneur hors de la vérité. Affermir les chrétiens dans la foi…Ephésiens 4.14 – Timothée 6.3

Cela produira certainement des réactions opposées et des séparations.

L'unité dont il est question dans la prière de Jésus n'est pas une unité de rassemblement, de compromis, de consensus.

C'est

  • L'unité de l'esprit, un même esprit. Par le Saint-Esprit

  • L'unité de la foi, une même foi,  par la Parole de Dieu. Eph. 4. 3, 14,

  • L'unité du corps de Christ, de l'église, par l'amour de Dieu.

  • L'unité de l'âme, une même âme. Philippiens 2.2

  • L'unité des sentiments, un même sentiment. Philippiens 2.2

  • L'unité des biens. Actes 4.32

  • L'unité de la prière, un même cœur , une seule voix, une même bouche.

Cette unité est d'origine spirituelle, elle n'est pas le produit de la conception des hommes. Elle est produite par l'Esprit-Saint , selon la pensée de Dieu et en Christ.

C'est la même unité qui unit le Père et le Fils. En réalité, c'est une communion. Nous pouvons organiser des rassemblements, des manifestations, mais obtenir la communion c'est une autre affaire.

Il y a des situations dans lesquelles l'union n'est ni possible ni souhaitable. Il y a des choses et des personnes avec qui nous ne pouvons avoir de communion. 2 Corinthiens 6.14.Ephésiens 4.4/6

  • Il est question d'un seul Dieu, nous ne pouvons être unis qu'avec ceux qui ont le même Dieu.

  • Il y a un seul Sauveur et Seigneur, nous ne pouvons être unis qu'à ceux qui ont le même Sauveur et le même Seigneur,

  • Il y a un seul Esprit, nous ne pouvons être en communion qu'avec ceux qui ont le même Esprit, l'Esprit de Dieu…Or tous n'ont pas l'Esprit de Christ

  • Il y a une seule foi…Nous ne pouvons être unis qu'à ceux qui ont la même foi

  • Il y a un seul baptême…Il y a un seul corps, qui réunit ceux qui sont nés de Dieu. 1 Corinthiens 12

L'unité véritable selon Dieu, ne peut se réaliser que dans l'amour et dans la vérité. Elle est le fait de chrétiens adultes, spirituels, qui sont capables de professer la vérité dans la charité 

La charité ne cache pas la vérité…Mais la professe dans l'amour. Les deux sont inséparables. 2 Jean

L'unité n'est donc pas le produit de "nos bons sentiments". Les bons sentiments lorsqu'ils sont dépourvus de lucidité sont des pièges. 

Jésus dit : soyez prudents comme des serpents. Matthieu 10.16

Nous devons conserver l'unité, la communion avec ceux avec qui nous sommes déjà unis et rechercher la paix avec tous les autres.

Nous ne pouvons pas être unis, selon la prière de Jésus, avec ceux qui enseignent des fausses doctrines.

Les fausses doctrines ne subsistent pas uniquement dans sectes reconnues, elles se trouvent aussi dans des dénominations dites chrétiennes où l'on rencontre parfois des enseignements et comportements étranges et étrangers à la Parole de Dieu.

Non seulement nous ne pouvons pas nous associer à des enseignements et  pratiques erronés, mais nous devons les dénoncer et en détourner ceux qui y sont attachés, afin de les amener à une foi saine. 

Si nous nous taisons au nom d'une certaine conception de l'amour, nous donnons à croire que nous les acceptons et notre témoignage perd de sa crédibilité auprès de ceux qui sont victimes de l'erreur. 

Nous ne pouvons nous unir avec ceux qui se disant frères ou sœurs en christ, vivent délibérément dans le péché. 1 Corinthiens 5.6/13

Aujourd'hui, au nom de l'unité des chrétiens, nous devrions nous taire et si nous le faisons nous sommes accusés d'intolérance, de manquer de charité.

Or l'amour c'est aussi reprendre…avec douceur, redresser les adversaires dans l'espérance que Dieu les éclairera.

La véritable unité prend sa source en Dieu, en Jésus-Christ et elle est produite par le Saint-Esprit.

Elle n'est pas une réunion de personnes pieuses, des rassemblements organisés par de bons sentiments, manifestant une apparence d'union et cachant des désaccords flagrants qui surgiront au moindre témoignage de la vraie foi.

Si nous prêchons la vérité, l'erreur sera automatiquement mise en évidence et cela ne plaira pas à tout le monde.

Avec l'apôtre Paul nous disons que nous ne cherchons pas à plaire aux hommes.

Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.

Cependant, nous manquons souvent de mesure dans notre discours et nous ne devons pas oublier que Dieu aime les personnes à qui nous nous adressons, que beaucoup sont sincères dans leurs pratiques religieuses, même si ces dernières sont erronées.

L'apôtre Paul recommande de redresser avec  douceur et en instruisant. 

2 Timothée 2:25 : "redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité"

Avec douceur, mais cependant REDRESSER ! Pratiquer la vérité dans l'amour.

 

Haut de page

Lire aussi :