Présentation • Encouragerments • Femmes de la Bible • Société • Famille chrétienne • Vie chrétienne • Témoignages • Etudes/Réflexions

Accueil
Remonter
S'attendre à Dieu
Le Bon Berger
Intimité
Attention: piège!
L'échec
Rien qu'un mot
Confiance dans l'affliction
Forces renouvelées
La Souffrance
Dans la vallée de l'ombre
L'Eternel est mon Berger
Il me rassure
Le pardon
Le coeur tourné vers Dieu
Regard positif

La souffrance

Il n'est pas bon de vouloir supprimer toute souffrance, pas plus qu'il n'est pas bon de la supporter stoïquement. La souffrance peut-être utilisée pour le bien. Ce ne sont pas les circonstances extérieures qui font le bonheur ou le malheur d'une vie, mais la façon dont nous les vivons intérieurement. (Citation de  Eberhard Arnold ).

En général, quand nous parlons de « pardon », nous pensons au désir de cesser d'en vouloir à quelqu'un qui nous a fait du tort. Parfois, cependant, il peut y avoir blessure sans qu'il y ait responsabilité humaine et il nous est impossible d'imputer notre souffrance à qui que ce soit.

Pour celles qui ne croient pas en Dieu,, une telle blessure peut provoquer un sentiment diffus d'irritation envers la vie et les mauvais coups qu'elle nous réserve parfois.

Pour celles qui croient, elle entraîne souvent une réaction contre Dieu. frustrées de ne pouvoir mettre précisément le doigt sur la raison de notre souffrance, que nous vivons souvent injustifiée et non méritée, nous nous révoltons et accusons Dieu. « Comment un Dieu de miséricorde peut-il permettre ça? »

Au fil du temps, ce sentiment de frustration peut se transformer en ressentiment, voire en rage.

En un sens, il est plus plus facile même pour celle qui ne croit pas vraiment en une puissance supérieure d'accuser Dieu que d'envisager la possibilité qu'il n'y a personne à incriminer.

Quand bien même elle n'a pas de cible évidente, la colère est une étape légitime dans le processus d'intégration de nos souffrances. Elle doit être entendue et exprimée si nous voulons la dépasser et trouver l'apaisement.

Il n 'empêche qu'il est stérile de persister dans sa colère contre Dieu. Nous ne pouvons le tenir responsable du mal qui nous arrive.

La seule chose à faire face aux circonstances que nous ne pouvons changer alors que nous voudrions, c'est de les accepter avec grâce. Alors, nous nous apercons peut-être que le plus grand obstacle est parfois l'occasion d'un changement intérieur positif.

Nous connaissons l'histoire de Job, sa souffrance combien il à du faire face à l'adversité et pourtant!

Job 1 22. En tout cela, Job ne pécha point et n'attribua rien d'injuste à Dieu.

Lorsque nous traversons l'épreuve, tournons notre coeur vers Dieu, ayons un esprit de prière et de reconnaissance envers Jésus qui a souffert bien plus que nous jusque dans la mort sur la croix , pour nous guérir de nos maladies et nous laver de  tous nos péchés.

De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons ce qu'il convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables, et celui qui sonde les coeurs connait la pensée de l'Esprit parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints. Romains 8. 26 /27.

Si je vous parle de ce sujet, c'est qu'actuellement je traverse «  encore » des problèmes de santé, mais je sais que la victoire est en Jésus, je me confie en Lui et m'attend à Lui, avec foi et persévérance dans la prière. Avec également votre soutien dans l'intercession. Je vous remercie et vous souhaite Bonne vacance chères sœurs et amies. Que Dieu vous bénisse et vous protège.

Vie de femme chrétienne

Yvonne Guyot

 

Haut de pageÈ

Lire aussi : Confiance en Dieu dans la souffrance