Présentation Encouragerments Femmes de la Bible Société Famille chrétienne Vie chrétienne Témoignages Etudes/Réflexions

Accueil
Remonter
La vie professionnelle
Adolescence 1/2
Adolescence 2/2
Ados, se connaître
Jeunes et sexualité
Travail, famille, société
Attention: piège!
Femme libre ?
Intimité
L'échec
Voeux 2015

Une femme libre

Dans la société d’aujourd’hui, disons dans les milieux féminins, on parle de plus en plus de "la femme libérée" ou, selon une autre expression, de la "libération de la femme". En analysant les comportements féminins, on se rend compte que cette "liberté" serait, en fait et à mon sens, plutôt contraignante. Par ailleurs et  le plus souvent, une certaine libération des mœurs s'effectue aux dépends de la morale, de la pudeur et de la fidélité.

Si je me situe en tant que chrétienne, je ne peux pas accepter certains comportements qui sont contraires à la sainteté, à une conduite saine et pure, à une tenue vestimentaire décente, conformément à ce qui est enseigné dans la Parole de Dieu. Il est évident que les femmes n’ont jamais autant été esclaves de leur apparence physique : "le look", la ligne svelte et sexy, pour se plaire peut-être en premier, pour être bien dans sa peau, pour rester jeunes... Elles dépensent alors beaucoup d’argent à l’entretien de leur corps devenu très exigeant. Les cours de gym', de mise en forme, de chirurgie esthétique et j’en passe ... beaucoup de choses qui sont inspirées par la peur de vieillir.Écoutons ce que dit la Parole de Dieu :

Corinthiens 2:4-16 "C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre corps extérieur se détruit, notre corps intérieur se renouvelle de jour en jour."

Galates 5:13 "Mais vous frères (et sœurs), vous avez été appelés à la liberté. Seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte pour vivre selon les désirs de notre propre nature."

Romains 6:19 "De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté."

Je vous pose ces questions, et je me les pose aussi : "d’où viennent les désirs, les passions secrètes ? Sommes-nous libres à l’égard du péché ?

Nous sommes toutes soumises à des tensions émotionnelles et à des conflits spirituels, comme a été tenté Ève dans le jardin d’Eden (Genèse 3).

Par exemple : le tabac. J'en étais dépendante à une époque de ma vie. J’étais jeune et je fumais jusqu’à trois paquets de cigarettes par jour. Toute seule, je ne m’en serais jamais sortie, mais lorsque j’ai donné ma vie au Seigneur, Il m’en a délivré ! QUE TOUTE LA GLOIRE LUI REVIENNE.

La dépendance de l’alcool, un autre lien qui peut détruire la personne, la transformer en une loque, détruisant au passage son foyer et son entourage. Quelle déchéance pour une femme, parfois épouse et mère de famille, que de s’adonner à la boisson ! Dans ce cas aussi, la Puissance de Dieu est indispensable.

Le mensonge : c’est une affirmation contraire à la vérité, faite avec l’intention de tromper. Cela peut causer de sérieux ennuis de vouloir cacher les choses !.. J’ai connu une personne qui, complice avec sa fille, allait faire des achats ou se rendait dans certains endroits en cachette de son mari : elle lui mentait. Tout ça pour céder au caprice de sa fille. Ce n’est pas normal : dans une famille, tout doit être transparent, d’autant plus lorsque l’on est enfant de Dieu !

Le sexe frauduleux : dans le milieu du travail il arrive parfois qu’une amitié se crée avec un collègue. Si la femme est mariée, elle n’est plus libre ! Elle doit veiller sur ses relations afin de ne pas mettre sa vie de famille en difficulté.

La mondanité, c'est cet ensemble de choses qui nous amène à ressembler de plus en plus aux femmes qui ne connaissent pas Dieu. Posons-nous encore quelques questions : "sommes-nous libres d’exprimer des pensées saines, vraies, justes ? Sommes-nous libres d’aimer nos maris, nos enfants et d’être disponibles pour eux comme nous le voudrions ? Sommes-nous libres de servir humblement le Seigneur dans l'église et d'être, dans le monde, des témoins fidèles de son amour ? Enfin, sommes-nous libres de devenir "esclaves de Christ" ?

Romains 6:22 "Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle."

Être libre, ce n’est pas pouvoir faire tout ce que l’on veut, c’est aussi le pouvoir de faire ce qui est bien, comme l’écrit l’apôtre Paul :

Romains 7:19 "Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas."

Le Christ a dit :

"Si donc le fils vous affranchit, vous serez réellement libres." Jean 8/ 36.

Il dit cela en parlant des péchés dont nous sommes esclaves :

"En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché." Jean 8:34.

Jésus nous parle de la véritable liberté : la liberté spirituelle. C’est à nous de choisir à quelle liberté nous aspirons : vivre selon l’esprit ou vivre selon la chair ? Tout ce qui procède de la chair finit par nous rendre esclaves : l’ambition charnelle, l’orgueil, le désir de paraître, la vanité des apparences, l’esprit de domination, la réussite sociale, etc.

Cet état d’esprit, de la chair et du monde, stresse et pourrit notre vie.

Au contraire, ce qui procède de l’Esprit de Dieu produit la paix, la vraie joie, l’humilité, la douceur, la tempérance, la maîtrise de soi, le fruit de l’esprit : Galates 5:22. Écoutons, pour conclure, ce que Dieu nous dit par la plume de son serviteur :

"Lequel d’entre vous est sage et intelligent ? Qu’il montre ses œuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse. Mais si vous avez dans votre cœur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n’est point celle qui vient d’en haut ; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix." Jacques 3. 13/ 18.

Et encore ce qu'écrit l'apôtre Pierre :

"Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu."

Vie de femme chrétienne
fm.pasteurweb.org

Haut de pageÈ

Lire aussi :