Présentation • Encouragerments • Femmes de la Bible • Société • Famille chrétienne • Vie chrétienne • Témoignages

 

Accueil
Remonter
Femme dans l'Eglise (1)
Femme pasteur
Des vases d'honneur
Remplies de toute joie
Femme sensée
Etre fidèle
Prendre son envol
Parce que Dieu m'aime
Le coeur tourné vers Dieu
Porter du fruit
La bonté
La bienveillance
La douceur
La paix
La maîtirse de soi
L'esprit de sobriété
Refléter la gloire de Dieu
Le dessein de Dieu
Accomplir son plan
Servir avec crainte
Nos paroles
Notre pélérinage
La ligne directe
Défi pour aujourd'hui
Comportement respectueux

Suite de l'article précédent  : Le dessein de Dieu

Accomplir son plan en vue du bien

Nous savons que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Car ceux qu'Il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblable à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier- né entre plusieurs frères. Romains 8. 28 et 29.

C’est un verset de la Bible qui me poursuit depuis plusieurs années.

"Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu !"

Lorsque nous prions par exemple pour la guérison, et que nous sommes exaucées (vous avez lu mon dernier témoignage), là je comprends puisque Il a répondu à ma prière, et d’ailleurs j’ai expérimenté plusieurs fois la guérison. Dieu savait que j’aurais eu besoin  à ce moment là de cette guérison, pour fortifier ma foi, et aussi physiquement.

Mais, lorsque nous prions pendant des années pour des personnes qui nous sont très chères,  en demandant au Seigneur de veiller, de les protéger, de les garder sous son aile et que tout s’écroule comme un château de cartes, alors là ! nous ne comprenons plus et nous ne savons plus comment prier !

Exemple : Job priait pour ses enfants régulièrement et voilà qu'un événement dramatique les a tous fait périr.

Ses fils allaient les uns chez les autres et donnaient tour à tour un festin, et ils invitaient leurs trois sœurs à manger et à boire avec eux.
Et quand les jours de festin étaient passés, Job appelait et sanctifiait ses fils, puis il se levait de bon matin et offrait pour chacun d’eux un holocauste ; car Job disait : Peut–être mes fils ont–ils péché et ont–ils offensé Dieu dans leur cœur. C’est ainsi que Job avait coutume d’agir. Job 1:4,5

Un grand vent est venu de l’autre côté du désert, et a frappé contre les quatre coins de la maison ; elle s’est écroulée sur les jeunes gens, et ils sont morts. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle.
Alors Job se leva, déchira son manteau, et se rasa la tête ; puis, se jetant par terre, il se prosterna, et dit : Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Eternel a donné, et l’Eternel a ôté ; que le nom de l’Eternel soit béni !
En tout cela, Job ne pécha point et n’attribua rien d’injuste à Dieu. Job 1:18-22

Cela ne vous est-il  pas déjà arrivé? Ce sont des moments difficiles à gérer et là nous avons vraiment besoin du secours de Notre Père qui Lui connait tout.

Dans l’épreuve, tournons le regard vers Jésus. La confiance  en Lui nous mène à la délivrance.

Une fois que vous êtes sauvée,  souvenez-vous, quelque soit le lieu où vous vous trouvez, vous y êtes placée par Dieu. Par l'influence que votre vie exercera sans que vous le sachiez, dans la circonstance où Dieu vous mettra vous réaliserez ses desseins aussi longtemps que vous resterez dans sa lumière.

L'apôtre Paul  s'exprime avec une grande assurance « Nous savons » au sujet du plan Divin de tout faire concourir au bien de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Lorsque nous croyons que Dieu agit, et conduit nos vies, nous Lui faisons confiance et nous l'aimons, alors nous sommes assurées qu'Il utilise chaque événement de nos vies et le fait concourir pour notre bien.

David avait été prisonnier  par les philistins, et voici ce qu’il dit :

Tu comptes les pas de ma vie errante ; Recueille  les larmes dans ton outre; Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre?

David a éprouvé bien des détresses, mais à a fin le Seigneur l'a secouru :

Mes ennemis reculent, au jour où je crie: Je sais que Dieu est pour moi. Psaumes 56.9 et10

Dieu savait pour David et pour Job.

Dieu savait ce qui arrivait à David, et celui-ci savait que Dieu était à ses côtés.

Dieu voyait la détresse, la douleur de Job. IL l’a secouru en son temps.

Dieu ne nous laisse pas aller au de-là de nos forces, Il vient à notre secours au moment fixé.

Comme eux, nous avons  aussi nos temps d'épreuves mais Dieu est avec nous, nous faisons partie de la famille de Dieu, et cela nous prouve qu'Il nous a choisies.

N’est-il pas merveilleux d’être son enfant puisqu’Il est Notre Père Céleste

C 'est  une chose merveilleuse d'être appelé par quelqu'un !

Si nous voulons avoir confiance dans la manière dont Dieu fait tout concourir à notre bien, il importe que nous comprenions ce qu'Il a accompli en notre faveur.

A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père; duquel tire son nom toute la famille dans les cieux et sur la terre. Ephésiens 3 14 et 15

Dieu nous appelle, et Il commence souverainement à faire concourir toutes choses pour notre bien afin que nous devenions semblables à l'image de son Fils.

Le mot grec traduit par "bien" est «agathos» = juge bien ce qui est utile, ou profitable; c'est le mot utilisé lorsqu'il est question du bien moral.

L'enseignement de Jésus n'a rien de commun avec notre façon humaine de comprendre la vie; c'est pourquoi, de prime abord, Il nous étonne et  nous déconcerte. Nous devons progressivement adapter notre conduite et nos paroles à ses préceptes que le Saint-Esprit applique à notre cas particulier. Il nous connait.

Observer ses commandements

Il est écrit dans Deutéronome  10. 12et 13.

Maintenant, Israël, que demande de toi l’Eternel, ton Dieu, si ce n’est que tu craignes l’Eternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir l’Eternel ton Dieu de  tout ton cœur et de toute ton âme

Si ce n’est que tu observes les commandements de l’Eternel et ses lois que je te prescris aujourd’hui, afin que tu sois heureux.

Effectivement, si nous voulons demeurer heureuses et paisibles dans ce monde tourmenté qui vit dans le péché, appliquons les commandements de Dieu dans notre vie,  en nous efforçant de rester sur le droit chemin qui nous mène à la vie éternelle, c’est là notre plus grand espoir c’est qu’un jour nous serons avec Lui si nous restons fidèles.

Servons LE de tout notre cœur et toute notre âme.

Bénissons Dieu Notre Père

Nous pouvons bénir  Dieu,   le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !

En Lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant Lui

Nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté. Ephésiens. 1. 3 à 5

Dieu nous aime,  d’un amour infini, Il veut notre bien . C’est vraiment un bienfait que Dieu nous a accordé.

Il nous a choisies pour être ses élues, mais bien que cette sélection soit à la fois souveraine et finale, aucun être humain qui désire sincèrement être sauvé et qui remplit les conditions de l’évangile ne sera perdu à jamais.

Si nous voulons être heureuses  lisons les béatitudes. Matthieu . 5 1à12

Jésus enseigna la foule qui était rassemblée sur la montagne.

Heureux les  pauvres en esprit, car  le royaume des cieux est à eux ! etc.

Etre heureuse avec Jésus malgré parfois les outrages, les persécutions,  les moqueries, ou toute sorte de mal, à cause de son nom.

Réjouissons–nous et soyons dans l’allégresse notre récompense sera grande dans les cieux !

Car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant nous.

Ma grâce te suffit.

Et pour que je ne sois enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir.

Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit ; «  Ma grâce te suffit », car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse.

Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.2 Corinthiens.7 à 9

Il n’y a rien de bien dans les malheurs qui peuvent nous atteindre, ni dans les catastrophes naturelles et bien d’autres calamités         .

Et lorsque quelqu’un nous fait du mal, il n’y a rien de bien non plus.

Mais dans sa sagesse et son amour infinis, Dieu rassemble tous les éléments de notre vie, bons et mauvais, Il les  assemble  pour qu’en fin de compte, ils coopèrent à notre bien, le bien qu’Il a en vue pour nous.

La certitude que Dieu est fidèle et fait coopérer toutes choses à notre bien, nous aide mieux à Lui faire confiance en toute circonstance de notre vie, dans les bons moments comme dans les mauvais.

Sa grâce nous suffit, même dans notre faiblesse sa puissance s’accomplit.

Appelée par Dieu

Si le Créateur de l’univers, Dieu, m'a tendrement  et personnellement appelée à Lui, alors je suis une créature estimée, précieuse et aimée en raison de cet appel.

Jésus a donné sa vie pour moi, il a payé le prix fort  pour faire de moi son enfant. Si je ne l’aime pas de tout mon cœur, et ne Lui fais pas confiance en tout,  c’est que je ne saisis pas bien l’intérêt  qu’Il me porte, alors il m’est facile de le fuir ou de me soustraire à sa discipline et à son action pour faire tout coopérer pour mon bien.

Son objectif est de me rendre conforme à Christ, alors que le mien est souvent le bonheur et la mise à l’abri contre tout ce qui est désagréable.

J’ai cependant le choix de régler ma vie comme je l’entends.

Mais il me suffit de savoir que Dieu m’a appelée et qu’il agit continuellement en vue de l’accomplissement de son plan pour moi.

Seigneur émonde-moi, façonne-moi, ne retiens pas ton bras,  garde-moi son ton aile, jusqu’à  ce que je ressemble à l’image de Dieu.

Si j’aime Dieu de tout mon cœur , je suis rassurée que toutes choses coopèrent à mon bien.

L’amour pour Dieu constitue la seule vraie preuve que l’on figure parmi les «appelées»

Vie de femme chrétienne

 

Haut de pageÈ

 

Lire aussi :