Présentation • Encouragerments • Femmes de la Bible • Société • Famille chrétienne • Vie chrétienne • Témoignages

 

Accueil
Remonter
Femme dans l'Eglise (1)
Femme pasteur
Des vases d'honneur
Remplies de toute joie
Femme sensée
Etre fidèle
Prendre son envol
Parce que Dieu m'aime
Le coeur tourné vers Dieu
Porter du fruit
La bonté
La bienveillance
La douceur
La paix
La maîtirse de soi
L'esprit de sobriété
Refléter la gloire de Dieu
Le dessein de Dieu
Accomplir son plan
Servir avec crainte
Nos paroles
Notre pélérinage
La ligne directe
Défi pour aujourd'hui
Comportement respectueux

 Porter du fruit

C’est la saison des pommes, il y a des belles rouges, des belles vertes, des belles jaunes. Certaines espèces sont acides, d’autres douces, et d’autres sucrées. Elles sont agréables à croquer et aussi pour faire des bonnes tartes,  des compotes, etc.

Tout dépend de la façon dont les arboriculteurs les cultivent, dont ils en prennent soin.

Chaque semaine ils sont obligés de  pulvériser  des oligo-éléments sur les arbres pour en nourrir les feuilles. Ces arbres font l’objet de tous les meilleurs soins, ils bénéficient du meilleur système d’irrigation et le verger est bichonné sans cesse afin d’avoir une très bonne récolte. En donnant le maximum d’engrais aux  arbres, au moment de la récolte les pommes sont belles et il y a  abondance. Ce qui fait le bonheur de l’arboriculteur c’est la récompense de son travail  bien fait.

Dieu s’intéresse  à ce que vous et moi  portions de bons fruits et en abondance.

Jésus  dit : Si vous portez beaucoup de fruit,  c’est ainsi que mon père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. Jean 15. 8

Dans le Nouveau Testament, on parle  de plusieurs sortes de fruits : ceux que l’on mange, le fruit de notre travail, les enfants, fruit de l'union de mari et de sa femme, et enfin  le fruit spirituel.

Lorsque nous produisons du fruit qui caractérise Jésus, Le Père est glorifié.

Comment pouvons-nous produire cette sorte de fruit ?

La clé de notre capacité est premièrement de  comprendre à quel point Dieu tient à notre croissance et ensuite de savoir quels obstacles s'y opposent.

Tout comme l’arboriculteur qui combat contre les éléments climatiques et les saisons,  nous  combattons contre la chair. La grande lutte qui se livre à l’intérieur de nous oppose la nature pécheresse et l’Esprit de Dieu.

Car la chair a des désirs  contraires à ceux de l’esprit, et l’esprit en a de contraire à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux , afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Galates 5. 17

Cette nature pécheresse est accrochée à nous tout au long de notre vie ici-bas, et elle  s’oppose aux intérêts et aux désirs du Saint-Esprit qui demeure en nous. Cependant, puisque nous croyons en Jésus-Christ, nous avons un avantage sur notre nature pécheresse :  Nous pouvons choisir de vivre par l’esprit et de mourir aux passions de la chair, selon les Ecritures :

Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,  car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romans 8:12-14

Les œuvres de la chair

Si nous cédons à notre ancienne nature, elle  manifestera ses mauvais fruits, mais si nous marchons selon l’Esprit  nous n’accomplirons pas les désirs de la chair.

Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Galates 5:16

Or, les œuvres de la chair sont manifestent, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution.

L’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes.

L’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables.

Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériterons point le royaume Dieu. Galates. 5. 19 à 21.

L'impureté

Parmi les œuvres de la chair, certaines sont très caractéristiques des mauvaises habitudes du monde, telles que :

. l’inconduite, l’immoralité sexuelle ou la fornication, donc les relations sexuelles  en dehors du mariage.

. l’impureté,  le style de vie répugnant de celui ou celle qui emploie improprement son sexe.

. la débauche,  l’activité  de celui ou celle dont le comportement  sexuel est déréglé.

En relisant la liste que Paul nous a dressée  concernant les péchés sexuels, nous constatons que le monde expose impudemment ses pratiques sexuelles  impures et s'efforce de les faire accepter comme des choses courantes et normales. Avec Internet et ses sites pornographiques toutes ces choses impures rentrent facilement dans nos maisons et peuvent atteindre nos enfants.

Il est écrit : Abstenez-vous de toute espèce de mal  2 Thessaloniciens. 5:22

Jésus a dit : Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache- le et jette-le loin de toi Matthieu . 5. 29

Soyons vigilantes ! Veillons sur nous mêmes et sur nos enfants et nos petits enfants afin qu’ils ne se laissent pas troubler et entraîner par toutes ces horreurs.

Selon certains sondages, le premier rapport sexuel à lieu à 13 ans chez les  filles et chez les garçons vers 14 /15 ans. De plus,  souvent pas protégé, ils ne soucient pas des maladies qu’ils peuvent attraper.

Il y a quelque temps j’ai eu une discussion avec un couple qui a une jeune fille de 19 ans.  A 17 ans ses parents (non chrétiens) ne trouvaient pas très normale qu’elle n’aie pas eu  de rapports sexuels, autrement dit, elle était vierge. Alors ils l’ont encouragée à sortir le soir avec les copains et copines et le résultat elle est tombée amoureuse d’un jeune homme qui a 31 ans. Sous peu elle va s’installer chez lui, les parents ne sont pas des plus heureux et se culpabilisent d’avoir agi de la sorte, mais c’est trop tard !

En tant que parents chrétiens nous avons une grande responsabilité dans l’éducation de nos enfants, les tentations sont là, ils sont très sollicités , nous devons dialoguer avec eux, aborder tous les sujets, selon l’âge bien entendu, et être attentives à leur comportement et leurs fréquentations.

Les formes d’adoration

Parmi les œuvres charnelles citées en   Galates 5.20, se trouve  l’idolâtrie. Elle concerne toutes les formes d’adoration et de vénération religieuse à quelqu'un d'autre que Dieu, que ce soit envers une personne, un animal représentant un dieu, les astres, ou tout  objet devant lequel on se prosterne en lui rendant un culte. 

Ensuite nous trouvons la cupidité qui est une forme d’idolâtrie, parce qu'elle   produit  un attachement servile à l'argent ou aux biens terrestres.

Puis la magie,  toujours très pratiquée parmi les jeunes. Il est courant pour ceux qui sont impliqués dans la pratique de l’occultisme et de la sorcellerie, dont le satanisme,  d’utiliser des drogues, entre autres : haschich, héroïne, opium et alcool. La consommation de tous ces produits ouvrent la porte d’un autre monde, composé de "sensations" et de "vibrations" qui  conduisent à adopter des philosophies orientales telles que la réincarnation et le karma.  Ceux qui s'y livrent se mettent dans un état second, ils se sentent bien (qu’ils disent) ils planent et oublient tous leurs problèmes et une fois avoir goûté à ce "plaisir" ils ont bien du mal à s’en sortir,  malgré les cures de désintoxication. Certains vont jusqu'au suicide. Beaucoup recherchent une expérience spirituelle en dehors de Jésus- Christ.

Le seul vrai remède est évidemment le Seigneur Jésus, qui libère, qui délivre et qui  est capable de briser les chaînes qui  rendent captifs. Les chrétiens le savent pour avoir vécu la délivrance et entendu, lu ou vu des témoignages de personnes délivrées de la drogue et des œuvres démoniaques, par la Puissance du Saint-Esprit.

Les relations personnelles

La liste de Paul sur les comportements qui brisent les mariages, la famille, l’église ou l’amitié est bien longue. La raison en est peut-être l’impact important de tout ce que nous faisons de nos relations avec les gens.

Le premier nommé est l'animosité,   l’hostilité qui produit la discorde, puis viennent la jalousie, les fureurs, les rivalités, les divisions. Tout ce qui divise  plutôt que d'unir.

Paul fait cette recommandation aux croyants de Rome 

Je vous exhorte, frères, à  prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu, Eloignez-vous d’eux  Romains 16. 17.

Nous pouvons constater la dégradation dans les relations personnelles mais aussi dans la société toute entière. Nous vivons à une époque d’égoïsme, d’indifférence, chacun pour soi , sans se préoccuper d’autrui. Paul a écrit ; 

Sache que dans les derniers jours, surgirons des temps difficiles, car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leur parents, ingrats, sacrilèges, insensibles, implacables, calomniateurs, sans frein, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, impulsifs, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu. 2 Timothée 3. 1à 4.

La liste établie par l'apôtre n’est pas exhaustive, mais elle nous donne des exemples du mauvais fruit que l’on produit lorsque le Saint-Esprit ne contrôle pas notre vie.

Pour toute personne, le salut repose sur le fait  d’avoir reçu l’Esprit de Dieu qui vit en nous par la foi en Jésus- Christ.

Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Romains 8:9

Donc, selon les Ecritures,  hériter  le royaume repose sur le fait d’être une véritable croyante. Cela ne veut pas dire que nous ne commettrons jamais de péché, cela signifie que celles ou ceux qui se livrent aux mauvaises  pratiques, citées en Galates 5:19,20, n’hériteront pas le royaume de Dieu.

Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.  Galates 5. 21 ;

Se garder soi-même

Comment  nous préserver de toutes ces pulsions ou ces comportements qui se manifestent en nous ?  Comment pouvons-nous montrer autour de nous le changement de personnalité ?

La réponse est de savoir qu’en tant qu’enfant de Dieu né de nouveau, nous avons réellement gagné la victoire sur notre péché.

Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui–même, et le malin ne le touche pas. 1 Jean 5:18

Ceux qui  sont en Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.   Galates 5 24.

Cela veut dire que lorsque nous avons donné notre vie au Seigneur, notre nature pécheresse, avec tous ses comportements répugnants, a été crucifiée.

Lorsque Christ a été crucifié, il a porté nos péchés en son corps sur le bois, afin que, morts à nos péchés nous vivions pour la justice : lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris 1 Pierre 2. 24

Laissons le vigneron nous émonder

Comme l’arboriculteur qui prend soin de ses pommiers, le vigneron de ses vignes afin qu’ils produisent de  bons et beaux fruits, l’émondage pendant la période où la vie de l’arbre est en sommeil rend un arbre fruitier vigoureux. Ils connaissent les différentes phases pour une bonne récolte.

Nous, nous avons besoin de Jésus. 

Moi, je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde afin qu’il porte encore plus de fruit . Jean 15 .1 et 2. 

En tant que chrétiennes, nous sommes les branches qui doivent être émondées. Pourquoi ? Pour produire davantage de fruit, le fruit de l’Esprit.

Puisque nous devons toutes être émondées, il est important pour nous d’avoir la bonne attitude en ce qui concerne la discipline de Dieu.

Nous comparons souvent la vie à un marathon, précédé de longues périodes d’intense travail de préparation, ponctuées par de brefs moments dans lesquels nous avons l’occasion de tester notre résistance. La vie chrétienne est un peu comme celle d’un athlète.

Nous passons parfois des semaines sans connaître de tensions ou de stress particuliers tout est relativement calme tout va pour le mieux. Puis un jour, non seulement il pleut, mais il pleut à torrent. Tout se déchaîne c’est la tempête.

Etant donné que nous avons expérimenté la grâce de Dieu bien des fois dans notre vie, nous affrontons ces problèmes d’une manière digne, avec patience et  maîtrise de soi.

Paul a écrit :

Bien plus, Nous, nous glorifions même dans les afflictions, sachant que l’ affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l‘épreuve, et cette victoire l’espérance Romains 5 ; 3et 4.

Victoire au Seigneur de la vie, Victoire au Dieu de l’infini, comme nous le chantons dans un cantique.

Nous avons le pouvoir de vivre par l’Esprit, parce que il vit en nous, il nous donne la force de résister lorsque nous sommes tentées.

Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’esprit vit en vous. Si quelqu’un n’a pas l’esprit Christ, il ne lui appartient pas. Romains. 8 /9.

Le Saint-Esprit est notre compagnon constant, notre aide en tout temps. Il nous accompagnera, nous encouragera, et nous conduira tout au long de notre vie ici-bas , si nous lui sommes fidèles, car Lui est fidèle.

Vie de femme chrétienne

Haut de pageÈ