Présentation • Encouragerments • Femmes de la Bible • Société • Famille chrétienne • Vie chrétienne • Témoignages Présentation ] [ Etudes/Réflexions ] [ Femmes de la Bible ] [ Société ] [ Vie chrétienne ] [ Témoignages ]Pr

 

Accueil
Remonter
Femme dans l'Eglise (1)
Femme pasteur
Des vases d'honneur
Remplies de toute joie
Femme sensée
Etre fidèle
Prendre son envol
Parce que Dieu m'aime
Le coeur tourné vers Dieu
Porter du fruit
La bonté
La bienveillance
La douceur
La paix
La maîtirse de soi
L'esprit de sobriété
Refléter la gloire de Dieu
Le dessein de Dieu
Accomplir son plan
Servir avec crainte
Nos paroles
Notre pélérinage
La ligne directe
Défi pour aujourd'hui
Comportement respectueux

Servir Dieu avec une crainte respectueuse.

Nous qui connaissons Dieu, qui le craignons, nous faisons en sorte que notre manière de vivre notre foi, Lui soit agréable.

La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse. Cela signifie que la prise en compte de Dieu constitue un fondement d'une vie disciplinée et sainte.

Craindre Dieu c'est rejeter toute divinité concurrente et Le servir Lui seul.

Celui qui craint l'Eternel marche dans ses voies, l'aime et le sert de tout son coeur.

Tu craindras l'Eternel, ton Dieu, tu le serviras , tu t'attacheras à lui, et tu jugeras par son nom.

Il est ta gloire, il est ton Dieu, c'est lui qui a fait au milieu de toi ses choses grandes et terribles que tes yeux ont vues. Deutéronome 10. 20 et 21

Dans notre désir de devenir des femmes résolues, qui cultivent des projets, il est indispensable que nous comprenions bien ce qu'est la crainte de Dieu.

Sans ce profond respect que nous devons au Seigneur il est difficile de Lui permettre de nous rendre conformes à l'image de son fils.

Il est également difficile d'envisager de le servir si nous ne l'estimons pas digne du sacrifice qu'exige notre service.

Nous ne devons pas avoir peur de Dieu, mais vivre dans le respect paisible de notre Père céleste.

Et de ce fait nous ne pourrons faire autrement que de Le servir avec zèle et Lui obéir.

Pierre nous exhorte à la sainteté; 1. 13 à 16. C'est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement

esprit), soyez sobres, et ayez une entière espèrance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus-Christ apparaitra.

Comme des enfants obéissants ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois quand vous étiez dans l'ignorance.

Mais, puisque celui qui vous a appelé est saint, vous aussi, soyez saints, dans votre conduite.

Selon qu'il est écrit; Vous serez saints, car je suis saint.

Ce passage nous exhorte à la sainteté, nous vivons dans le monde avec toutes ses convoitises, mais nous qui sommes appelées, mises à part pour Dieu, nous devons veiller à notre conduite, à nos fréquentations, et tendre vers la perfection, grandir dans la sanctification puisque Celui qui nous à appelées est saint, et avoir une entière espérance dans la grâce qui nous sera apportée lorsqu'Il apparaitra.

Sur quoi repose la crainte qui doit caractériser notre conduite ?

Et vous qui invoquez comme père celui qui juge selon l'oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pélerinage.

Sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la veine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, qui par lui croyez en Dieu, lequel est ressucité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu. Pierre 1 . 17 à 21.

Dieu seul peut proclamer sa gloire. IL est Celui à qui l'homme ne devrait jamais penser sans une profonde révérence dans son coeur.

Dieu se montre redoutable envers ceux qui Le répudient, mais Il est le Dieu de tous ceux qui croient en son fils, même les plus coupables, et Il met ses perfections illimitées à leur service.

La crainte de l'Eternel

L'Eternel agrée celles qui le craignent, celles qui s'attendent à sa bienveillance, qui lui confient leur vie.

Dieu béni  si nous lui sommes fidéles, si nous respectons ses enseignements et si nons marchons fidèlement dans ses voies.

Offrons Lui notre humble respect, en tenant compte de sa volonté.

Ne redoutons pas  la colère des femmes (des hommes), ne nous laissons pas entraîner dans le péché par la virulence de leurs menaces; craignons Dieu et  rien d'autre.

Les Ecritures regorgent de promesses et d'exemples des bienfaits qui découlent de la crainte de Dieu et nous indiquent  les bénédictions que Dieu déverse sur celles qui le craignent et suivent ses instructions.

Quel est l'homme qui craint l'Eternel?

L'Eternel lui montre la voie qu'il doit choisir.

Son âme reposera dans le bonheur, et sa postérité possédera le pays.

L'amitié de L'Eternel est pour ceux qui le craignent, et son alliance leur donne instruction;

Je tourne constamment les yeux vers l'Eternel, car Il fera sortir mes pieds du filet. Psaumes 25.12à 15

La bonté de Dieu

Dieu est bon, pour celles qui le craignent. Dieu rend témoignage à celles qui trouvent en Lui un refuge, un appui dans la détresse. Il vient à leur secours, Il les protège.

Certaines expériences nous montrent  la bonté de Dieu .

Par exemple :  l'exaucement de nos prières  pour la guérison,(j'en ai fait l'expérience), et aussi la guérison de l'âme, lorsque nous traversons des épreuves dont personne n'est à l'abri, tant que nous sommes sur cette terre. Il faut se faire violence pour résister à la tentation et nous préserver du mal. Le seul secours se trouve auprès de Dieu, Il est notre refuge, Il nous tend ses bras d' Amour, c'est à nous de les saisir.

Notre motivation de prière c'est l'amour, l'amour que nous portons envers la personne qui souffre, et notre désir de voir sa guérison.

Cependant , le fait que nous adressions nos prières à Dieu, indique clairement deux autres raisons corrélatives : notre amour pour Dieu et notre foi en sa force et sa miséricorde.

Plus que toute autre chose, plus encore que notre affection pour le malade, c'est la manifestation de la gloire de Jésus, nous nous réjouirons et serons reconnaissantes de sa bénédiction

Oh! combien est grande ta bonté, Que tu tiens en réseve pour ceux qui te craignent,

Que tu témoignes à ceux qui cherche en toi leur refuge, à la vue des fils de l'homme!

Tu les protéges sous l'abri de ta face contre ceux qui les persécutent.

Tu les protèges dans ta tente contre les langues qui les attaquent.

Béni soit l'Eternel. Psaumes 31. 20 et 21

Le Seigneur Jésus nous enseigne dans sa parole à ne pas avoir de crainte, à  Lui faire confiance, Il est bon pour ses enfants,  Il veille sur ses brebis, il est à nos côtés jour et nuit, même si nous ne le sentons pas, IL est là.

Mais que nous dit le Psaumes 34 .8 à 10 

L'ange de l'Eternel campe autour de ceux qui le craignent et Il les arrache au danger.

Sentez et voyez combien l'Eternel est bon!

Heureux l'homme qui cherche en lui son refuge!

Craignez l'Eternel vous ses saints! Car rien ne manque à ceux qui le craignent.

Notre objectif : servir Dieu

Sevir Dieu, c'est agir, aider, assister, collaborer, contribuer à épauler, participer, réconforter, seconder, secourir, soutenir, en nous aimant les unes les autres et être des servantes au service d'autrui, étant  motivées à fairre le bien avec un amour vrai.

Paul écrit au Galates :

Frères et (soeurs), vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres, 5. 13.

C'est toujours une joie de pouvoir aider celles qui sont dans le besoin, si bien sûr c'est dans nos possibilités, mais aussi soutenir moralement par une parole d'encouragement de consolation de témoignage de ce que Dieu a fait pour nous en certaines circontances, de susciter leur inrérêt, afin de  les amener à poser des questions sur la Bible, si ce sont des personnes inconverties, notamment.

Lever les yeux vers l'Eternel

Je léve les yeux vers toi, qui sièges dans les cieux.

Voici, comme les yeux des serviteurs sont fixés sur la main de leurs maîtres,

Et les yeux de la servante sur la main de sa maîtresse

Ainsi nos yeux se tournent vers l'Eternel, notre Dieu,

Jusqu'à ce qu'il ait pitié de nous. Psaumes 123. 1 et 2

Ce psaume, ne parle pas de se mettre au service d'autrui, mais Il se concentre sur le service dû à Dieu.

Sa philosophie est la suivante : en apprenant à servir Dieu comme Seigneur, on apprend tout naturellement à servir son prochain.

Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais avec simplicité de coeur, dans la crainte du Seigneur.

Tout ce que vous faites, faites-le de bon coeur, comme pour le Seigneur et non pour les hommes.

Sachant, que vous recevrez du Seigneur l'h éritage pour récompense.

Servez Christ, le Seigneur. Colossiens 3. 22 à24.

Ce sera notre manière de vivre : êtret hospitalier, compatissant,  visiter les malades,  secourir,  soigner, non pas pour plaire aux hommes, mais pour plaire à Dieu

Nous le ferons facilement et de façon sage, avec joie et enthousiasme.

Jésus appelle "service" ce que nous sommes pour lui , et non ce que nous faisons pour lui, concernant la manière dont Jésus définit le service.

Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison.

Elle avait une soeur, nommée Marie , qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.

Marthe, occupée a divers soins domestiques, survint et dit; Seigneur cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de m'aider.

Le Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses.

Une seule chose est nécessaire, Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. Luc 10 38à 42.

En examinant notre vie, à qui identifions-nous à Marthe où à Marie ?

Ne nous laissons pas trop accapparer par les choses qui nous entourent, mais mettons du temps à part pour Dieu dans la lecture de sa parole, la prière, la méditation. 

Une heure dans ses parvis vaut mieux que mille ailleurs!

Parce que j'aime et je respecte le Seigneur et que je voudrais qu'Il me considère comme une servante fidèle, je veux être assurée que ce que je fais et la manière dont je L e sers, Lui sont agréables.

Si nous avons la crainte et du respect pour Dieu Notre Père, alors soyons des servantes qui le révèrent, en ayant les yeux fixés sur notre Maître, rempli de l'assurance d'avoir fondé notre foi sur un rocher solide. 

Le servir dans le but de donner, le servir librement sans rien attendre en retour.

Et Lui prouver combien nous l'aimons, de tout notre coeur en Lui rester fidèle car Lui est fidèle.

Le servir avec une crainte respectueuse!

Vie de femme chrétienne

 

Haut de pageÈ

 

Lire aussi :