Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Christ dans la Bible
Le mystère de Christ
Christ Fils de Dieu
Christ le Seigneur
Le fils de l'homme
Jésus
Un Sauveur vous est né
Voici Noël
l'avent
Jésus le Sauveur
De l'origine à la croix
La Croix de Christ
Christ crucifié
Le sang de Jésus
Abandonné du Père
La Paque
Christ notre Pâque
Il est ressuscité
Jésus est vivant
Jésus notre Maître
Voir Jésus
Toujours le même
Avec Christ
Christ le Cep
Enracinés en Lui
Le Chef de l'Eglise
La lumière du monde
Sa présence
Jésus et nous
Souper avec Jésus
Jésus à la porte
Le bon berger
Comme un berger
Intercesseur
Intercesseur
Sacrificateur
Jésus-Christ, Roi
Tout en Lui
Le cep et les sarments
Venir à Jésus
Invoquer son Nom

Jésus et nous

Le Seigneur Jésus-Christ réunit  en Lui, par la volonté de Dieu son Père, tout ce qui contribue à notre salut, tout ce qui concerne notre vie présente sur la terre et notre destinée éternelle.

Il est écrit :

Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.
Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité Colossiens 2.8

La connaissance historique et religieuse de Jésus-Christ ne mène pas loin s'i elle n'est pas accompagnée d'une foi réelle en sa Personne, dans ses paroles et dans son sacrifice à la croix pour le salut de notre âme.

Il ne suffit pas non plus de rechercher seulement ses bénédictions.  Ce qui est le plus important c'est ce qu'il est LUI pour nous : "Admirable, Conseiller, le Dieu fort, le Père d’éternité, le Prince de la paix? Esaïe 9.6"

Jésus est l^'être le plus merveilleux qui puisse exister et  ce qui est essentiel c'est la réalité de sa proximité avec chacun en particulier : avec nous, près de nous, en nous !

En écrivant ce texte, je pense à ce que j'ai entendu un dimanche  lors du culte.

Une femme a prié en langue un bon moment, c'était doux et harmonieux, rempli d'émotion. Après un certain temps le pasteur a précisé qu'il s'agissait effectivement d'une prière et il en a donné l'interprétation. Il était question d'une personne qui soupirait après une plus grande communion avec le Seigneur. Le parler langues contenait aussi une réponse qui révélait la nécessité d'ouvrir son cœur afin que cette prière soit exhaussée.

Cela me rappelle l'invitation de Jésus exprimée dans le livre de l'Apocalypse:

Me voici debout devant la porte : je frappe. Si quelqu’un est sensible à mon appel et s’il ouvre la porte, j’entrerai chez lui et nous dînerons en tête–à–tête : moi près de lui, et lui près de moi. Apocalypse 3:20  (Version Parole Vivante de A.Kuen)

Voici le même texte dans une autre version :

Écoute, je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je prendrai un repas avec lui et lui avec moi. Apocalypse 3:20

Je trouve sublime la demande du Seigneur, merveilleuse de délicatesse et d'amour, exprimant son désir d'une vraie intimité avec son racheté.

Ecoute ! Tends l'oreille, comme lorsque tu guette l'arrivée d'une personne chère, avec assez de sensibilité pour entendre le bruit de ses pas, puis le son de sa voix qui annonce : c'est moi !

C’est la voix de mon bien–aimé, qui frappe ! Ouvre moi ! Cantique des cantiques 5.2

Il y a une dimension plus grande que la simple foi en Jésus, plus importante que la reconnaissance pour son sacrifice, plus élevée que la volonté de le suivre et de le servir, c'est le désir profond d'une union personnelle intense avec Lui.

Vivre dans son intimité, le contempler avec émerveillement, l'aimer tendrement  et l'adorer !

C'est cet état de vie que Jésus désire partager avec chacun !

En y réfléchissant nous mesurons l'abîme qui existe entre la foi cérébrale ou religieuse et le sentiment d'amour qui unit au Seigneur Jésus.

Pour connaître la vraie communion avec Jésus Il faut  répondre favorablement à sa demande. Lui ouvrir c'est lui dire "oui, entre Seigneur !"

Son appel est spirituel, c'est la voix du Saint-Esprit qui parle à notre cœur. Pour l'entendre il est nécessaire d'y être sensible.

Il ne faut pas que notre foi soit simplement "raisonnable", c'est à dire le fruit d'un savoir intellectuel logique, même s'il est fondé sur les textes de la Bible.

La vie va au delà de la raison, elle est en nous comme un bouillonnement qui parcourt notre être entier : notre intelligence, nos sentiments et nos émotions, nos membres.

Il en est de même pour ce qui est des choses de Dieu et surtout de la présence et de l'action du Saint-Esprit en nous. Il touche notre être entier : l'esprit, l'âme et le corps. Il atteint nos facultés intellectuelles, nos sentiments et nos émotions. Il peut même faire frémir et tressaillir notre corps.

Le Saint-Esprit est une réalité dans la vie de chacun de ceux et celles qui ont cru au Seigneur Jésus-Christ de tout leur cœur. Cependant beaucoup se plaignent d'une espèce de froideur spirituelle, comme s'ils étaient coupés de Dieu, ne ressentant jamais ou rarement les manifestations de sa présence en eux.

Un récit de la Bible montre le patriarche Jacob insensible à ce que ses fils lui disaient. Son l'esprit était endormi, l'homme qui avait lutté avec Dieu et avec des hommes et qui avait été vainqueur,  qui avait vu dans sa vie la manifestation de la puissance de Dieu, qui avait reçu de grandes visions pour lui et pour sa descendance,  cet homme était devenu froid, comme mort spirituellement. Cependant à un moment donné, devant l'évidence son esprit s'est réveillé à la foi.

Genèse 45.25 à 46.4 

Ils remontèrent de l’Egypte, et ils arrivèrent dans le pays de Canaan, auprès de Jacob, leur père.
Ils lui dirent: Joseph vit encore, et même c’est lui qui gouverne tout le pays d’Egypte. Mais le coeur de Jacob resta froid, parce qu’il ne les croyait pas.
Ils lui rapportèrent toutes les paroles que Joseph leur avait dites. Il vit les chars que Joseph avait envoyés pour le transporter. C’est alors que l’esprit de Jacob, leur père, se ranima; et Israël dit: C’est assez! Joseph, mon fils, vit encore! J’irai, et je le verrai avant que je meure.
Israël partit, avec tout ce qui lui appartenait. Il arriva à Beer-Schéba, et il offrit des sacrifices au Dieu de son père Isaac.
Dieu parla à Israël dans une vision pendant la nuit, et il dit: Jacob! Jacob! Israël répondit: Me voici!
Et Dieu dit: Je suis le Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains point de descendre en Egypte, car là je te ferai devenir une grande nation.
Moi-même je descendrai avec toi en Egypte, et moi-même je t’en ferai remonter; et Joseph te fermera les yeux.

Après que sa sensibilité spirituelle se fut réanimée, Jacob redevint l'homme des visions de Dieu.

Peut-être ressentons nous   une fatigue spirituelle, le découragement, le doute, un sommeil qui fait que nous sommes  insensible et  inertes.

Comme pour Jacob Dieu suscite une personne, un événement, une circonstance, qui réveille notre esprit et le ranime d'une énergie nouvelle.

Mais il faut parfois peu de chose pour que notre esprit se réveille et redevienne sensible aux visions divines.  Il suffit que Dieu fasse passer devant nos yeux une nouvelle révélation des chars de sa gloire, de la personne glorieuse  de son Fils Jésus-Christ venu sur la terre comme Le fils de Dieu bienveillant et compatissant, puis victime souffrante à la croix et enfin revêtu de la lumière éblouissante de son Père.

C'est la mission du Saint-Esprit de nous révéler Jésus, de nous ouvrir les yeux sur la personne du Sauveur et Seigneur de notre vie, afin que non seulement nous croyons en lui pour être sauvés, mais encore que nous l'aimions de tout notre cœur afin de le laisser entrer dans l'intimité de notre âme pour  partager avec nous ses paroles, ses sentiments, sa nature, sa vie, dès ici-bas comme des prémices de ce qui nous est réservé et préparé dans le ciel.

La communion avec Jésus, ne se vit pas de loin ! Il s'agit d'une union intime qui s'établit lorsqu'il entre lui et nous par son Esprit.

Pour cela il est aussi nécessaire de la désirer, de la demander à Dieu par la prière, avec persévérance et confiance, en y ajoutant la lecture de la Parole de Dieu, l'écoute des enseignements de Christ et les encouragements du Saint-Esprit lors de la manifestation de ses dons.

Que Dieu le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur,
en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.
Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen! Ephésiens 3.14
 

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page

Lire aussi : Souper avec Jésus