Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Nature de la Foi
La religion
Foi et conscience
Le doute
Une foi personnelle
Le fondement
Nourrir  la foi
Fidélité de Dieu
La foi des anciens
Enoch
Noé
Les yeux sur Jésus
Voir l'invisible
Dieu opère
Vouloir et faire
La force est à Dieu
Dieu est généreux
Providence divine
Pas d'inquiétude
Tout est possible
Rassasiés
Vivre par la Foi
La foi à la fin
Oui, mais!
La foi
Pleine conviction
Nous savons
Foi virtuelle
La foi éprouvée
Retrouver l'assurance

Pleine conviction

Cette exhortation vient compléter les textes concernant la foi, déjà parus dans pasteurweb, et principalement sur l'importance d'avoir en ce domaine de réelles certitudes. Lors des entretiens avec les gens au sujet de la foi en Dieu, en Jésus-Christ ou dans  la Bible, je leur  demande : Etes vous sûrs ?

Etes vous sûrs : que Dieu existe, que Christ vous a sauvés de vos péchés par son sacrifice sur la croix, que la Bible est la Parole écrite entièrement inspirée de Dieu, que les promesses qu'elle contient doivent s'accomplir ?

Certains affirment leurs certitudes, mais chez  d'autres on ne trouve pas une pleine conviction, ils ne sont pas suffisamment persuadés pour répondre par un oui assuré à ces questions. Or avoir la foi c'est avoir une pleine conviction de ce que l'on croit.

Nous sommes confrontés à tant de théories de la part d'un monde où une certaine forme de raisonnement conduit au doute et à l'incrédulité, que nous avons parfois du mal à nous affranchir de son influence. Et puis, la mode aujourd'hui c'est d'être tellement ouvert et tolérant à tout que l'on n'est plus sûr ou convaincu de rien. Tout le monde a raison ou du moins la raison de chacun est tout aussi valable que celle de l'autre. Si vous contrariez la moindre opinion ou pratique, vous manquez de charité ! Or dans le domaine de la foi, selon ce qui est enseigné dans les Ecritures, la Bible, Parole inspirée de Dieu, nous devons avoir des convictions assurées et les affirmer.

Premièrement, la foi est une ferme assurance ... Hébreux 11.1

Que chacun ait en son cœur une pleine conviction

Celui qui n'agit pas par conviction se condamne dans ses choix. Romain 14.23

Deuxièmement celui qui croit  confesse sa foi avec assurance :

Actes 4:13 Lorsqu’ils virent l’assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, sachant que c’étaient des hommes du peuple sans instruction ; et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus.

Il (Saul de Tarse nouveau converti)  allait et venait avec eux (les disciples)  dans Jérusalem, et s’exprimait en toute assurance au nom du Seigneur.

En fait, avoir la foi c'est avoir des certitudes, à l'opposé de cet espèce de sentiment flou et confus qu'ont ceux qui ne sont sûrs de rien parce que, n'étant pas fondés sur la Parole de Dieu. Ils sont "flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction." Ephésiens 4:14

Leur raisonnement n'est pas soumis à la Parole de Christ, ni inspiré par elle. Alors, ils trouvent toutes sortes de bonnes raisons à ce qu'il faut bien appeler leurs doutes. En général, il ne reconnaissent pas l'intégrité et l'inspiration de toute l'Ecriture, et pourtant ils osent y puiser  leurs arguments, tels que :

"On connait en partie", "La lettre tue, mais l'esprit vivifie", "La connaissance enfle, il faut rester humble". Etc.

Voici ce que m'a écrit dernièrement une personne qui a visité le site "pasteurweb :

"Vous dites : ..évangéliser pour sauver des âmes.....
Sauver qui de quoi et pourquoi ?
Les sauver du châtiment eternel ....Lequel?  L'enfer? la mort? Mais nous mourons tous et nous vivons tous l'enfer"

Bien sûr je lui ai répondu, particulièrement sur la simplicité de la foi qui ne peut avoir d'autres fondements que celui que Dieu nous offre : sa Parole écrite, la Bible, transmise par ceux qu'Il a choisis et envoyés dans ce but, selon ce qui est écrit :

Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes,  Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts. Hébreux 1:1

Mais le problème pour les douteurs, c'est que la Bible ne fait pas autorité en matière de foi !

Déjà, si nous considérons et retenons le passage ci-dessus comme authentiquement divin, nous construisons dans notre cœur une pleine conviction en ce qui concerne l'origine des Ecritures Saintes, les Saintes Lettres, comme les appelle l'apôtre Paul :

Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises ; dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus–Christ.
Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.

Nous reconnaissons et retenons les Ecritures, la Bible que nous lisons et apprenons, comme certaine, absolument sûre, nous en avons la pleine conviction !

Ceux qui nous ont devancés dans la foi et particulièrement ceux à qui a été confié la charge de transmettre la Parole de Dieu, les prophètes, n'ont jamais mis en doute l'origine de ce qui leur était révélé, comme l'écrit l'apôtre Pierre :

Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs ; sachant tout d’abord vous–mêmes qu’aucune prophétie de l’Ecriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint–Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. 2 Pierre 1:19-21

Des certitudes

"Etes vous certains ?". Voila une question à laquelle beaucoup hésitent à répondre "Oui", sans hésiter. Nous vivons dans un environnement plein d'incertitudes, on est sûr de rien, le doute et l'incrédulité y sont choses courantes et ils gangrènent malheureusement les milieux chrétiens, même évangéliques. Des pans entiers de la construction d'origine, concernant la foi, se sont effondrés. L'intellectualisme, le raisonnement "logique", la théologie moderne, "les évidences scientifiques", sont autant de forteresses qui se sont élevées contre la connaissance de Dieu et la pensée de Christ.

Alors, nous voulons appliquer la parole écrite par l'apôtre Paul :

Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.2 Corinthiens 10:5

Il y a un combat, le combat de la foi qui se situe souvent là où on ne l'attend pas : dans les milieux chrétiens. Il se mène contre le doute et l'incrédulité, contre les raisonnements intellectuels de la théologie libérale  qui détruisent la foi. Derrière ce que nous croyons être l'expression de personnes compliquées et incrédules, il y a des esprits malfaisants qui inspirent des théories ou doctrines de démons, comme le dit l'Esprit de Dieu :

Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques–uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. 1 Timothée 4:1 ¶

Nous avons donc à livrer un combat spirituel  avec les armes spirituelles et  puissantes de Dieu, dont sa Parole, l'épée de l'Esprit, est la principale.

Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair.
Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. 2 Corinthiens 10:3,4

Au reste, fortifiez–vous dans le Seigneur, et par sa force toute–puissante.
Revêtez–vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.
Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.
C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté ... Ephésiens 6:10-18

L'apôtre Paul exhorte Timothée à combattre "le bon combat de la foi". (1 Timothée 6.2). Cette exhortation nous concerne aussi.
Paul lui-même et les premiers disciples de Christ ont dû se battre pour préserver l'intégrité de la foi de l'Evangile, la seule vraie foi, celle qui a été transmise aux enfants de Dieu une fois pour toute. Il n'y en a pas d'autre.

Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation ; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au–dessus de tous, et parmi tous, et en tous. Ephésiens 4:4-6

Bien–aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. Jude 1:3

Tous ceux qui croient réellement au Seigneur Jésus-Christ, qui sont ses disciples, sont concernés par le combat de la foi et ce combat dure toute la vie. 2 Timothée 4:7

De tout temps, des hommes et des femmes ont affronté au risque de leur vie les incrédules qui se sont souvent opposés avec violence à leur attachement à la Bible, Parole de Dieu. Parce qu'ils n'ont pas voulu renier leur foi dans la Bible, certains sont  morts dans des terribles persécutions. Nous  avons encore,  pas très loin de nous, le témoignage des Vaudois, des Huguenots, et d'autres qui ont soufferts de la part de chefs religieux qui s'appelaient chrétiens, mais qui depuis longtemps avaient délaissé la vraie foi pour s'attacher à de vaines pratiques idolâtres et établir une caste cléricale qui dominait sur le peuple et faisait appel au bras séculier des princes pour exercer leur terrible représailles à l'encontre de tous ceux qui, refusant de se soumettre à leur dictat, préféraient mourir plutôt que d'abjurer.

Une des caractéristiques qui marque ceux qui ont une pleine conviction, c'est la fermeté, même dans l'adversité.

Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté, et les plus sages parmi eux donneront instruction à la multitude. Il en est qui succomberont pour un temps à l’épée et à la flamme, à la captivité et au pillage. Daniel 11:32

L'apôtre Paul félicitait les disciples de l'Eglise de Colosses pour la fermeté de leur foi en Christ. (Colossiens 2:5) Et il exhortait ceux de Corinthe à demeurer fermes :

Ainsi, mes frères bien–aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur. 1 Corinthiens 15:58

Veillez, demeurez fermes dans la foi, soyez des hommes, fortifiez–vous. 1 Corinthiens 16:13

Ceux de Thessalonique nous sont aussi donnés en exemple :

Car vous, frères, vous êtes devenus les imitateurs des Eglises de Dieu qui sont en Jésus–Christ dans la Judée, parce que vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mêmes maux qu’elles ont soufferts de la part des Juifs. 1 Thessaloniciens 2:14

Défendre ses convictions et particulièrement son attachement à la Parole de Dieu ne signifie pas entrer dans une contestation violente avec ceux qui s'opposent à nous. Etre ferme ne veut pas dire brutal et violent et la douceur n'exclut pas la fermeté.

Soyez toujours prêts à vous défendre face à tous ceux qui vous demandent de justifier l’espérance qui est en vous. Mais faites–le avec douceur et respect. 1 Pierre 3:15

Enfin, nous rencontrons souvent en nous mêmes les raisons de fléchir, tel Abraham qui a  surmonté son handicap physique en demeurant ferme dans sa confiance en Celui qui lui avait fait une promesse certaine.

Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit : Telle sera ta postérité.
Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants.
Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir. Romains 4:18-21

La force de sa conviction résidait dans ce qu'il considérait la promesse de Dieu comme certaine, entièrement sûre et digne de foi. Il avait la certitude de la fidélité et de la puissance de Dieu, concernant l'accomplissement de Sa Parole.

Nous avons besoin d'affermir notre assurance, surtout lorsque le doute, sous quelque forme qu'il se présente, essaie de nous ébranler.

Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Hébreux 11:1

N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.
Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. Hébreux 10:35

Ceux qui manquent de convictions sont dans la situation dont l'apôtre Jacques parle dans son épitre, ce qu'il constatait déjà de son temps.

Celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre ...  c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies. Jacques 1:6,8

Mais au contraire, ceux qui ont la foi, celle dont parle l'Evangile, sont construits sur un rocher, un fondement solide, rien ne les ébranle dans leurs certitudes, car elles sont fondées sur ce que Dieu dit, selon ce qu'écrit le psalmiste :

C’est à Dieu seul que, dans le calme, je me remets : mon salut vient de lui. Lui seul est mon rocher, et mon Sauveur ; il est ma forteresse : je ne serai pas ébranlé. Psaume 62:2

Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire ; le rocher de ma force, mon abri, est en Dieu. Psaumes 62:7

Le psalmiste, comme tous ceux dont la foi résistait aux assauts du doute, de l'incrédulité ou du découragement, fondait sa confiance sur Dieu. Tous ces témoins de la foi, se sont construit une ferme et pleine conviction qui reposait sur la fidélité de Dieu et sa puissance pour accomplir sa Parole.

Le danger vient de ce que nous pouvons nous détourner de la simplicité de la foi en Christ, comme l'apôtre Paul l'écrivait aux disciples de Corinthe :

Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. 2 Corinthiens 11:3

Nos pensées peuvent se corrompre, lorsque nous nous éloignons des Ecritures pour chercher dans les raisonnements humains la réponse à nos questions. Seule la Parole de Dieu, la Bible, lue avec un cœur simple et confiant peut nous amener à acquérir une entière conviction, une assurance inébranlable et des certitudes, concernant les choses de Dieu.

Vous relirez avec profit quelques textes de pasteurweb concernant la foi :

Les Ecritures - Nourris des paroles de la foi - Fondement de la foi

Que le Seigneur vous affermisse dans la foi en Lui et dans sa Parole, afin que vous ayez en vos cœurs  une pleine conviction. Je vous laisse en conclusion cette parole  qui a traversé les siècles pour arriver jusqu'à nous :

Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, (1–22) pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,
si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre. Colossiens 1:21-23

Haut de page

Lire aussi : Dieu a réellement dit