| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

La foi

| Page d'accueil |
| Remonter|
Nature de la Foi
La religion
Foi et conscience
Le doute
Une foi personnelle
Le fondement
Nourrir  la foi
Fidélité de Dieu
La foi des anciens
Enoch
Noé
Les yeux sur Jésus
Voir l'invisible
Dieu opère
Vouloir et faire
La force est à Dieu
Dieu est généreux
Providence divine
Pas d'inquiétude
Tout est possible
Rassasiés
Vivre par la Foi
La foi à la fin
Oui, mais!
La foi
Pleine conviction
Nous savons
Foi virtuelle
La foi éprouvée
Retrouver l'assurance

Une foi personnelle

Avertissement :

Il n'est pas question ici de diminuer le rôle des ministères que Dieu accorde à l'Église et dans les églises, ils sont trop utiles et il y a un grand besoin d'hommes et de femmes consacrés, fidèles et de qualité. Il s'agit de mettre en garde contre une certaine "dépendance" des hommes à qui on donne ou qui s'attribuent  une place excessive, comme des espèces de médiateurs entre Dieu et ceux qui ont besoin de son secours. La tâche de ceux qui enseignent et qui prêchent est d'apprendre à ceux qui croient à mettre leur confiance en Dieu, d'une manière absolue. Il n'existe pas de trace dans le Nouveau Testament, d'un ministère particulier de "médiateur", confesseur ou  intercesseur spécialisé. C'était le rôle des sacrificateurs de l'Ancienne Alliance.

Ta foi

Nous trouvons cette expression dans la bouche de Jésus a plusieurs reprises et elle souligne de manière significative le rôle d'une démarche personnelle vers lui, sans autre intermédiaire. Voici deux exemples concernant une parole du Seigneur à deux femmes venues  pour être secourues.

"Jésus se retourna, et dit, en la voyant: Prends courage, ma fille, ta foi t’a guérie. Et cette femme fut guérie à l’heure même." Matthieu 9:22

"Alors Jésus lui dit: Femme, ta foi est grande; qu’il te soit fait comme tu veux. Et, à l’heure même, sa fille fut guérie." Matthieu 15:28

A souligner encore l'importance de cet engagement personnel dans la foi pour l'accomplissement de la Parole de Christ :

Puis Jésus dit au centenier: Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri. Matthieu 8:13

Nous devons apprendre l'accès directe, sans intermédiaire, vers le Seigneur.

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. 1 Timothée 2:5

Notre foi doit se fonder et s'édifier  sur le seul fondement solide et éternel :  le Seigneur Jésus-Christ, médiateur unique et permanent pour tous ceux qui croient en Lui.  Il y a dans le domaine de la médiation un sacerdoce qui n'est pas transmissible qui est celui de Jésus-Christ. C'est lui qui se tient pour nous devant le Père, nous assurant le pardon de nos péchés, lorsque nous les confessons à Dieu. 1 Jean 1.5 à 2.2

La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres.

Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous.

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous.

Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste.

Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.

Certains ont détourné le sens de certains textes comme celui de Jacques 5, 16

Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace.

A partir de ce passage, ils enseignent à confesser les péchés à une personne qui pourrait prier pour nous, se tenir à notre place devant le trône de Dieu, afin d'en recevoir le pardon.

Je crois que c'est un nommé Simon le magicien qui a inauguré cette formule : Priez vous–mêmes le Seigneur pour moi, afin qu’il ne m’arrive rien de ce que vous avez dit. Actes 8:24

L'apôtre Pierre ne lui a d'ailleurs pas répondu

Nous ne devons pas dépendre des autres dans le sens où le patient dépend de son psychanalyste. Malheureusement, bon nombre de chrétiens n'ont pas été enseignés à venir directement au Seigneur et dépendent de "médiateurs" autres que le Seigneur Jésus-Christ pour s'approcher du trône de la grâce de Dieu.

Le pasteur, le frère ou la sœur responsables du groupe de prière, le prophète ou autre consultant, ne doivent pas s'approprier ceux qui viennent vers eux pour être aidé. Ils sont là pour conduire à Christ et apprendre aux gens à dépendre de Jésus.

Ne reconstruisons pas le sacerdoce de l'Ancienne Alliance concernant la médiation et l'accès à Dieu. Nous pouvons aider quelqu'un à porter son fardeau, mais il n'y a que le Seigneur qui peut vraiment l'en décharger. Si nous sommes appelés à vivre la communion fraternelle en priant les uns pour les autres et se portant mutuellement secours, dans le domaine de la foi nous dépendons de Jésus-Christ

Construire une foi personnelle

La foi personnelle est indispensable car elle produit une réelle relation individuelle avec le Seigneur Jésus-Christ. Il y a dans la parabole du cep et des sarments un enseignement très significatif qui est que chaque sarment est directement attaché au cep.

Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Jean 15:5

Nous comprenons bien ce que le Seigneur enseigne : Chaque racheté et disciple de Jésus doit être en communion directe avec Lui.

Or trop de personnes dépendent  encore de tiers et trop de "tiers" croient indispensable de se tenir entre le Seigneur et ceux qui ont besoin d'être secourus.

Jésus en appelle constamment à la foi de chacun en particulier. Le terme "Si quelqu'un" est une expression que nous retrouvons à chaque instant dans son enseignement, ses instructions ou ses appels.

La foi est personnelle en ce qu'elle engage directement toute personne qui l'exerce envers le Seigneur et sa parole :

Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. Jean 14:23 

Il est donc important d'apprendre à être personnellement en relation avec le Seigneur, sans dépendre de la foi ou de la prière d'une autre personne. Il y a des "gourous" qui s'approprient des pouvoirs qui n'appartiennent qu'à Jésus, en particulier celui de la médiation.

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. 1 Timothée 2:5

Certes d'autres peuvent nous aider, mais cela reste au niveau de la communion fraternelle et de l'entraide. En aucun cas ils  ne peuvent se substituer à nous pour croire en Dieu et en Jésus-Christ. La seule valeur de rédemption est dans le sang de Jésus-Christ et c'est par ce seul moyen que nous allons au Père. Ne vous laissez pas ravir votre privilège : vous avez un  accès personnel et directe au trône de la grâce de Dieu.

Car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.
Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. Ephésiens 2:18

Haut de page

Lire aussi : Le fondement de la foi et Nourri des paroles de la foi