Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
L'amour
Aimer
Aimer son prochain
Communion fraternelle 1
Communion fraternelle 2
La répréhension
L'obéissance
Le pardon
70x7=490
Pardon de Dieu et ...
Pardonner comme Dieu
Confession et pardon
Pardonné
Pardon et relations
Pardon et sincérité
Unité et division
Amitié
Le Véritable
Les fils du malin

Pardonné

Je réfléchis très souvent au sens du pardon selon la pensée de Dieu et dans cette page  je vais rappeler  ce que j’ai déjà écrit à ce sujet, dans plusieurs articles  de pasteurweb.
En introduction à cette nouvelle réflexion voici une citation qui s’est imposée à mon esprit : « Je n’effacerai pas son nom du livre de vie ! »

Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. Apocalypse 3:5 

Je me suis demandé : Qui peut être effacé du Livre de Vie de l’Agneau de Dieu ?

Lorsque le peuple se détourna de l'Eternel pour se prosterner devant le veau d'or en le considérant comme le dieu qu'ils allaient désormais suivre (Exode 32:8), Dieu  dit à Moïse qui intercédait pour Israël :

C’est celui qui a péché contre moi que j’effacerai de mon livre. Exode 32:33

Dans ce récit on remarque que c'est le fait de se détourner de Dieu, de l'abandonner, qui a pour résultat de ne plus faire partie du peuple de Dieu, d'être effacé du registre divin.

Il y a une parole dans l'épitre aux Hébreux qui précise qui peut être exclu de la grâce de Dieu :

Celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? Hébreux 10:29

Nous comprenons bien que si nous rejetons la grâce de Dieu, tenant pour sans valeur le sang de Jésus et méprisant ainsi le Fils de Dieu, nous ne pouvons être sauvé, car il n'y a pas d'autre sacrifice pour le péché. Hébreux 10/26

Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles.

C'est le péché impardonnable. (Voire l'article : Le péché impardonnable)

On peut, pour diverses raisons, pas toujours justes, être rayé des registres ou des archives des églises, mais personne n'a le pouvoir de nous effacer du Livre de vie de l'Agneau de Dieu, si nous demeurons fidèles dans la foi au  Seigneur Jésus-Christ.

Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier–né entre plusieurs frères.
Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.
Que dirons nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera–t–il pas aussi toutes choses avec lui ?
Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie !
Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !
Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera–ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? selon qu’il est écrit : C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.
Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.
Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, (8–39) ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus–Christ notre Seigneur. Romains 8:29 à 39

Il se peut que des hommes ou des églises nous oublient et ne se souvienne même plus de notre travail, car on  oublie facilement ce dont on devrait se souvenir, mais on garde un souvenir précis des choses que l'on devrait oublier.

Cependant Il est merveilleux de constater et d’expérimenter que Dieu notre Père céleste sait oublier certaines choses qui nous sont défavorables et se souvenir de certaines autres en notre faveur.
Par exemple, il oublie nos transgressions lorsqu’il nous pardonne et il se souvient de nos bonnes actions, il n’oublie pas notre travail.

C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, Et je ne me souviendrai plus de tes péchés. Esaïe 43:25

Car Dieu n’est pas injuste, pour oublier votre travail et l’amour que vous avez montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints.
Apocalypse 14:13 ¶ Et j’entendis du ciel une voix qui disait : Ecris : Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent. Hébreux 6:10 

Et j’entendis du ciel une voix qui disait : Ecris : Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent. Apocalypse 14:13

Pardonné

C'est un mot qui revient souvent dans la Bible, que ce soit dans l’Ancien ou dans le Nouveau Testaments, mais dont nous ne réalisons pas assez souvent l'entière signification. Nous ne pourrons vraiment le comprendre qu'en considérant la façon dont Dieu pardonne.

En lisant les Ecritures, nous découvrons que Celui dont le nom est Yahvé est le Dieu du pardon. C’est ainsi qu’Il se présente à Moïse.

L’Éternel passa devant lui en proclamant: L’Éternel, l’Éternel, Dieu compatissant et qui fait grâce, lent à la colère, riche en bienveillance et en fidélité,
qui conserve sa bienveillance jusqu’à mille générations, qui pardonne la faute, le crime et le péché, mais qui ne tient pas (le coupable) pour innocent, et qui punit la faute des pères sur les fils et sur les petits-fils jusqu’à la troisième et à la quatrième génération! Exode 37

Nous remarquons que dès le début, en donnant Sa Loi au peuple d’Israël, l’Eternel souligne que la transgression ne produit pas le rejet irréversible du coupable. Ce qui est d’ailleurs révélé tout au long du Livre saint et inspiré.

Il conserve sa bienveillance jusqu’à mille génération, c’est à dire toujours

Par contre, nous apprenons que la punition est limité dans le temps

Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l’allégresse. Psaumes 30:5

Le pardon

Arrêtons nous un instant su le sens du pardon selon les Ecritures : le pardon de Dieu.

Le contraire du pardon, c’est retenir la faute pour une sentence, faire justice ou rendre justice, venger, revendiquer le droit et punir.

Pardonner, au contraire, c’est passer par dessus, aller au delà, mettre au loin, balayer,  couvrir, oublier, effacer...

Autant d’expressions que nous retrouvons lorsqu’il s’agit du pardon de Dieu :

. Il efface nos transgressions

. Il oublie nos péchés, Il ne se souvient plus

. Il jette au loin, il éloigne de nous nos transgressions.

Il existe aussi une notion très importante dans le résultat du pardon, c’est la réintégration, la réhabilitation, dont le Seigneur Jésus nous donne une merveilleuse illustration dans le récit du fils prodigue.

Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus ­belle robe et mettez-la lui; mettez-lui une bague au doigt, et des sandales pour ses pieds. ­ Luc 15:22

Je lis et relis ce récit avec bonheur, mais aussi avec une certaine tristesse.

Avec bonheur en ce qui concerne Dieu, car c’est une réalité bénie que la réintégration dans sa présence et à son service.

Avec tristesse concernant l’attitude de la majorité de ceux qui se revendiquent enfants de Dieu, dans leur comportement à l’égard de ceux qui reviennent au Seigneur après s'en être éloignés.

J’en ai déjà parlé, dans mon témoignage, mais j’y reviens ici, car cela me semble tellement important d’être considéré à nouveau comme un enfant de Dieu, un membre du corps de Christ, un frère ou une sœur, à part entière, lorsque après avoir chuté, parfois lourdement, l’on revient dans la repentance vers le Seigneur.

Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. Apocalypse 3:5

C'est une victoire que de résister à la tentation sans succomber, mais c'en est aussi une autre de se relever après être tombé.

Ne tends pas méchamment des embûches à la demeure du juste, Et ne dévaste pas le lieu où il repose ;
Car sept fois le juste tombe, et il se relève, Mais les méchants sont précipités dans le malheur. Proverbes 24:15

Le roi David, après sa terrible faute dans l’affaire d’Uri l’officier de son armée qu’il fit tuer pour prendre sa femme, fit à l’Eternel une bouleversante confession, après que Nathan le prophète l’eut repris.

Lire le Psaume 51

Au chef de chœur. Psaume de David. Lorsque le prophète Nathan vint à lui, après que David fut allé vers Bath-Shéba.
O Dieu! fais-moi grâce selon ta bienveillance, Selon ta grande compassion, efface mes crimes;
Lave-moi complètement de ma faute, Et purifie-moi de mon péché. (51-5) Car je reconnais mes crimes, Et mon péché est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi, contre toi seul, Et j’ai fait le mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement.
Voici: je suis né dans la faute, Et ma mère m’a conçu dans le péché.
Mais tu prends plaisir à la vérité dans le fond du cœur: Au plus secret (de moi-même), fais-moi connaître la sagesse.
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur; Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi la félicité et la joie, Et les os que tu as brisés seront dans l’allégresse.
Détourne ta face de mes péchés, Efface toutes mes fautes.
O Dieu! créé en moi un cœur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé.
Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton Esprit Saint.
Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne!
J’enseignerai tes voies à ceux qui se révoltent, Et les pécheurs reviendront à toi.
O Dieu, Dieu de mon salut! délivre-moi du sang versé, Et ma langue acclamera ta justice.
Seigneur! ouvre mes lèvres, Et ma bouche proclamera ta louange.
Car tu ne prends pas plaisir au sacrifice, Autrement, j’en donnerais; Tu n’agrées pas d’holocauste.
Les sacrifices (agréables) à Dieu, c’est un esprit brisé: Un coeur brisé et contrit; O Dieu, tu ne le dédaignes pas.
Répands par ta faveur tes bienfaits sur Sion, Bâtis les murs de Jérusalem!
Alors tu prendras plaisir aux sacrifices de justice, Aux holocaustes et aux victimes tout entières; Alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Au cours de cette prière, David  demande une chose avec instance :

Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton Esprit Saint. Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne!

 Il est conscient de la gravité de son péché et de la sentence qu’il mérite :

Car je reconnais mes crimes, Et mon péché est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi, contre toi seul, Et j’ai fait le mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement.

Mais il se place sur le plan de la grâce divine et implore sa miséricorde. Il obtint le pardon de Dieu, il conserva la présence de son Esprit Saint et retrouva la joie du salut.
Certes, il souffrit les conséquences de son acte dans sa situation familiale par les conflits et les drames avec ses enfants, entre ses enfants, mais la promesse de Dieu de faire asseoir un de ses fils sur le trône se réalisa dans la personne de Salomon, le bien-aimé de l’Eternel, le fils de David et de Bath-Shéba. Ce fut la preuve du pardon de Dieu envers son serviteur.

Haut de page

Lire aussi : Le pardon