Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
L'amour
Aimer
Aimer son prochain
Communion fraternelle 1
Communion fraternelle 2
La répréhension
L'obéissance
Le pardon
70x7=490
Pardon de Dieu et ...
Pardonner comme Dieu
Confession et pardon
Pardonné
Pardon et relations
Pardon et sincérité
Unité et division
Amitié
Le Véritable
Les fils du malin

Pardon et relations

Que ce soit dans la vie familiale, sociale ou religieuse, les bonnes relations sont fragiles. Les conflits sont souvent inévitables à cause des caractères, des personnalités qui s'affrontent. Les agressions, par des paroles ou des comportements mauvais, parfois méchants ou inconscients, dont les uns et les autres sont victimes ou auteurs,  créent des ruptures, des blessures et des rancœurs. Des couples vivent dans l'animosité permanente,  beaucoup divorcent, parents et enfants ne se comprennent plus, des amis de longue date cessent toute relation, des collègues de travail se disputent, des voisins en viennent aux mains et engagent des procès, etc.

Parce que chacun campe sur sa position et s'endurcit, la réconciliation devient impossible et les ruptures peuvent durer des années, parfois, hélas, toute la vie. 

Nous vivons dans une société où les relations sont de plus en plus soumises à l'influence des intérêts individuels.

Cependant, et je m'adresse ici à des personnes qui confessent croire en Jésus-Christ et suivre ses enseignements, il est un domaine où la mauvaise relation ne devrait pas exister, c'est celui des églises chrétiennes dans lesquelles on exhorte à l'amour fraternel, la charité, le support mutuel, la patience, etc.  Mais le mal semble si profondément enraciné dans le cœur humain et si tenace, que trop souvent les paroles de Dieu restent sans effets tangibles ou durables.

Pourtant sans pardon réciproque, la communion fraternelle est impossible, à l'image de notre relation avec Dieu qui était coupée à cause du péché. Mais le pardon nous a été accordé et d'ennemis que nous étions nous sommes devenus amis.

Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, (1-22) pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu. Colossiens 1.21-23

Le chemin est le même pour les relations entre les humains : sans  pardon pas de réconciliation.

C'est après avoir trouvé dans les études de pasteurweb, un enseignement sur le pardon, qu'une sœur en Christ m'a écrit le témoignage suivant, qu'il me semble bon de partager avec vous, afin de vous encourager à persévérer dans la démarche du pardon réciproque.

Témoignage : Pardonner comme Dieu

Bonjour,

J'ai lu le début de votre message.

Par expérience très récente,  je me suis rendue compte que si je ne priais pas réellement et de tout mon cœur pour mes ennemis, je n'arrivais pas sincèrement à leur pardonner.
 Je me suis souvent dit avant, devant Dieu : "Dieu, oui je pardonne à untel et untel". Je croyais réellement avoir pardonné à ces gens-là.
Mais c'était en surface et non en profondeur. Dieu m'a montré dans mon cœur que j'avais encore des pointes de rancœur, d'amertume voire de haine contre ces personnes.
D'ailleurs, je me rends compte que j'avais demandé en prière auparavant à Dieu de m'aider à pardonner aux gens qui m'ont fait du mal.

Et il m'a aidé à enlever ces poids dans mon cœur.
 Je prie  Dieu en ce moment pour ce qui me bloque, afin de tout lui donner, lui appartenir, le suivre sincèrement et volontairement avec fermeté (tendance à clocher des deux pieds - peur de m'engager pour la vie avec Dieu).

Finalement, quand on demande à Dieu d'enlever ce qui nous bloque, qu'on crie à lui, voire avec des pleurs, il nous répond (les jours d'avant, il m'a répondu au travers d'un passage de la Bible, certes dur, mais pour révéler en moi mon orgueil et le mépris que j'avais pour lui dans cette difficulté à me soumettre à lui).

Lorsque j'ai prié pour mes "ennemies", Dieu, car ça ne peut être que lui, m'a donné de la compassion pour elles qui sont devenues dans mon cœur des "amis" à qui l'on veut du bien. J'ai vu aussi que je n'avais pas envie qu'elles finissent en enfer, mais au contraire qu'elles s'approchent de Dieu et qu'elles soient changées et sauvées.

Dieu m'a d'ailleurs montré pendant que je priais pour l'une de mes ennemie le changement radical qu'il pouvait opérer sur elle. Une toute autre personne, pleine de douceur d'amour et de joie, au service des autres et de leur défense.
Or, lorsque j'étais au collège (maintenant je travaille), cette personne a réussi à retourner toutes les filles de ma classe dont deux de mes amies d'enfance contre moi car elle inspirait une certaine crainte aux filles et il fallait la suivre. Lorsque je repartais par le bus hors de sa vue, mes deux amies d'enfance revenaient me voir et me parler. Mais, je savais qu'elles n'avaient pas de courage face à elle. C'est dire si je me suis sentie trahie quand même.

Je crois que ce travail de pardon n'est pas terminé encore pour moi. Mais Dieu agit patiemment en douceur en nous. Il suffit de se confier en lui et il agit. Gloire à Dieu qui est dans les cieux.

(PS : je demande même maintenant à pardonner aux personnes qui me font du mal au présent et pour celles qui m'en feront à l'avenir et au présent - On ne doit pas avoir de racine d'amertume qui peut nous éloigner à jamais de Dieu sur cette terre et dans l'au-delà car Dieu nous aime et il veut que nous aimions comme il nous a aimé).

Je suis contente que ce message puisse servir à d'autres. Toute la gloire est à Dieu.

Merci pour sa diffusion si vous le diffuser.

Le pardon est aussi important pour soi-même et je dois me sentir pardonné de Dieu, l'accepter de sa part sur toute ma vie qui a défailli.

Dieu m'a fait retourné dans mes anciens sentiers : la crainte de Dieu est le commencement de la sagesse. Il m'a montré qu'on est "responsable" de nos péchés et ce n'est pas toujours le malin qui nous fait mal agir ou d'autres fausses doctrines (évidemment il faut se préserver de ses attaques car il ment, séduit et trompe), c'est souvent notre chair et ses convoitises (j'apprends à craindre Dieu et à ne pas m'occuper de ma chair).

La connaissance de la parole de Dieu est aussi très importante (guidée à lire Romain chap 6 à 9 concernant l'esclavage du péché et son affranchissement par la marche de l'Esprit) car le chrétien peut s'éloigner très loin de Dieu (mon cas).

Quand on cherche Dieu et la vérité, Dieu nous la montre à travers sa Parole. Que Dieu soit loué. Merci Seigneur.

Par contre dans un autre courrier, une personne non convertie, me faisait part de sa souffrance et du poids qui pesait sur elle, car elle ne parvenait pas à pardonner à sa mère qui l'avait humiliée et méprisée dans son enfance. Elle traine cette blessure comme un boulet qui l'empêche de marcher libre et heureuse.

Jeter l'offense derrière soi

Lorsque Dieu pardonne, Il jette nos péchés derrière Lui, comme en témoigne le roi Ezéchias :

Voici, au lieu de la paix j’avais amertume sur amertume ; mais toi, tu as aimé mon âme, la retirant de la fosse de destruction, car tu as jeté tous mes péchés derrière ton dos. Esaïe 38:17

Retenons cette merveilleuse parole : "mais toi, tu as aimé mon âme".

Dans le témoignage d'Ezéchias, nous découvrons au moins deux choses

- L'amour de Dieu qui accorde un pardon total et définitif

- Un nouveau départ avec le Seigneur qui a jeté tous nos péchés derrière Lui.

Ceux qui ne pardonnent pas, comme ceux qui ne pardonnent qu'à moitié, reviennent toujours sur le passé, ravivant les blessures et les torts. Ils ne se déchargent pas de leurs fardeaux et ne guérissent pas de leurs plaies.

Ceux qui pardonnent réellement "ne pensent plus aux événements passés", ils se sont débarrassés du poids de l'amertume. Ils ont tourné la page et ne regardent plus en arrière, comme l'écrit encore l'apôtre Paul :

Oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant. Philippiens 3:13

Ceux qui pardonnent de tout leur cœur ne se retournent plus, ils vont de l'avant,  ils ont trouvé la guérison intérieure et leur âme chante à nouveau.

Puissions nous, comme je vous l'ai aussi expliqué selon les Ecritures, chercher auprès de notre Père céleste l'aide et le secours afin qu'il nous communique par son Esprit ses sentiments de bonté, de miséricorde et de bienveillance, qui nous permettront de pardonner aux autres leurs offenses, comme Dieu lui-même nous a pardonné.

Retrouvez l'article : Pardonner comme Dieu

Haut de page

Lire aussi : Le pardon et Pardon de Dieu et pardon des hommes