Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage • Entrée pasteurweb

| Page d'accueil |
Introduction
Présentation du site
Sommaire des articles
Dossiers complets
Témoignage
Entrée pasteurweb

Bienvenue chez pasteurweb

pourquoi ?

En réfléchissant aux situations éprouvantes, aux circonstances tragiques, aux maladies et infirmités longues et difficiles qui atteignent les enfants de Dieu, parfois sans issue, je me suis  posé la question : Pourquoi Dieu n'intervient-il pas pour les secourir ou tout simplement leur révéler sa pensée ?

Je ne prétends pas répondre à toutes les questions mais je m'efforce de trouver des réponses à nos nombreux "pourquoi".

Je n'écris pas ici pour ceux qui sont forts et qui disent pouvoir affronter et surmonter l'épreuve sans se poser de questions.

J'écris pour ceux qui, à force de souffrir sans réponse de Dieu  et souvent victimes de l'incompréhension ou du jugement des autres, sont ébranlés dans leurs certitudes. Je leur dis : vous êtes en compagnie de Job, dont les réponses toutes faites de ses amis l'irritaient plutôt qu'elles ne le consolaient.

J'ai lu et relu plusieurs fois le passage des Lamentations de Jérémie : chapitre 3.19 à  33

Je me suis arrêté au verset 33.  Ce n’est pas volontiers que l'Eternel humilie et qu’il afflige les enfants des hommes.

Puis je suis revenu à la fin du verset 25 : L’Éternel a de la bonté pour qui espère en lui, Pour l’âme qui le cherche. Lamentations 3:25

L'âme qui le cherche

La Bible contient de nombreuses exhortations à "chercher le Seigneur", en particulier lorsque nous traversons l'épreuve.

En y réfléchissant, je comprends que "Chercher Dieu" signifit plusieurs choses:

. Chercher sa présence, sa communion, son intimité

. Chercher sa volonté, ce qu'Il veut pour nous, la révélation de sa pensée, de ses paroles

. Chercher à le connaître, lui, sa personne, sa nature.

Alors,  repensant aux paroles de la Bible que je connais et  qui parlent de la bonté, de la fidélité, de la compassion, de la miséricorde, de l'amour, de la bienveillance, de l'Éternel,  je me suis dit  : "Il est impossible que Dieu se désintéresse de ceux qui souffrent".

Alors pourquoi Il n'y a parfois pas de réponse ?

En observant les exemples qui sont donnés dans la Bible, je remarque que le Seigneur à un moment ou à un autre s'est manifesté à ses bien-aimés qui traversaient l'épreuve, que ce soit David, Jérémie, l'apôtre Paul  et bien d'autres , pour les soutenir , les secourir, les  délivrer.

L'exemple le plus probant est celui de Job. Son épreuve a été terrible et assez longue, nous ne savons pas combien de temps, mais à la fin Dieu est intervenu pour parler à son serviteur et le rétablir. (Voir "Réflexion sur le livre de Job")

Un autre homme de Dieu, l'apôtre Paul, a été affligé toute sa vie par un ange de Satan qui l'humiliait par une écharde dans sa chair. Après qu'Il eut prié et même supplié avec instance  à plusieurs reprises, le Seigneur lui a fait connaître la raison de cette épreuve et lui a accordé la force de la supporter et d'en surmonter le handicap.

Mais ces deux là ont au moins eu une réponse.

Ce qui me gêne le plus dans certaines situations, c'est "le silence" de Dieu.

Pourtant, , il y a certainement la possibilité de trouver auprès de lui des paroles de réconfort, de consolation, ou d'instruction et de révélation.

Si nous cherchons, avec insistance et persévérance, une réponse auprès de lui, il nous fera connaître sa volonté, sinon  il apaisera notre âme  dans l'épreuve.

Car il n’a ni mépris ni dédain pour les peines du misérable, et il ne lui cache point sa face; Mais il l’écoute quand il crie à lui. Psaumes 22:24 

Cette parole se situe à la fin du psaume 22, au début duquel  le psalmiste pousse ce cri prophétique  :

Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m’as-tu abandonné, Et t’éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes ?   Psaumes 22:1

Nous commettons souvent l'erreur de pas aller au bout de nos lectures et d'en tirer des conclusions hâtives et erronées.  En cherchant soigneusement la suite donnée aux interrogations des uns et des autres dans la Bible, nous finissons par trouver les réponses de Dieu.  Par exemple la réponse à ce cri d'angoisse du psaume 22 se trouve au psaume 16.8/11, selon la parole de l'apôtre Pierre (Actes 2.25) :

J’ai constamment l’Eternel sous mes yeux; Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.

Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse, Et mon corps repose en sécurité.

Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.

Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite.

Souvent notre recherche est trop hâtive et nos conclusions trop rapides.

Le prophète Habakuk était attentif et il attendait une réponse de l'Eternel :

J’étais à mon poste, et je me tenais sur la tour; je veillais, pour voir ce que l’Éternel me dirait, et ce que je répliquerais après ma plainte. Habakuk 2:1 

C'est l'Éternel qui dit au psalmiste :

Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi. Psaumes 32:8 

Lorsque nous cherchons nos réponses auprès de Dieu, il y a souvent un temps d'attente plus ou moins long qui nécessite de persévérer avec insistance. Mais il arrive aussi que  nous n'obtenons pas ici bas ce que nous recherchons; Dieu ayant pour nous des choses meilleures.

Affirmer que nous recevrons toujours la réponse à tous nos "pourquoi " est certainement présomptueux. Il nous faudra souvent marcher "par la foi" sans savoir où nous allons, comme Abraham et bien d'autres.

C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait. Hébreux 11:8

Quand les gens ne comprennent pas certaines situations, ils ont coutume de dire  : Les voies du Seigneur sont impénétrables.

Il est vrai que les pensées de Dieu nous sont souvent inaccessibles, tellement elles sont élevées au dessus des nôtres.

En effet, dit le Seigneur, ce que je pense n’a rien de commun avec ce que vous pensez, et vos façons d’agir n’ont rien de commun avec les miennes. Esaïe 55:8

Ceci dit, nous ne devons pas céder à la lassitude ou a une forme de fatalisme comme dans certaines religions, mais persévérer dans notre démarche auprès du notre Père céleste,  confiants dans sa fidélité.

Le plus souvent Dieu répond à nos demandes, comme le cite le psalmiste :

J’ai cherché l’Eternel, et il m’a répondu; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs.  Psaumes 34:4 

Dans la Bible, il est écrit que le Seigneur a répondu aux "pourquoi" de certains.

Moïse retourna vers l’Éternel, et dit: Seigneur, pourquoi as-tu fait du mal à ce peuple? pourquoi m’as-tu envoyé ? Exode 5:22 

L’Éternel dit à Moïse: Tu verras maintenant ce que je ferai à Pharaon; une main puissante le forcera à les laisser aller, une main puissante le forcera à les chasser de son pays. Exode 6:1

Les nombreux "pourquoi" de Job ont aussi eu leur réponse :

L’Éternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit:  Qui est celui qui obscurcit mes desseins Par des discours sans intelligence ?  Ceins tes reins comme un vaillant homme; Je t’interrogerai, et tu m’instruiras. Job 38.1/3 

Certes les réponses de Dieu ne correspondent pas toujours à ce que nous voudrions entendre, mais le plus souvent  Il répond.

Des prophètes ont voulu sonder la pensée de Dieu et la signification de leurs prophéties et Dieu leur a répondu. 1 Pierre 1.10/12

Les disciples de Jésus, devant leur échec ont posé leur question au Seigneur :

Pourquoi n’avons-nous pu chasser ce démon ? Matthieu 17:19 

La réponse  a été sans équivoque :

C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. Matthieu 17:20 

David dit : Je répands ma plainte devant lui, Je lui raconte ma détresse. Psaumes 142:2  

Puis :

J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs. Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, Et le visage ne se couvre pas de honte.

Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses.

L’ange de l’Éternel campe autour de ceux qui le craignent, Et il les arrache au danger.

Sentez et voyez combien l’Éternel est bon! Heureux l’homme qui cherche en lui son refuge! Psaume 34.4/8 

Certes, nous pouvons être désemparés face à certains silences de Dieu, mais n'oublions pas non plus que Le diable cherche à nous décourager par toutes sortes de théories et parfois d'exemples, pour saper notre foi, afin de nous amener à baisser les bras, à nous résigner, à cesser le combat.

Écoutons encore le roi Ezéchias :

Esaïe 38:14/20 

Je poussais des cris comme une hirondelle en voltigeant, Je gémissais comme la colombe; Mes yeux s’élevaient languissants vers le ciel: O Eternel! je suis dans l’angoisse, secours-moi!

Que dirai-je? Il m’a répondu, et il m’a exaucé. Je marcherai humblement jusqu’au terme de mes années, Après avoir été ainsi affligé.

Seigneur, c’est par tes bontés qu’on jouit de la vie, C’est par elles que je respire encore; Tu me rétablis, tu me rends à la vie.

Voici, mes souffrances mêmes sont devenues mon salut; Tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant, Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés.

Ce n’est pas le séjour des morts qui te loue, Ce n’est pas la mort qui te célèbre; Ceux qui sont descendus dans la fosse n’espèrent plus en ta fidélité.

Le vivant, le vivant, c’est celui-là qui te loue, Comme moi aujourd’hui; Le père fait connaître à ses enfants ta fidélité.

L’Éternel m’a sauvé! Nous ferons résonner les cordes de nos instruments, Tous les jours de notre vie, Dans la maison de l’Éternel.

Malgré des moments de grandes détresses, Job résistait et continuait le combat :

Mais je veux parler au Tout-Puissant, Je veux plaider ma cause devant Dieu.

Malgré ses souffrances et les reproches de ses amis, il n'a jamais cessé d'interpeller l'Éternel, allant jusqu'à dire :

Quand même il me tuerait, j’espérerais en lui. Mais, devant lui, je veux défendre ma conduite. Job 13:15 

Il répondait à ses amis :

Pourquoi me poursuivre comme Dieu me poursuit? Pourquoi vous montrer insatiables de ma chair?

Oh! je voudrais que mes paroles fussent écrites, Qu’elles fussent écrites dans un livre;

Je voudrais qu’avec un burin de fer et avec du plomb elles fussent pour toujours gravées dans le roc…

Mais je sais que mon rédempteur est vivant, Et qu’il se lèvera le dernier sur la terre.

Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; Quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu.

Je le verrai, et il me sera favorable; Mes yeux le verront, et non ceux d’un autre; Mon âme languit d’attente au dedans de moi. Job 19.22/27 . Job 19.22/27

L’Éternel répondit à Job du milieu de la tempête. Job 38:1 - 40:6  

Plus je tourne et retourne dans ma pensée ce sujet, plus j'ai cette confiance que Dieu, notre Père céleste , ne se désintéresse jamais de  ses enfants lorsqu'ils crient à Lui dans leur détresse.

Le psalmiste David a  dit : J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs.

Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, Et le visage ne se couvre pas de honte.

Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses. Psaume 34.4 

Il n'y a pas d'injustice en lui, ni d'indifférence, ni de tromperie, ni aucun sentiment mauvais.

Peut-être que notre problème vient du fait que nous ne savons pas discerner les réponses de Dieu ou nous refusons de les entendre lorsqu'elles ne correspondent pas à ce que nous attendons. 

Peut-être aussi, que nous ne le cherchons pas suffisamment, afin de savoir ce qu'il pense de notre situation. 

Peut être enfin que Dieu nous laisse aller plus loin dans le chemin de la souffrance  pour nous enseigne quelque chose  de plus important.

Enfin, nous aurons finalement toutes les réponses à nos ^pourquoi" lorsque nous serons dans la présence glorieuse de Dieu notre Père et de notre Seigneur Jésus-Christ.

À présent, nous ne voyons pas les choses clairement, nous les voyons comme dans un miroir, mais plus tard, nous verrons face à face. À présent, je ne connais pas tout, mais plus tard, je connaîtrai comme Dieu me connaît.
Maintenant, trois choses sont toujours là : la foi, l’espérance et l’amour. Mais la plus grande des trois, c’est l’amour. 1 Corinthiens 13.12

Maintenez–vous dans l’amour de Dieu, en attendant que notre Seigneur Jésus–Christ, dans sa bonté, vous accorde la vie éternelle. Jude 1:21

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page

Lire aussi : L'épreuve