Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Obsolète...coupez
A l'ancienne
Le Réveil
Pentecôtistes
La grâce de Dieu
La grâce enseigne
Tête couverte
Les Insoumis
Texte et contexte
Les jugements de Dieu
Nos jugements
Un flagrant délit
Les parfaits et les autres
Les méthodes
Les événements
L'incinération des morts
Irrité et furieux
La Parabole des grenouilles
Société en déclin
Gouvernement des nations
L'angoisse des nations
Ceux qui détruisent la terre
Noël la vérité
Les hauts lieux
Les fêtes

Les insoumis

Un parti politique revendique pour ses membres avec fierté et une certaine agressivité le titre d'insoumis  !.

Pour des raisons diverses, parfois justifiées, le refus d'obéissance se manifeste de plus en plus.

C'est le temps des insoumis ! Le refus d'obéissance. Le rejet de l'autorité. Le temps des affrontements !

Contestation, rébellion, révolte, violence, etc … parfois justifiées tant le monde accepte et pratique l'injustice dans tous les domaines... mais pourquoi s'en étonner, n'est-ce pas annoncé d'avance ?

Cet article va certainement susciter de vives  réactions de la part des personnes qui souffrent ou qui ont souffert d'injustices, de brimades, ou autres violences, ainsi que de l'excès d'autoritarisme. 

Cependant, il ne s'agit pas  d'approuver, de justifier  ou non, l'esprit et le comportement  de certains  partis, associations ou individus, en révolte, dans le monde social, politique ou religieux,  mais d'examiner à l'aide des textes bibliques comment l'esprit d'insoumission opère.

Un esprit de rébellion agit dans le monde. Éphésiens 2.2, Dans la société, dans la famille et dans l'église de Jésus-Christ.   Cela devient de plus en plus flagrant.

Dans le milieu familial notamment, selon ce que Jésus a dit :

... les enfants se soulèveront contre leurs parents. Matthieu 10:21

Cet état d'esprit est caractéristique de la fin des temps et va en s'amplifiant :

Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront ...  rebelles à leurs parents ... 2 Timothée 3.1

Dans tous les milieux de la société beaucoup contestent le principe de l'autorité et veulent s'affranchir de toute tutelle, même légitime.

Certes il y a des excès d'autorité de la part de personnes profitant de leur position pour imposer injustement leurs idées ou leur volonté. L'autoritarisme, le despotisme, la tyrannie, l'injustice, l'esprit de "chef" etc., produisent la révolte, la rébellion qui est d'ailleurs un signe .des derniers temps,  pas uniquement chez les enfants vis à vis de leurs parents, mais d'une manière générale dans toute la société.

Il est aussi fréquent  que  ceux qui  se réclament d'être insoumis par idéologie ou contestation de choses qui leur semblent injustes, forment des groupes ou des partis dont ils deviennent les chefs dont personne  ne doit contester l'autorité !

Autorité et soumission selon le concept de Dieu

Afin de mieux comprendre et d'accepter l'indispensabilité de la soumission, il est important de préciser la notion "d'autorité" selon la pensée de Dieu, d'en définir le sens biblique, donc spirituel, car trop souvent on donne à certains mots une signification qu'ils n'ont pas.

Dieu est un Dieu d'ordre. Dans  l'univers, dans le ciel et sur la terre, tout fonctionne selon des lois précises.

Levez vos yeux en haut, et regardez! Qui a créé ces choses? Qui fait marcher en ordre leur armée? Il les appelle toutes par leur nom; Par son grand pouvoir et par sa force puissante, Il n’en est pas une qui fasse défaut. Esaïe 40:26

Dans son ciel, Dieu a disposé les créatures célestes selon le rang qui convient à chacune : puissances, autorités, princes, archanges, anges, etc.

Sur la terre, le principe de l'autorité a été institué par Dieu lui même :

Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. Romains 13:1 

C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. Romains 13:2 

Qu'est-ce que l'autorité

C'est  le pouvoir de commander, d'être obéi. Elle implique les notions de légitimité, de commandement, ainsi que de disposer des choses ou des personnes qui en dépendent.

C'est ce qui  apparait dans  les passages suivants :

Apocalypse 2:26 A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations.

Apocalypse 13:7 Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.
Apocalypse 14:18 Et un autre ange, qui avait autorité sur le feu, sortit de l’autel, et s’adressa d’une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante, disant: Lance ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre; car les raisins de la terre sont mûrs.

Apocalypse 16:9 et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l’autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire.

1 Corinthiens 7:4 La femme n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est le mari; et pareillement, le mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est la femme.

Il faut comprendre ce que doit être la  nature de l'autorité, car souvent elle revêt une forme de supériorité humiliante pour ceux envers qui elle s'exerce.

L'apôtre Paul souligne que la véritable autorité se développe dans le contexte harmonieux et indispensable de l'amour et de respect.  Sinon elle devient despotique.

Comme les membres d’une même famille, aimez–vous en frères, d’une affection vraie et profonde. Estimez–vous mutuellement. Placez toujours l’autre au–dessus de vous et honorez–le comme vous étant supérieur. Soyez les premiers à témoigner des égards. Romains 12.10  (Parole vivante de A.Kuen)

Par respect pour le Christ, prenez chacun votre place dans l’ordre établi, vous soumettant les uns aux autres. Ephésiens 5:21  (Parole vivante de A.Kuen)

Cette notion du sens de l'autorité est évidente dans la relation entre Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Dieu, le Père par qui sont toutes choses et pour qui sont toutes choses, a envoyé le Fils et puis, le Père et le Fils ont envoyé le Saint-Esprit.

Le Fils est soumis au Père et  le Saint-Esprit est soumis au Père et au Fils.

Remarquons que cette relation se passe dans une parfaite union et harmonie.

Les créatures célestes sont parfaitement soumises au Père, au Fils et à l'Esprit-Saint. Puis entre elles selon la place qui leur est attribuée par Dieu.

Il faut accepter le principe de l'autorité, car il est divin.

Satan et ses anges ont voulu s'affranchir de cette autorité et ils ont été chassés du ciel.

Plus tard, le diable a suggéré à Ève de passer outre à un ordre de Dieu, donc de rejeter l'autorité du Créateur et l'on a vu le résultat !

Le principe de l'autorité a été institué  par Dieu non seulement pour les êtres célestes, mais aussi pour les créatures terrestres.

L'homme a reçu du Créateur le pouvoir de dominer sur  les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Genèse 1:26

La société humaine est organisée selon ce principe. Il y a les autorités qui gouvernent les nations, celles qui sont établies dans les villes, qui commandent les armées, qui dirigent les entreprises.

La famille est également concernée  :  mari>femme>enfants

L'Église de Christ a été selon ce même principe de l'autorité :

Et Dieu a établi dans l’Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. 1 Corinthiens 12:28

Le Seigneur Jésus-Christ donnelui-même  les différents ministère qui doivent édifier son Eglise :

Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ. Ephésiens 4.11

L'apôtre Paul disait aux anciens que c'est le Saint-Esprit qui les avait établis. Actes 20.28

Les églises sont donc placées sous l'autorité de ceux qui sont établis pour diriger, instruire, enseigner. 

Dis ces choses, exhorte, et reprends, avec une pleine autorité. Que personne ne te méprise. Tite 2:15

Obéissez à ceux qui vous dirigent et soyez–leur soumis : ils veillent sur vous, sachant qu’ils auront des comptes à rendre. Qu’ils puissent le faire, non pas en soupirant, ce qui ne serait pas à votre avantage, mais avec joie. Hébreux 13.17

Ceux qui prophétisent sont soumis au jugement des autres prophètes.

Pour ce qui est des prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent et si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise.
Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés.
Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes; car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix.
1 Cor.14.29

Les jeunes doivent être naturellement soumis à ceux qui sont plus âgés.

De même, jeunes gens, soyez soumis à ceux qui sont plus âgés que vous. Et vous tous, revêtez–vous d’humilité dans vos rapports les uns avec les autres, car l’Écriture déclare : « Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il traite les humbles avec bonté.  1 Pierre 5:5 

Et tous sont exhortés à accepter cet ordre dans la crainte, le respect de Christ,

Vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. Éphésiens 5:21

Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d’humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. 1 Pierre 5:5

Justement, l'humilité nous permet de reconnaître et d'accepter le principe de l'autorité.

Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Philippiens 2:3 

Cependant, il fut aussi comprendre que la place occupée dans la hiérarchie sociale, familiale ou ecclésiale,  ne change rien à la valeur fondamentale d'une personne.  L'âme d'un  président ou celle d'un roi, n'a pas plus de valeur que l'âme d'un balayeur de rue ou d'une femme de ménage !

De même  l'homme et la femme qui ont une place différente dans l'ordre divin de la création et le fait que la femme doit être soumise à son mari, ne signifie nullement qu'elle lui soit inférieure en valeur humaine. Chacun a dans le couple et la famille une place qui lui est propre, selon la volonté  du Créateur.

Pour Dieu, il n'y a pas d'acceptation de personnes : homme ou femme – parents ou enfants – riches ou pauvres – directeur ou simple employé – maître ou esclave – supérieur ou subordonné - chef ou exécutant - magistrats ou simple citoyens ...  chacun a la même valeur.

Dans le monde, les hommes et les femmes qui exercent des responsabilités  ont souvent tendance à "dominer", s'élever au dessus des autres avec orgueil et suffisance.

A ce sujet, l'apôtre Pierre met en garde ceux qui paissent les églises :

Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu; non pour un gain sordide, mais avec dévouement; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. 1 Pierre 5.2

Jésus a dit  :

Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent.
Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur. Matthieu 20:25

Pour que l'autorité soit  bien acceptée, il est nécessaire qu'elle soit exercée correctement. Mais si ce n'est pas le cas ?

Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d’un caractère difficile. 1 Pierre 2:18

Soyez soumis

Selon le concept de "l'ordre" divin, les choses sont très claires, même si cela est difficile et paraît insupportable à cause des comportements injustes et excessifs de ceux qui ont l'autorité.

Jésus n'était pas un révolutionnaire cherchant à renverser le pouvoir romain de son époque. Malgré son mépris pour des dirigeants comme Hérode et son indignation à l'encontre des chefs religieux, il n'a jamais usé de son pouvoir pour les destituer de leur fonction.

La Parole de Dieu contient de nombreuses exhortations au sujet de la soumission. Celles données par les apôtres Pierre et Paul sont  significatives au sujet des situations difficiles :

Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain, soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien.
Car c’est la volonté de Dieu qu’en pratiquant le bien vous réduisiez au silence les hommes ignorants et insensés, étant libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté, mais agissant comme des serviteurs de Dieu. Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi.

Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d’un caractère difficile.
Car c’est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement.

Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.
C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.
Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l’autorité? Fais-le bien, et tu auras son approbation.
Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.
Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience.  Romains 13.1

Rendez à tous ce qui leur est dû: l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur. Romains 13:7

De nos jours les insoumis sont nombreux dans tous les domaines de la société, le plus souvent agités, violents, injurieux.

Même si nous avons le droit et le devoir de manifester notre désaccord, que ce soit avec un esprit paisible et respectueux.

Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction ...

Mais sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous,
 et ayant une bonne conscience, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ceux qui décrient votre bonne conduite en Christ soient couverts de confusion.
Car il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu’en faisant le mal. 1 Pierre 3:9

 

cliquez pour le chant "Les insoumis"

 

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page

Lire aussi : L'autorité