| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

Commentaires

| Page d'accueil |
| Remonter|
Obsolète...coupez
A l'ancienne
Le Réveil
Pentecôtistes
La grâce de Dieu
La grâce enseigne
Tête couverte
Les Insoumis
Texte et contexte
Les jugements de Dieu
Nos jugements
Un flagrant délit
Les parfaits et les autres
Les méthodes
Les événements
L'incinération des morts
Irrité et furieux
La Parabole des grenouilles
Société en déclin
Gouvernement des nations
L'angoisse des nations
Ceux qui détruisent la terre
Noël la vérité
Les hauts lieux
Les fêtes

A l'ancienne

Drôle de titre, direz-vous, pour une exhortation ! Et cependant très pertinent.  

Nous sommes à l'ère du jetable, du provisoire, du remplaçable ... A peine a-t-on fait l'acquisition d'un objet qu'il est déjà dépassé.

Autrefois, et il n'y pas si longtemps, les meubles se transmettaient de générations en générations. Qui ne se souvient d'armoire normande, de buffet breton, de table basque, de commode catalane, de lit alsacien, ou de bancs auvergnats ? Les meubles lourds et rustiques de nos grands pères et grand'mères.

Aujourd'hui, on ne parle plus de meubles, mais de mobilier, fabriqué en série, en aggloméré, ayant il est vrai belle apparence, très ressemblant.  

C'est comme l'or, on fait aussi du plaqué-or ... Les belles montres garanties un an. Après c'est moins sûr !

Qui n'a pas reçu en héritage la montre du grand père, qui fonctionne encore, 150 ans après ... Les modèles de l'année que vous les jetterez l'année suivante, car elles ne seront plus à la mode ou peut être ne fonctionneront plus.

Nous pouvons allonger la liste, mais tenez, parlons encore du pain que nous mangeons. 

Dans la vitrine de certaines boulangeries, il est affiché : fabrication à l'ancienne. Il m'est arrivé de me laisser avoir. Il n'y avait d'ancien que le style de l'affiche. 

Je me souviens des bons et gros pains de six ou douze livres (des vraies livres de 500 grammes) que j'allais chercher chez le boulanger du bourg et ramenait sur la tête. J'avais une douzaine d'années. 

Oui me direz vous, même le blé n'est plus le même. On a "amélioré" la semence, la paille est plus courte, car tout le monde le sait, la paille ne sert à rien ... peut être pour la litière des vaches ? 

C'est le temps des "Organismes Génétiquement Modifiés". Cela fait froid dans le dos, car nous sommes aussi des "organismes génétiquement modifiables" ! Jusqu'où ira la folie des hommes ?

Et l'Évangile ? Cette bonne semence de Dieu. Ou en sommes nous ? Modifée ?

Et  la foi ? Celle qui vient de la Parole de Dieu ? Est-ce encore la foi d'Abraham et de tous ces témoins de Dieu, dont nous parle la Bible ? Modernisée ?

Gédéon qui vivait à une époque difficile pour son peuple se plaignait auprès de Dieu en disant :  "Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent" Juges 6:13 

C'est aussi la question que je me pose souvent.

Aujourd'hui, il existe un évangile amélioré, mis au goût du jour. Théologiquement modifié.  Il a dans la bouche le même goût que le pain fabriqué en usine, congelé et repassé au four. 

  • Un évangile fade, sans saveur, sans force, sans puissance de transformation, mais qui plait parce que sans aspérité,  lisse et conforme à l'esprit du siècle.

  • Une foi qui lui ressemble, légère, superficielle, fragile, qui ne tient pas dans l'orage.

  • Un culte festif, léger, superficiel, dans lequel "les étrangers" y trouvent leur compte.

Ce sont les ingrédients utilisés  pour la fabrication d'églises et de chrétiens   "spirituellement modifiés", modernes !

Nous avons toujours tendance à changer le forme de l'autel, afin de rendre notre adoration, notre culte plus acceptable pour nos amis du monde.

Le roi Achaz se rendit à Damas au-devant de Tiglath-Piléser, roi d’Assyrie. Et ayant vu l‘autel qui était à Damas, le roi Achaz envoya au sacrificateur Urie le modèle et la forme exacte de cet autel ... 
Il éloigna de la face de la maison l‘autel d’airain qui était devant l’Eternel, afin qu’il ne fût pas entre le nouvel autel et la maison de l’Eternel; et il le plaça à côté du nouvel autel, vers le nord.
Et le roi Achaz donna cet ordre au sacrificateur Urie: Fais brûler sur le grand autel l’holocauste du matin et l’offrande du soir, l’holocauste du roi et son offrande, les holocaustes de tout le peuple du pays et leurs offrandes, verses-y leurs libations, et répands-y tout le sang des holocaustes et tout le sang des sacrifices; pour ce qui concerne l‘autel d’airain, je m’en occuperai. 2 Rois 16:10-16

Un jeune pasteur me disait : Ce qui est attristant, c'est que beaucoup vont chercher dans le monde des choses qu'ils introduisent dans les églises. On lui emprunte sa sagesse, car dit-on : Ce qui lui donne la réussite est aussi bon pour l'église !

Fabriqué à l'ancienne

Bien-aimés, ce n’est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien que vous avez eu dès le commencement; ce commandement ancien, c’est la parole que vous avez entendue. 1 Jean 2:7  

Jérémie se lamentait, et certains se moquaient de ce "pleurnicheur". Mais Jérémie transmettait fidèlement les sentiments de l'Eternel :

Si vous n’écoutez pas, Je pleurerai en secret, à cause de votre orgueil; Mes yeux fondront en larmes, Parce que le troupeau de l’Eternel sera emmené captif. Jérémie 13:17 

Dis-leur cette parole: Les larmes coulent de mes yeux nuit et jour, Et elles ne s’arrêtent pas; Car la vierge, fille de mon peuple, a été frappée d’un grand coup, D’une plaie très douloureuse. Jérémie 14:17

Son message était clair :

Ainsi parle l’Eternel: Placez-vous sur les chemins, regardez, Et demandez quels sont les anciens sentiers, Quelle est la bonne voie; marchez-y, Et vous trouverez le repos de vos âmes! Mais ils répondent: Nous n’y marcherons pas. Jérémie 6:16 

Cependant mon peuple m’a oublié, il offre de l’encens à des idoles; Il a été conduit à chanceler dans ses voies, à quitter les anciens sentiers, Pour suivre des sentiers, des chemins non frayés. Jérémie 18:15 

Nous sommes appelés à servir Dieu et à l'adorer non selon ce que notre chair aime, mais selon ce qui plait à l'Esprit de Dieu

Car les circoncis, c’est nous, qui rendons à Dieu notre culte par l’Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus-Christ, et qui ne mettons point notre confiance en la chair. Philippiens 3:3 

Il y a des modèles dans les Écritures que nous devons respecter. Notre culte, notre adoration, notre service, notre témoignage, ne doivent pas être alimentés par un feu étranger : 

Les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus; ils apportèrent devant l’Eternel du feu étranger, ce qu’il ne leur avait point ordonné.
Alors le feu sortit de devant l’Eternel, et les consuma: ils moururent devant l’Eternel.
Moïse dit à Aaron: C’est ce que l’Eternel a déclaré, lorsqu’il a dit: Je serai sanctifié par ceux qui s’approchent de moi, et je serai glorifié en présence de tout le peuple. Aaron garda le silence. Lévitique 10.1/3  

Vivant dans le monde , nous sommes constamment tentés d'emprunter ses outils et sa mentalité, oubliant  que la sagesse du monde est une folie aux yeux de Dieu.

Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit: Il prend les sages dans leur ruse. 1 Corinthiens 3:19 

"Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. 

Laissez-vous plutôt entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. 

Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. 

Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité."  Romains 12:2 (Version Parole Vivante)

Pour conclure lisons le psaume 78, cantique d'Asaph, et particulièrement ces premiers versets :

Mon peuple, écoute mes instructions! Prêtez l’oreille aux paroles de ma bouche!
J’ouvre la bouche par des sentences, Je publie la sagesse des temps anciens.
Ce que nous avons entendu, ce que nous savons, Ce que nos pères nous ont raconté,
Nous ne le cacherons point à leurs enfants; Nous dirons à la génération future les louanges de l’Eternel, Et sa puissance, et les prodiges qu’il a opérés.
Il a établi un témoignage en Jacob, Il a mis une loi en Israël, Et il a ordonné à nos pères de l’enseigner à leurs enfants,
Pour qu’elle fût connue de la génération future, Des enfants qui naîtraient, Et que, devenus grands, ils en parlassent à leurs enfants,
Afin qu’ils missent en Dieu leur confiance, Qu’ils n’oubliassent pas les oeuvres de Dieu, Et qu’ils observassent ses commandements,
Afin qu’ils ne fussent pas, comme leurs pères, Une race indocile et rebelle, Une race dont le cœur n’était pas ferme, Et dont l’esprit n’était pas fidèle à Dieu.

Haut de page

Lire aussi :