| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

Commentaires

| Page d'accueil |
| Remonter|
Obsolète...coupez
A l'ancienne
Le Réveil
Pentecôtistes
La grâce de Dieu
La grâce enseigne
Tête couverte
Les Insoumis
Texte et contexte
Les jugements de Dieu
Nos jugements
Un flagrant délit
Les parfaits et les autres
Les méthodes
Les événements
L'incinération des morts
Irrité et furieux
La Parabole des grenouilles
Société en déclin
Gouvernement des nations
L'angoisse des nations
Ceux qui détruisent la terre
Noël la vérité
Les hauts lieux
Les fêtes

L'incinération des morts

Introduction

Souvent des questions nous sont posées sur des choses dont les Écritures ne semblent pas parler. Je dis "ne semblent pas", car en fait nous pouvons trouver les réponses de Dieu à la plupart de nos questions. Voici des exemples de celles qui reviennent fréquemment : Un disciple de Christ peut-il  fumer ? aller aux spectacles du monde ? en discothèque ? aux concerts de groupes non chrétiens ? se faire incinérer ? etc.

Si nous posions la question autrement ? Que ferait Jésus ? Fumerai-il ? Irait-il aux spectacles du monde ou en discothèque ? Se ferait-il incinérer ?

Vous me direz que c'est un peu simpliste comme réponse, mais cela a le mérite de faire réfléchir en rappelant les paroles du Seigneur : 

Le disciple n’est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître. Luc 6:40 

L'incinération

Tout d'abord voyons la définition courante :

L'incinération est une technique de destruction par le feu, de plus en plus utilisée pour remplacer l'enterrement, la mise en terre du corps. On parle plutôt de crémation, technique funéraire, visant à  brûler et réduire en cendre le corps d'un être humain. C'est un moyen d'inhumation de plus en plus utilisé.  

Maintenant, examinons pourquoi certains préfèrent l'incinération, ou crémation,  à l'enterrement classique du corps mis en terre, soit dans un cercueil , soit dans un linceul.

Plusieurs raisons sont invoquées :

Beaucoup en apprécient le  côté pratique, économique , esthétique ...

Certains en font le choix avec l’arrière-pensée d’empêcher la résurrection de leur corps, comme un défi à un Dieu dans lequel ils disent ne pas croire.

Pour d'autres la pensée de la décomposition de leur corps dans la terre leur répugne.

Enfin, l'incinération  est un rite sacré dans certaines religions  car en détruisant le corps elle est censée libérée l'âme des morts afin de permettre la réincarnation.

A leur mort, les chrétiens peuvent-ils se faire incinérer" ?

Les avis sont partagés. 

Ceux qui en sont partisans tirent leurs arguments de raisonnements qui peuvent paraitre logiques et pertinents. Quelqu'un a dit : De toute façon que le corps soit détruit dans la terre par décomposition naturelle ou réduit en cendre immédiatement, ce n'est qu'une question de temps, mais le résultat est le même ! Mais poussière ou cendre, quelle est la différence ? On utilise parfois l'expression "les cendre d'un défunt" pour désigner les restes de son corps décomposé. Mais comme vous le voyez on entre là dans un raisonnement philosophique et ce n'est pas le but de mon article.

Ceux qui sont contre la crémation s'appuient sur des textes bibliques qui ne parlent pas du même sujet mais de sacrifices païens offerts à une divinité ou de personnes brulées par un feu  de jugement ou de malédiction, comme un châtiment.

Or pour  l'incinération, dont il est question ici, il s'agit du  choix concernant la destination du corps du défunt.

L'interdiction divine concernant le fait d'offrir des sacrifices humains par le feu est liée aux pratiques des nations païennes qui habitaient le pays de Canaan avant que le peuple d'Israël en prenne possession selon le choix de Dieu.

Tu n'agiras pas ainsi à l'égard de l'Eternel, ton Dieu; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l'Eternel, et même elles brûlaient au feu leurs fils et leurs filles en l'honneur de leurs dieux.  Deutéronome 12:31 

Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.

Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel; et c'est à cause de ces abominations que l'Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. Deutéronome 18:10/12

Dans l'Alliance du peuple d'Israël avec Dieu, "être brûlé au feu" était un châtiment extrême exécuté en raison d'un  jugement de malédiction :

Si un homme prend pour femmes la fille et la mère, c'est un crime: on les brûlera au feu, lui et elles, afin que ce crime n'existe pas au milieu de vous. Lévitique 20:14 

Celui qui sera désigné comme ayant pris de ce qui était dévoué par interdit sera brûlé au feu, lui et tout ce qui lui appartient, pour avoir transgressé l'alliance de l'Eternel et commis une infamie en Israël. Josué 7:15 

Tu amasseras tout le butin au milieu de la place, et tu brûleras entièrement au feu la ville avec tout son butin, devant l'Eternel, ton Dieu: elle sera pour toujours un monceau de ruines, elle ne sera jamais rebâtie. Deutéronome 13:16 

Les textes bibliques montrent que le feu est utilisé dans certains cas comme  un moyen de jugement, produisant la destruction, l'effacement du souvenir. C'est aussi pour cela qu'on brûlait au feu le corps des animaux offerts en sacrifice, signifiant que le jugement qui aurait dû atteindre le pécheur  était transféré sur l'animal offert. Ainsi  les péchés des coupables disparaissaient avec l'animal brûlé.

C'est surtout cette  pensée de jugement et de châtiment qui est invoquée par ceux qui sont contre l'incinération : "Si brûler un corps au feu  est un jugement de malédiction, on doit alors éviter de se faire incinérer."

Cependant il serait imprudent d'affirmer que le fait d'être incinérer est un obstacle au salut de notre âme !

Mis en terre

Il y a dans le monde des traditions, coutumes et usages, religieux ou non, concernant la destination du corps après la mort et des pratiques différentes d'inhumation. Par exemple des marins veulent être ensevelis dans la mer, d'autres personnes demandent que leurs cendres soient dispersées dans un lieu précis, etc.

Pour ceux qui appartiennent au Seigneur Jésus-Christ la priorité, pour cela comme pour beaucoup d'autres choses,  est de s'attacher à la Parole de Christ,  plutôt qu'aux traditions et coutumes du monde.

Concernant l'inhumation, la Bible parle d'ensevelir les morts dans des  sépulcres.

Les juifs enveloppaient de linges le corps des défunts avec des aromates et les déposaient  dans des sépulcres souvent creusés dans un rocher.

Ils prirent donc le corps de Jésus, et l'enveloppèrent de bandes, avec les aromates, comme c'est la coutume d'ensevelir chez les Juifs. Jean 19:40 

Note: L'embaumement était pratiqué depuis des générations chez les peuples de l’antiquité et notamment chez les Egyptiens dont les embaumeurs étaient réputés pour leur art. Abraham et les patriarches le pratiquaient et les juifs en étaien coutumiers.

Ceux qui rejettent l'incinération des morts citent aussi ce verset de la Genèse :

C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. Genèse 3:19

L'Ecclésiaste reprend la pensée du retour à la terre :

Toute vie finit de la même manière : tous les êtres vivants viennent de la terre qui les a formés, et tous retournent à la terre. Ecclésiaste 3:20

La poussière retourne à la terre d’où elle vient, le souffle de vie retourne à Dieu qui l’a donné. Ecclésiaste 12:7

Ce dernier passage précise  que notre corps qui est "poussière", retourne à son lieu d'origine.

L'ensevelissent dans la terre, grottes, tombeaux, sépulcres, etc... est le modèle de la Bible, on n'y trouve aucun exemple d'incinération du corps d'un croyant décédé.

Dieu  a enterré  le corps de Moïse. Il ne l'a pas brûlé. 

 Et l’Eternel l’enterra dans la vallée, au pays de Moab, vis-à-vis de Beth-Peor. Personne n’a connu son sépulcre jusqu’à ce jour. Deutéronome 34:6 

C'était un honneur d'être enterré dans le sépulcre de ses ancêtres

Josaphat se coucha avec ses pères, et il fut enterré avec ses pères dans la ville de David. Et Joram, son fils, régna à sa place. 2 Chroniques 21:1 

Tandis qu'être brûlé était une malédiction, comme je l'écris plus haut.

Josué et tout Israël avec lui prirent Acan, fils de Zérach, l’argent, le manteau, le lingot d’or, les fils et les filles d’Acan, ses boeufs, ses ânes, ses brebis, sa tente, et tout ce qui lui appartenait; et ils les firent monter dans la vallée d’Acor. Josué dit: Pourquoi nous as-tu troublés? L’Eternel te troublera aujourd’hui. Et tout Israël le lapida. On les brûla au feu, on les lapida,  et l’on éleva sur Acan un grand monceau de pierres, qui subsiste encore aujourd’hui. Josué 7.24

Il immola sur les autels tous les prêtres des hauts lieux, qui étaient là, et il y brûla des ossements d’hommes. Puis il retourna à Jérusalem. 2 Rois 23:20 

Il brûla les ossements des prêtres sur leurs autels. C’est ainsi qu’il purifia Juda et Jérusalem. 2 Chroniques 34:5 

C'est parce que Élisée fut enterré et que ses os ne furent pas brûlés qu'il put y avoir un miracle de résurrection.

Élisée mourut, et on l’enterra. L’année suivante, des troupes de Moabites pénétrèrent dans le pays.
Et comme on enterrait un homme, voici, on aperçut une de ces troupes, et l’on jeta l’homme dans le sépulcre d’Elisée. L’homme alla toucher les os d’Elisée, et il reprit vie et se leva sur ses pieds.2 Rois 13.20/21 

Voici quelques textes, mais il y en a beaucoup d'autres,  qui nous apprennent le mode courant d'ensevelissement des morts selon la Bible.

Genèse 25:9  Isaac et Ismaël, ses fils, l'enterrèrent dans la caverne de Macpéla,

Genèse 35:29  Il expira et mourut, et il fut recueilli auprès de son peuple, âgé et rassasié de jours, et Esaü et Jacob, ses fils, l'enterrèrent.

Genèse 50:13  Ils le transportèrent au pays de Canaan, et l'enterrèrent dans la caverne du champ de Macpéla, qu'Abraham avait achetée d'Ephron, le Héthien, comme propriété sépulcrale, et qui est vis-à-vis de Mamré.

Juges 16:31  Ses frères et toute la maison de son père descendirent, et l'emportèrent. Lorsqu'ils furent remontés, ils l'enterrèrent entre Tsorea et Eschthaol dans le sépulcre de Manoach, son père. Il avait été juge en Israël pendant vingt ans.

1 Samuel 31:13  ils prirent leurs os, et les enterrèrent sous le tamarisc à Jabès. Et ils jeûnèrent sept jours.

2 Samuel 2:32  Ils emportèrent Asaël, et l'enterrèrent dans le sépulcre de son père à Bethléhem.

2 Rois 9:28  Ses serviteurs le transportèrent sur un char à Jérusalem, et ils l'enterrèrent dans son sépulcre avec ses pères, dans la ville de David.

2 Rois 23:30  Ses serviteurs l'emportèrent mort sur un char; ils l'amenèrent de Meguiddo à Jérusalem, et ils l'enterrèrent dans son sépulcre. Et le peuple du pays prit Joachaz, fils de Josias; ils l'oignirent, et le firent roi à la place de son père.

1 Chroniques 10:12  tous les hommes vaillants se levèrent, prirent le corps de Saül et ceux de ses fils, et les transportèrent à Jabès. Ils enterrèrent leurs os sous le térébinthe, à Jabès, et ils jeûnèrent sept jours.

Job 21:26  Et tous deux se couchent dans la poussière, Tous deux deviennent la pâture des vers.  

Luc 7:12 Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville.  

Jean 11:17 Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre.

Jean 19:41/42 Or, il y avait un jardin dans le lieu où Jésus avait été crucifié, et dans le jardin un sépulcre neuf, où personne encore n’avait été mis.
Ce fut là qu’ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche.

A la lecture des Écritures, on constate que  la mise en terre, dans un sépulcre, une caverne, une tombe, est le moyen habituel d’ensevelir les morts en les honorant.

Pratiquer ce qui est juste

Comme nous le constations, le modèle de la Bible pour  ensevelir les morts est  la mise en terre du corps de la personne décédée. Face à cette situation, ceux qui croient en Dieu et en Jésus-Christ  ont dans le cœur l'espérance qu'un jour ils en sortiront, comme le dit Jésus :

Ne vous étonnez pas de cela; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront.  Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. Jean 5.28/29 

Les sépulcres dont parle Jésus sont les tombeaux dans lesquels se trouvent les corps des morts qui ressusciteront à sa voix.

On dira : Oui, mais, il peut y avoir des circonstances où les corps sont noyés, dévorés par des animaux, détruits par des explosions ou dans un incendie. Ce sont là des accidents et non des méthodes d'inhumation normale. 

Dieu sait comment faire pour la résurrection de tous ceux qui auront vécus sur la terre. Même la mer rendra les morts qui sont en elle :! Apocalypse 20.13

Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. Daniel 12:2 

Nous savons que ce corps mortel dans lequel nous demeurons sur la terre descendra dans le sépulcre. Mais nous avons aussi la certitude qu'il ressuscitera pour la vie éternelle et revêtira l'immortalité

Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.

Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. 1 Corinthiens 15.53/54 

Conclusion

Ce texte n'est pas un exposé philosophique sur la crémation, mais l'exposé de ce que je crois comprendre des Écritures au sujet de l'ensevelissement des morts. Comme beaucoup de choses, ont peut trouver des arguments pour faire ce qui nous plait, cependant ce que je développé dans cet article me parait assez convaincant pour nous persuader que l'incinération est contraire à la pensée de Dieu.

Que le Seigneur nous donne d'être attentifs à sa Parole, même, et surtout, lorsqu'elle va à l'encontre de nos pensées ou des idées et pratiques du monde.

Haut de page

Lire aussi : Nous ressusciterons