Accueil • Remonter • Présentation • Encouragerments • Société • Famille chrétienne • Vie chrétienne • Témoignages • Etudes/Réflexions

 

Accueil
Remonter
Anne, la prophétesse
Des femmes de foi
Esther
Ruth, la Moabite
Ruth et Boaz
Anne la mère de Samuel
Une mère persévérante
Femme de foi et de prière
Les femmes servent Jésus
La prière de Salomé
Jézabel, la séductrice
La pauvre veuve
Eve, la première femme
Marie Madeleine
Agar ...
La veuve de Sarepta
Trois femmes dans la tourmente

La prière de Salomé

"Ordonne que mes deux fils  que voici soient assis dans ton royaume, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche" Matthieu. 20:21.

Nos prières sont elles parfois aussi audacieuses, insistantes auprès du Seigneur ? Puisque il est écrit dans la Bible "demandez et vous recevrez" et encore "Vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas". C’est le moment de lui faire la demande :

"Seigneur, en plus de la joie, de l’amour, de la paix sur cette terre, etc. j’ai mes enfants qui font leurs études et cela coûte cher, j’aimerais tellement qu’ils réussissent , qu’ils aient une belle carrière ! Je te demandes Seigneur, d’avoir les moyens financiers pour payer à ma fille l’Université, ce qui lui permettrait par la suite de rentrer à la Faculté de son choix , il lui faudra aussi une chambre d ‘étudiante agréable, confortable et pas trop chère bien sur et de trouver une amie pour partager son loyer. Je veux que mes enfants réussissent dans la vie qu’ils soient un exemple, épargne leur les épreuves, les difficultés, tout en affirmant leur responsabilité. Seigneur permets que leur foi soit forte, éloigne d’eux l’adversité, Ne permets pas qu’ils soient dans les larmes ou dans le doute, ne les laisse pas avec des questions sans réponse. Ce que je désire avant tout c’est qu’ils soient heureux !"

Voici une prière légitime si notre désir n'est pas motivé par l'orgueil. Dieu veut aussi notre bien être et celui de nos enfants.

Par contre il y a des prières qui sont le résultat de notre nature charnelle : "Je voudrais changer ma voiture car je voudrais le dernier modèle. Oh ! et ma télé, elle n’est plus moderne, j’aimerais un écran plasma et puis et puis ...  Si je prends un billet du loto permets Seigneur qu’il soit gagnant afin que je puisses m’offrir tout cela ! Au nom de Jésus . Amen."

Soyez honnêtes avec Dieu . Nos prières ne ressemblent-elles pas parfois à ce genre de demande ?  Non, pas celles que nous exprimons lors des temps de prière à l’assemblée.  Mais lorsque nous sommes seules, ces prières silencieuses qui montent de notre cœur, lorsque nos pensées vagabondent se laissant entraîner par les convoitises,  tout ce qui nous environne, nous séduit et que notre cœur désire. Ces prières là proviennent d’un cœur infecté par le péché, elles sont engendrées par notre nature charnelle. Nous exigeons  que nos requêtes soient exaucées aussitôt demandées, pour nos enfants et pour nous-mêmes . C’est le reflet de la nature humaine, notre ancienne nature.

La prière est innée au cœur humain. Dans la détresse, nous crions à Dieu qui appelle chacun à prier, mais n’admet que les requêtes prononcées avec droiture.  Notre Père céleste veut que nos prières soient une communion avec lui, dans l’adoration, avec des actions de grâces. La prière est donc l’effusion du cœur devant le Créateur. Il écoute et Il répond à toute prière sincère. Il a compassion de toutes ses créatures.

La prière fervente du juste a une grande efficace Jacques 5:16

Et Jésus déclare à ses disciples :

Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai , afin que le Père soit glorifié dans le fils. Jean 14:13

Une mère ambitieuse pour ses enfants.

Ses fils, Jacques et Jean, étaient surnommés  "fils du tonnerre", car un jour, animés par la colère ils avaient demandé à Jésus de leur permettre de faire descendre le feu du ciel sur un village des Samaritains qui ne voulaient pas les recevoir. On discerne là leur impulsivité. A l’âge adulte ils étaient devenus pêcheurs, et devaient affronter chaque jour, dans l'exercice de leur métier, des conditions souvent difficiles   Parfois des tempêtes violentes s'abattaient sur la mer de Galilée. Ce travail demandait du courage, de la force et de la persévérance pour jeter les filets et les tirer jusqu’à la rive, parfois remplis de poissons,  parfois  vides.

La Bible ne nous donne pas de détail en ce qui concerne Salomé, notamment sur les circonstances qui l'ont amenée vers Jésus. Mais nous pouvons lire le récit de la rencontre de ses fils avec le Seigneur, tandis qu’ils se trouvaient à bord de leur barque, affairés à la préparation de leurs filets. Jésus les a interpellés de la rive et ils ont aussitôt laissé la barque et leurs filets,  quitté leur père et ses employés et ont suivi Jésus, à la minute même. En yiddish, le terme shutzpah est utilisé pour exprimer le fait d’avoir le courage de laisser la petite entreprise familiale de pêche. Cela demande de la shutzpah de tout quitter pour suivre Jésus.

Avons-nous de la shutzpah ? Sommes-nous prêts à tout laisser pour suivre Jésus ?

Sans doute que leur attitude était le résultat de l’éducation que leur mère juive leur avait inculquée. Nous pouvons penser que ce sont eux qui l’ont amenée à Jésus.

En ce qui concerne Zébédée, le mari de Salomé, la Bible ne précise pas s'il a choisi de devenir disciple de Jésus, mais cela est certain pour Salomé. En dépit de la méfiance des Romains, elle se trouvait parmi les femmes qui suivaient le Maitre et l'assistaient de leurs biens. Elle était présente lors de la crucifixion du Seigneur et elle était avec les femmes qui  sont allé jusqu’à sa tombe au matin de sa résurrection, pour embaumer le corps de Jésus avec des aromates. Marc16:1

Un jour où Jésus montait à Jérusalem, il prit à part les douze disciples, et leur annonça la suite des événements avec précision : la façon dont le fils de l’homme serait livré aux sacrificateurs et aux scribes qui le condamneront à mort, le livreront aux païens, qui se moqueront de lui, qui le battront de verges. Il sera humilié, flagellé et crucifié sur une croix. Et le troisième jour il ressuscitera.

Alors qu’Il racontait tout cela à ses disciples, Jacques et Jean étaient présents et ont tout entendu.. Comme les fils de Salomé et de Zébédée suivaient Jésus depuis trois ans déjà, ils le connaissaient et ils avaient remarqué qu’Il n’avait jamais rejeté la requête d’une femme. Alors ils ont sollicité leur mère afin qu’elle aille vers Jésus intercéder en leur faveur : Ils voulaient être assis à la droite et à la gauche du Seigneur quand il viendrait dans son règne. Jésus leur avait répondu qu'ils ne savaient pas ce qu'ils demandaient. C'est alors que  Salomé, leur chère mère, remplie d’amour pour ses fils, est intervenue auprès de Jésus, répétant la même prière.  N’est-ce pas la meilleur place et un grand honneur pour ses fils ?

La demande d’une faveur

"Alors elle va vers Jésus, IL lui dit ; que veux-tu ? Elle lui dit ;Ordonne que mes deux fils soient assis dans ton royaume, l’un à ta droite l’autre à ta gauche."

Salomé a demandé une faveur à Jésus. Nous demandons des faveurs à ceux qui sont en position d’autorité, par exemple à notre patron , à ceux qui nous gouvernent, à nos amis , à la famille, aux personnes avec lesquelles nous sommes en relation.

Salomé connaissait Jésus, ses fils étaient ses disciples depuis trois ans , elle l’avait sans doute invité à sa table, elle l'avait par conséquent côtoyé assez souvent et elle lui faisait confiance , elle pouvait lui demander une faveur car elle le savait grand et puissant .

Si nous nous approchons de Dieu, Il s ‘approche de nous, ce qui nous rassure. Alors, dans ces moments là , je peux solliciter une « faveur » au Père , car j’ai l’assurance qu’il ne me reprochera pas d’avoir eu l’audace de demander.

Salomé a exposé une requête bien précise. Cela n’a pas été une prière évasive. Elle a vraiment exprimé au Seigneur ce qu’elle souhaitait : "Je désire que mes fils aient une place dans ton royaume, que l’un soit à ta droite l’autre à ta gauche".  Autrement dit, soit une place de ministre , soit une place haut placé. En fait ce que je souhaite pour eux c’est qu’ils soient heureux !

Salomé qui suivait Jésus, avait entendu à maintes reprises ses enseignements :  "Demandez et il vous sera donné". Alors sous l’influence de ses fils, elle a osé lui demandé.

Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande.
Il lui dit: Que veux-tu? Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche.
Jésus répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire? Nous le pouvons, dirent-ils.
Et il leur répondit: Il est vrai que vous boirez ma coupe; mais pour ce qui est d’être assis à ma droite et à ma gauche, cela ne dépend pas de moi, et ne sera donné qu’à ceux à qui mon Père l’a réservé. Matthieu 20:21-25
 

Déjà les deux frères avaient fait la même démarche  et les autres disciples qui les avaient entendus, avaient été  indignés par leur demande. Jésus  voyant qu’ils étaient tous confus, les fit venir et dialogua avec eux pour aplanir ce malaise. Il leur fit cette confidence:

Vous savez les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie pour la rançon de plusieurs.

Il est venu sur la terre pour nous sauver, pour nous libérer de la boue du péché qui nous enveloppe si facilement. Il est Notre Souverain Sacrificateur, Notre sauveur. Alléluia !

Lorsqu’ils sortirent de Jéricho, une grande foule le suivi . Au milieu de cette foule qui le suivait, il y avait beaucoup de malades, d’infirmes, des aveugles, des paralytiques…Et ils imploraient la guérison, ils crièrent fort , toujours plus fort, Aie pitié de nous, Seigneur fils de David ! :Jésus a guérit , IL a répondu à la supplication de beaucoup de gens qui étaient là, Il était ému de compassion, notamment les deux aveugles assis au bord du chemin , Jésus toucha leurs yeux et aussitôt ils recouvrèrent la vue, et le suivirent. Jésus a guéri un homme paralysé, mais avant de lui accordé la guérison , il s’est assuré de sa repentance, et lui a pardonné ses péchés.

Je peux demander à Jésus qu’il me donne de l’argent pour m’acheter une belle voiture, mais le plus important c’est de prendre conscience de l’Amour de Dieu pour moi, et qu’il prendra toujours soin de moi, Il ne me délaissera pas. Il pourvoira à tous mes besoins.

Nous désirons toujours plus

Salomé non seulement a été précise dans sa demande à Jésus, mais elle a osé lui demander la meilleure place pour ses fils, dans son royaume, une place honorifique qu’ils soient reconnu, par exemple ; l’un comme ministre, l’autre comme député.

Nous sommes souvent comme Salomé, nous formulons des prières insistantes et désirons une réponse immédiate, nous voulons nous aussi le meilleur pour nos enfants.

Parfois les prières que nous adressons à Dieu, contribuent à l’avancement de son règne, des prières qui lui sont agréables avec un cœur sincère et reconnaissant pour tout ses bienfaits à notre égard. Mais parfois nous pouvons formuler des prières , comme Salomé, qui ne plaisent pas à Dieu, nous ne savons pas ce qu'il convient de demander, comment prier, ni pourquoi prier. Nous ne sommes pas en communion à cause de nos péchés .

La prière

Que nous enseigne Jésus ? 

En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.
Ne leur ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez.
Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen!

Jésus leur a enseigné cette prière et il leur a dit également : Mon Père vous donnera tout ce que vous demanderez en mon nom. Jean. 16.23 .

Même si nous sommes précis, Dieu n’accorde pas toujours ce que notre cœur désire. D’ailleurs nous pouvons lire dans l’épître de Jacques. 4:2,3.

nous ne recevons pas car nous demandons mal, ... pour satisfaire nos passions !

Ou alors nous réclamons des choses qui risqueraient de dévier le plan de Dieu si Il nous répondait de la manière dont nous le souhaitons. Nos demandes sont vraies, dites avec respect, mais il arrive que nous ne connaissons pas suffisamment sa parole, et les promesses que Dieu nous a faites.  En effet c’est une chose d’utiliser les Ecritures  comme fondement à nos prières, mais c’est une autre chose que  l’employer à bon escient. Salomé avait vu dans Jésus un grand maître, auprès des disciples et évidemment de ses deux fils . Et lorsqu’elle s’est approchée de Lui, elle a formulé sa demande mais il ne lui à pas adressé sa réponse, Il s’est tourné vers Jacques et Jean, en leur disant :  Vous ne savez pas ce que vous demandez.

Lorsque nous prions, réfléchissons à ce que nous demandons à Dieu. Examinons si nos prières le glorifient et concernent des choses utiles et bonnes. Puis adressons  lui des prières courtes, ne multiplions pas de vaines paroles, car IL sait même avant de le lui demander ce dont nous avons besoin. Ayons confiance, Il nous aime comme un Père qui veut le meilleur pour ses enfants.

Avec toute humilité et reconnaissance Seigneur merci pour toutes tes grâces envers moi ,et toutes mes requêtes, je les laissent au pied du trône de ta grâce. Au nom du Seigneur Jésus.

Amen. Alléluia !

Vie de femme chrétienne

 

Haut de pageÈ

 

Lire aussi :