Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Nature de la Foi
La religion
Foi et conscience
Le doute
Une foi personnelle
Le fondement
Nourrir  la foi
Fidélité de Dieu
La foi des anciens
Enoch
Noé
Les yeux sur Jésus
Voir l'invisible
Dieu opère
Vouloir et faire
La force est à Dieu
Dieu est généreux
Providence divine
Pas d'inquiétude
Tout est possible
Rassasiés
Vivre par la Foi
La foi à la fin
Oui, mais!
La foi
Pleine conviction
Nous savons
Foi virtuelle
La foi éprouvée
Retrouver l'assurance

Retrouver l'assurance

Si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. Bien-aimés, si notre coeur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. 1 Jean 3.20

Une sœur en Christ m'a fait part d'un problème commun  à ceux qui croient et en répondant à son courrier j'ai pensé partager cet échange dans le but de nous encourager ensemble.

Voici le courrier de la sœur :

Pasteur, je vous soumets mon problème: il me bloque et m'empêche d'avancer.

Je suis tout à fait capable de prier Dieu pour lui demander d'agir pour autrui: j'en sors généralement avec une certitude: celle que , si c'est Sa volonté, il agira. Je me sens alors bien; je ne doute absolument pas des pouvoirs de Dieu.

Pourtant, lorsque je fais une requête personnelle et très importante pour moi (ma santé, ma foi...), je n'ai pas cette certitude! J'ai essayé d'analyser pourquoi: je crois à la puissance de Dieu, je crois qu'Il m'écoute, ma preuve étant que souvent ma prière se continue en "langue" naturellement et qu'elle s'arrête pareille (je veux dire qu'il n'y a pas dans ça intervention de ma volonté). Pourtant, c'est comme si j'ai peur de ne pas être assez digne!

C'est vrai que parfois j'ai des doutes, mais Il sait que je n'ai aucun doute de Son existence ou de son pouvoir. Alors pourquoi, lorsque j'ai des problèmes, je N'ARRIVE PAS A VRAIMENT DÉPOSER MON FARDEAU AFIN D'AVOIR CE SENTIMENT DE LIBÉRATION QUE J'AI QUAND IL S'AGIT D'AUTRUI?

Si je vous parle de ça ce matin, c'est que je viens de lire un message de top chrétien basé sur Matthieu 11:28: "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos."

Jusqu'à maintenant, vos réponses m'ont toujours été d'un grand réconfort: que Dieu vous bénisse!

Voici ma réponse :

Oui, comme pour beaucoup, le problème c’est le sentiment de culpabilité que nous éprouvons lorsqu’il s’agit de demander pour soi-même quelque chose à Dieu. Cependant nous devons et nous pouvons être délivrés de ce sentiment d’indignité en lisant  les paroles de Dieu qui nous assurent de l’accueil de notre Père céleste en notre faveur.

Nous ne serons jamais dignes par nous mêmes

Hébreux 10.19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire  par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,  et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu,  approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.

Sans la valeur du Sang de Jésus répandu pour le pardon et l’expiation de nos péchés  nous ne pourrons jamais acquérir la pureté nécessaire et suffisante pour nous approcher du Dieu trois fois saint.

Nous pouvons aussi compter sur l’intercession permanente du Seigneur Jésus-Christ en notre faveur.

Hébreux 4.14  Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons.

Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.

de nous approcher de Dieu ou de recevoir de lui quelques chose. C’est pourquoi Dieu nous dit de prier “au nom de son fils Jésus”, car c’est en lui que nous avons accès au trône de la grâce de Dieu.

A partir du moment, où nous vivons cette réalité de la foi dans la valeur de l’œuvre rédemptrice de Christ et sa sollicitude quotidienne à notre égard, nous pouvons avec assurance compter sur la manifestation de l’amour, de la bonté et de la puissance de Dieu notre Père entre faveur.

Mais la foi est aussi un combat ! Nous sommes tous confrontés au doute, surtout concernant l’accomplissement des promesses de Dieu. Notre victoire sur le doute réside dans la lecture de la parole de Dieu et une simple acception de ce qu’il dit.

Jésus a dit à une femme : Va en paix, ta foi t’a sauvée !

C’est alors qu’il faut chasser de notre esprit les pensées de doute et cela c’est une lutte de chaque jour.

Lorsque Abraham a offert des sacrifices à l’Eternel pour sceller l’alliance, il dut chasser les oiseaux de proie qui voulaient dévorer les animaux offerts. Genèse 15:11  Les oiseaux de proie s’abattirent sur les cadavres; et Abram les chassa.

De même, notre adversaire le diable s’efforce d’envahir notre esprit par des pensées de doute et d’incrédulité en ce qui concerne la parole et la fidélité de Dieu. Il l’a toujours fait, depuis le jardin d’Eden avec Adam et Eve, dans le désert avec Jésus pendant qu’il jeunait, et avec tous ceux qui veulent mettre leur confiance en Dieu et dans sa parole.

Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.

Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

A lui soit la puissance aux siècles des siècles! Amen! 1 Pierre 5.8

Voyez vous, dans ce combat qui est commun à tous ceux qui veulent croire en Dieu et qui durera tant que nous serons sur la terre,  il faut toujours revenir à La Parole écrite et inspirée de Dieu :la Bible !

Soyez bénie et que le Seigneur vous aide par sa Parole et son Esprit.

Fraternellement en Jésus,

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page

Lire aussi : Nourris des paroles de la foi