Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Croire en Dieu
Dieu est le Créateur
Création ou évolution
Le Nom de Dieu
La crainte de Dieu
Aimer Dieu
Aimer ou Craindre Dieu
Dieu, notre Père
Le Père vous aime
Aimer le Père
L'intimité avec Dieu
Dieu parle notre langue
L'amour du Monde
Dieu est bon
Dieu est compatissant
Dieu est fidèle
Le regard de Dieu sur chacun
Le regard de Dieu sur l'Eglise
Le regard de Dieu sur toi et moi
Le regard de Dieu sur le Monde
l'Eternel, mon berger
Le repos de Dieu
Les yeux ouverts
La souveraineté de Dieu
présence active de Dieu
Celui qui peut
La Gloire de Dieu
La demeure de Dieu

La compassion

Lire et relire les évangiles, qui témoignent du Seigneur  Jésus-Christ, apporte un grand encouragement et une réelle consolation.

Nous y découvrons entre autres choses  la  compassion du Seigneur Jésus envers tous ceux qui souffrent : les malades, les infirmes, aveugles, boiteux, paralysés, sourds, muets, les personnes possédées et tourmentées par des mauvais esprits, les pécheurs attristés de leurs fautes, les foules sans conducteurs spirituels, qui sont comme des brebis sans berger, égarées, languissantes et abattues...

Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger. Matthieu 9:36

Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. Matthieu 14:14

Dès le commencement de son ministère terrestre, le  Seigneur a précisé l'objectif de sa venue :

L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, (4-19) Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur. Luc 4.18

L'apôtre Pierre a aussi rendu témoignage de l'action bienfaisante de Jésus :

Vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. Actes 10:38

Nous avons besoin de lire et de méditer ces passages réconfortants des évangiles qui  révèlent un Sauveur  rempli de bonté, de bienveillance et d'amour.

Ce faisant, Jésus a parfaitement révélé la nature et les sentiments de Dieu, son Père.  La compassion était et reste le moteur de son action.  

Dieu est compatissant

La Bible contient de nombreuses citations à ce sujet, dont les paroles du psalmiste :

L’Eternel est miséricordieux et juste, Notre Dieu est plein de compassion; Psaumes 116:5

Et surtout celles  que l'Eternel lui-même proclament à Moïse :

Et l’Eternel passa devant lui, et s’écria: L’Eternel, l’Eternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité,  qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché. Exode 34.6

La compassion fait partie des sentiments de Dieu, de sa nature.

L’Eternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et riche en bonté;
Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas sa colère à toujours;
Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos iniquités.
Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent;
Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions.
Comme un père a compassion de ses enfants, L’Eternel a compassion de ceux qui le craignent.
Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière. Psaume 103.8

Certaines situations peuvent nous amener à penser comme le psalmiste :

Je fais des réflexions au dedans de mon cœur, Et mon esprit médite.
Le Seigneur rejettera-t-il pour toujours? Ne sera-t-il plus favorable?
Sa bonté est-elle à jamais épuisée? Sa parole est-elle anéantie pour l’éternité?
Dieu a-t-il oublié d’avoir compassion? A-t-il, dans sa colère, retiré sa miséricorde? -Psaume 77.7

Un jour, une religieuse catholique disait à ma grand-mère : "Ah madame ! Dieu est en  colère !"

Je revois encore l'expression de cette femme et 78 ans après j'en déduis que  c'est elle qui était en colère tant son visage était dur, fermé,  exprimant un sentiment de méchanceté.

Il est vrai que la Bible fait état de la colère de Dieu. Cependant, il est écrit  "sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie. Psaumes 30:5

Le prophète Jérémie a lui aussi été confronté à cette question, mais il a résolu son problème.

Quand je pense à ma détresse et à ma misère, A l’absinthe et au poison;
Quand mon âme s’en souvient, Elle est abattue au dedans de moi.
Voici ce que je veux repasser en mon coeur, Ce qui me donnera de l’espérance.
Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme;
Elles se renouvellent chaque matin.

Oh! que ta fidélité est grande!
L’Eternel est mon partage, dit mon âme; C’est pourquoi je veux espérer en lui.
L’Eternel a de la bonté pour qui espère en lui, Pour l’âme qui le cherche.
Il est bon d’attendre en silence Le secours de l’Eternel. Lamentations de Jérémie 3.19

Ne nous faisons pas un dieu qui nous ressemble ! Ne lui prêtons pas nos sentiments et nos faiblesses. Dieu est parfait en toutes choses. Il n'y a en Lui aucun sentiment de méchanceté, de cruauté, de haine, ou même d'indifférence. Il n'est pas insensible à la peine et à la souffrance, comme le dit le psalmiste :

Tu regardes cependant, car tu vois la peine et la souffrance, Pour prendre en main leur cause; C’est à toi que s’abandonne le malheureux, C’est toi qui viens en aide à l’orphelin. Psaumes 10:14

L'apôtre Jacques écrit : le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion. 5.11

La compassion

Compatir, ou éprouver de la compassion, signifie partager la souffrance des autres, ressentir leur douleur au fond de soi.  C'est un sentiment qui atteint l'être émotionnel et affectif, qui pousse quelqu’un à s’occuper de ceux qui sont dans la détresse, à ressentir leur souffrance. Le sens du mot est "souffrir avec".

C'est ce qui se dégage de la prophétie d'Esaïe concernant Jésus :

Ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. Esaïe 53:4

Dans l’Ancien Testament, le verbe hébreu pour compatir signifie "brûler de pitié ou de tendresse" pour quelqu’un qui se trouve dans la difficulté, la faiblesse ou la souffrance. Genèse 43.30; 1 Rois 3.26

Dans ce sens, il s’applique à l’amour d’un père envers son fils (Jérémie 31.20) à celui d’une mère envers son petit enfant (Esaïe 49.15) ou d’un homme envers sa bien-aimée (Esaïe 54.7)  

Nous pouvons être profondément touchés par la peine, la douleur et les souffrances d'une personne éprouvée par quelque mal  physique ou moral.

La compassion est l'expression de l'amour vrai, qui prend profondément à cœur la peine des autres.

C'est parce que Dieu nous aime qu'il éprouve une grande compassion à l'égard de nos souffrances et surtout au sujet de la sentence qui pèse sur les pécheurs.

Il ne veut pas qu'aucun périsse dit la Bible. Dans un premier temps il a envoyé son propre Fils offrir sa vie pour expier nos péchés, nous sauver de la perdition et nous réconcilier avec Lui pour avoir la vie éternelle.

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Jean 3:16

L'exemple parfait d'une réelle et profonde compassion se trouve en Jésus-Christ. Il est répété de nombreuses fois dans les évangiles "qu'il était ému de compassion".

La vraie compassion est agissante

Jésus l'a parfaitement démontré.

Alors s’approcha de lui une grande foule, ayant avec elle des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés, et beaucoup d’autres malades. On les mit à ses pieds, et il les guérit; en sorte que la foule était dans l’admiration de voir que les muets parlaient, que les estropiés étaient guéris, que les boiteux marchaient, que les aveugles voyaient; et elle glorifiait le Dieu d’Israël.
Jésus, ayant appelé ses disciples, dit: Je suis ému de compassion pour cette foule; car voilà trois jours qu’ils sont près de moi, et ils n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, de peur que les forces ne leur manquent en chemin. Matthieu 15.30

Le comportement compatissant de Jésus confirme ce qui est écrit dans le Psaume 103

C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies;
C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de miséricorde;
C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, Qui te fait rajeunir comme l’aigle.

L’Eternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et riche en bonté;
Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas sa colère à toujours;
Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos iniquités.
Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent;
Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions.
Comme un père a compassion de ses enfants, L’Eternel a compassion de ceux qui le craignent.
Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière.

C'est par compassion que Jésus à pris nos infirmités, qu'il s'est chargé de nos maladies, qu'il a porté nos péchés dans son corps sur la croix pour nous sauver.

Sa compassion le poussait  à imposer les mains aux malades, à délivrer ceux qui étaient captifs des mauvais esprits, à secourir, à consoler, à faire du bien à tous ceux qui venaient à Lui.

Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre. Il toucha sa main, et la fièvre la quitta; puis elle se leva, et le servit.
Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète: Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies. Matthieu 8.14

Lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.
Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes. 1 Pierre 2.24

La Bible renferme de nombreux passages et récits au sujet de la compassion de Dieu notre Père et Seigneur Jésus-Christ notre Sauveur. Faites en l'objet de votre recherche et de votre méditation.

Souvenez vous aussi que le Saint-Esprit est appelé le Consolateur et qu'à ce titre il est animé d'une grande compassion envers nous.

Nous sommes exhortés à manifester les mêmes sentiments, afin de faire aussi les œuvres de Dieu et de Christ, aidés en cela par l'Esprit Saint.

Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d’amour fraternel, de compassion, d’humilité. 1 Pierre 3:8

Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.
Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés; et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. Ephésiens 4.32

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page

Lire aussi : Dieu est bon