Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Croire en Dieu
Dieu est le Créateur
Création ou évolution
Le Nom de Dieu
La crainte de Dieu
Aimer Dieu
Aimer ou Craindre Dieu
Dieu, notre Père
Le Père vous aime
Aimer le Père
L'intimité avec Dieu
Dieu parle notre langue
L'amour du Monde
Dieu est bon
Dieu est compatissant
Dieu est fidèle
Le regard de Dieu sur chacun
Le regard de Dieu sur l'Eglise
Le regard de Dieu sur toi et moi
Le regard de Dieu sur le Monde
l'Eternel, mon berger
Le repos de Dieu
Les yeux ouverts
La souveraineté de Dieu
présence active de Dieu
Celui qui peut
La Gloire de Dieu
La demeure de Dieu

Dieu parle notre langue

Les mots sont le moyen que Dieu a donné aux êtres humains  pour communiquer entre eux.

Il y  eut un temps où tous les habitants de la terre avaient une seule langue et les mêmes mots, mais à cause de leur orgueil, Dieu a confondu leur langage les empêchant de se comprendre entre eux. Genèse 11

Depuis ce jour, de nombreuses langues sont nées en fonction des différents peuples qui se sont formés et établis sur la terre entière. 

Des articles ont été écrits concernant les langues que parlaient les patriarches descendants de Noé, de Sem et d'Abraham appelé  "l'hébreu" car il descendait de Héber et parfois "l'araméen" car il vivait au pays d'Ur en Chaldée, parlant la langue de la région. Les habitants d'Israël au temps de Jésus parlaient l'araméen.

Aujourd'hui, entre 6000 et 7000 langues sont parlées sur la planète. Il est difficile d'établir un nombre exact car on ne peut pas toujours faire la différence entre langue, dialecte et autres idiomes.

Une chose est certaine : Dieu les connaît toutes. Quelques que soient leurs peuples ou leur langues, Dieu parle à tous un langage qu'ils peuvent comprendre et il comprend le langage de chacun.

Le Saint-Esprit a glorieusement manifesté la préoccupation de Dieu d'être compris de tous :  :

Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux.
Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.
Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel.
Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue.
Ils étaient tous dans l’étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres: Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens?
Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle? Parthes, Mèdes, Elamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l’Asie, la Phrygie, la Pamphylie, l’Egypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes, Crétois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu?

Lorsque j'étais un jeune enfant, de confession catholique comme ma famille,  j'allais à la messe régulièrement, mais je ne comprenais rien. L'office était en latin !

Quelques années plus tard, après avoir entendu la prédication de l'Evangile, au cours  d'une soirée évangélique, j'ai réellement cru au Seigneur Jésus-Christ et je me suis   converti en acceptant sa Parole. J'ai alors appris à lui parler et à  prier Dieu dans ma langue maternelle, le français. Tout est alors devenu simple !

La première Bible que j'ai acheté était la version Louis Segond, écrite en français et je l'ai lue  et relue des dizaines et des centaines de fois.

Je ne connais pas d'autres langues. Ni l'anglais, ni l'allemand, ni l'espagnol et encore moins l'hébreu et le grec. Cependant cette lecture répétée de la Bible dans ma propre langue m'a fait grandir dans la connaissance de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ. Je m'en suis nourri quotidiennement, je l'ai méditée longuement, je l'ai étudiée en réunissant et comparant les passages qui parlent d'un même sujet et je suis arrivé à une bonne compréhension  des enseignements du Seigneur Jésus-Christ.

Aujourd'hui, je reçois de nombreux articles par internet dans lesquels des "docteurs" expliquent que pour une meilleure relation avec Dieu et avec Christ il faut absolument les connaitre par leurs noms hébreux ! Élohim pour Dieu et Yeshoua pour Jésus.

il y a toujours eu des gens pour semer la confusion et compliquer les choses simples de la foi de l'Evangile. Aussi, j'écris cet article pour expliquer aux lecteurs de pasteurweb ce que je lis dans les Ecritures à ce sujet,  pour affermir leur foi et  les encourager à se confier en Dieu et en son Fils Jésus-Christ, qui comprennent leur langue et même leurs soupirs.

Chacun peut entendre ou lire la Parole de Dieu dans sa propre langue et aussi lui parler avec son propre vocabulaire aussi simple soit-il. Jésus enseigne que les longs discours  pour être exaucés sont  inutiles.

En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. Matthieu 6.7

Alors prions et parlons à Dieu et à Christ avec simplicité et sobriété. Notre conversation peut parfois se résumer à de simples soupirs, mais le Seigneur en connait le contenu.

Seigneur! tous mes désirs sont devant toi, Et mes soupirs ne te sont point cachés. Psaumes 38:9

De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables;  et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints. Romains 8:27

Cessons d'écouter les gens qui se détournent de la simplicité de Christ et de la  parole de Dieu.

Le but du commandement, c’est une charité venant d’un cœur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sincère. Quelques-uns, s’étant détournés de ces choses, se sont égarés dans de vains discours; ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu’ils disent, ni ce qu’ils affirment. 1 Timothée 1.5

Gardons nous  de la fausse science "biblique".

O Timothée, garde le dépôt, en évitant les discours vains et profanes, et les disputes de la fausse science  dont font profession quelques–uns, qui se sont ainsi détournés de la foi. Que la grâce soit avec vous ! 1 Timothée 6:21

Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. 2 Corinthiens 11:3

De plus en plus de personnes se mettent à enseigner et commenter les Ecritures, à grands renforts de textes "originaux", de l'hébreu et du grec !

Elles oublient au moins deux choses :

la première, c'est l'exhortation de l'apôtre Jacques :

Mes frères, qu’il n’y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement.  Jacques 3:1

la seconde, c'est ce que l'apôtre Paul a écrit  :

Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.
Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.
Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.
L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne.
Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ. 1 Corinthiens 2.12

Enseigner est un don de Christ, une capacité spirituelle que Dieu donne à ceux qu'il choisit et cela ne vient pas de ceux qui veulent, mais de Celui qui appelle et qui donne : Dieu.

Ce n’est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu.
Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie. 2 Corinthiens 3.5

Voici les « dons » que le Christ a faits : les uns ont reçu le don d’être apôtres, ou bien d’être prophètes, ou bien d’annoncer la Bonne Nouvelle. D’autres ont reçu le don de conduire le peuple de Dieu, ou encore d’enseigner. Ephésiens 4:11

Certes, il y a des choses qui peuvent nous aider à mieux comprendre intellectuellement la Bible, mais seul le Saint-Esprit communique la compréhension spirituelle. C'est Lui qui a inspiré ceux qui ont écrits les textes Bibliques et c'est Lui qui en révèle le sens.

Jésus a dit : C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. Jean 6:63

Ce que l'apôtre Paul écrivait sous une autre forme : Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie. 2 Corinthiens 3:6

Si donc vous lisez la Bible, ne cherchez pas les complications, ni a tout comprendre immédiatement. restez simples, patients, et comptez sur le Seigneur pour qu'il vous parle par elle avec l'aide du Saint-Esprit.

Lorsque vous priez, ne vous lancez pas dans des discours élaborés, mais faites le avec vos propres mots. Dieu vous comprend.

On me pose souvent la question  : Comment faut-il appeler Dieu et Jésus ?

La meilleure réponse est celle que nous trouvons dans la Bible, l'Ecriture  inspirée de Dieu, à condition de ne pas en tordre le sens !

Jésus parlait à Dieu en  l'appelant "Père" = Abba dans sa langue.

Dans la Bible, ceux qui s'adressent à Dieu l'appellent par ses différents noms : Dieu Très Haut = Elohim, Dieu Tout Puissant = El Schaddaï , Y H V H ou Yahvé,  traduit par l'Éternel, qui exprime son vrai sens : "Celui qui est", Seigneur = Adonaï, le nom que les scribes juifs ont substitué à Y H V H. (Voir l'article : Connaitre Dieu par son Nom)

Et surtout le nom par excellence que nous enseigne Jésus : Notre Père

C'est aussi le nom que le Saint-Esprit nous inspire :

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Galates 4:6

En ce qui concerne les noms donnés à Jésus, les Ecritures sont  la référence .

Il est appelé Christ ou Messie, c'est à dire "oint", puis Jésus qui signifie "Dieu est salut". Aussi Emmanuel "Dieu avec nous". Il est "Le Seigneur" du mot hébreu "Adonaï".

Le prophète Esaïe dit à son sujet : On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.  Esaïe 9:6

Il y a dans  la Bible beaucoup d'autres substantifs pour désigner Christ, le fils de Dieu et lorsque nous lui parlons, nous pouvons le faire dans notre propre langue, avec nos mots.

Je lui dis le plus souvent "Seigneur Jésus ou Seigneur Jésus-Christ, parfois j'ajoute "mon Sauveur".

Mais je ne parle jamais à Dieu et à Christ en hébreu, ni dans une autre langue que ma langue maternelle  le français (sauf quand je parle en langues par l'Esprit), et ils me comprennent !

Le langage de Dieu

Il existe une expérience  particulière, mystérieuse et miraculeuse,  accordée par le Saint-Esprit, parmi d'autres dons.

Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune.
En effet, à l’un est donnée par l’Esprit ...  à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues.
Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. 1 Corinthiens 12.10

Tous ne l'ont pas vécue, quoique elle est promise à tous ceux qui après s'être repentis de leurs péchés croient au Seigneur Jésus-Christ. en aussi grand nombre que le Seigneur les appelle.

Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. Actes 2.38

C'est une expérience personnelle merveilleuse qui n'est pas accessible à notre intelligence, comme l'écrit l'apôtre Paul.

Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile. 1 Corinthiens 14:14

Le don de parler une langue inconnue est accordé par le Saint-Esprit dans un but bien précis : parler à Dieu et s'édifier soi-même.

En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c’est en esprit qu’il dit des mystères ... Celui qui parle en langue s’édifie lui-même. 1 Corinthiens 14:2, 4

Pour une explication plus complète, lisez l'article : Parler en d'autres langues

Conclusion

Quelque soit notre langue, Dieu se fait comprendre de nous et Il nous comprend parfaitement.

Dieu notre Père céleste, Jésus-Christ notre Sauveur et Seigneur, le Saint-Esprit notre Consolateur et compagnon de route, sont attentifs à maintenir avec nous un dialogue quotidien auquel le plus petit peut avoir accès.

Soyons simples et confiants.

Haut de page

Lire aussi : La simplicité