Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Croire en Dieu
Dieu est le Créateur
Création ou évolution
Le Nom de Dieu
La crainte de Dieu
Aimer Dieu
Aimer ou Craindre Dieu
Dieu, notre Père
Le Père vous aime
Aimer le Père
L'intimité avec Dieu
Dieu parle notre langue
L'amour du Monde
Dieu est bon
Dieu est compatissant
Dieu est fidèle
Le regard de Dieu sur chacun
Le regard de Dieu sur l'Eglise
Le regard de Dieu sur toi et moi
Le regard de Dieu sur le Monde
l'Eternel, mon berger
Le repos de Dieu
Les yeux ouverts
La souveraineté de Dieu
présence active de Dieu
Celui qui peut
La Gloire de Dieu
La demeure de Dieu


Croire en Dieu

Lorsque nous croyons que Dieu existe et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent, comme l'écrit l'auteur de l'épitre aux Hébreux, nous pouvons nous approcher de Lui avec confiance, mais cette foi n'est pas chez tous et  parfois même ceux qui l'ont sont assaillis par le doute lorsque l'épreuve ou des situations incompréhensibles se produisent. Nous serions alors tentés de dire comme beaucoup : Si Dieu existe, pourquoi permet-il cela ? Pourquoi n'agit-il pas ?

N'est-ce pas toujours les mêmes insinuations insidieuses que le tentateur murmure à l'oreille des humains ?

Parce que je sais que la tentation est le lot de tous, j'écris  cet article afin d'affermir notre confiance en Dieu, même si nous ne comprenons pas tout de Lui. Et puis, il faut souvent aller au fond des choses afin de déblayer dans nos cœurs toutes les incertitudes qui peuvent troubler. Comme je vous le disais dans un article précédent, nous devons examiner la qualité de notre foi, selon que l'écrit l'apôtre Paul :

Mettez–vous donc vous–mêmes à l’épreuve : examinez votre vie pour voir si vous vivez dans la foi. Oui, faites un peu votre examen de conscience. Ne reconnaissez–vous pas que Jésus–Christ est parmi vous ? A moins que cet examen ne tourne à l’échec, et que votre qualité de chrétiens ne résiste pas à l’épreuve. 2 Corinthiens 13:5 (Version Parole vivante par A.Kuen)

Qui est Dieu ?

Vous êtes vous posé la question ?  Et si oui, avez vous trouvé la bonne réponse ? Car il existe presque autant de réponses que d'individus, chacun se faisant une idée, ou une image de l'Etre suprême, titre que choisissent en général  ceux qui n'ont pas d'autres références à son égard.

La réflexion au sujet de Dieu, de son existence, de sa nature, affecte obligatoirement tout être humain raisonnable, croyant ou non. Si nous sommes déjà croyants, cette interrogation n'a pas la même résonnance que si nous sommes athées ou simplement dans le doute.

Concernant l'existence de Dieu, nous pouvons classer les humains en trois groupes principaux : les croyants, les athées et les indécis, dans ce dernier groupe se trouvent des croyants et des incroyants, c'est à dire des personnes qui n'on pas de conviction établie.

Les athées pensent avoir résolu le problème, ils ont délibérément fait un trait sur Dieu. Il n'existe pas, disent-ils!  Ils cherchent à se convaincre  et à le prouver, souvent en essayant de ridiculiser la Bible et ses "histoires" pour gens crédules ! Il y a belle lurette qu'ils ont résolu la question de la création de l'univers et en cela Darwin les a bien aidés.  La vie est apparue toute seule, par hasard, sortie de rien. Et puis  ils invoquent toutes sortes d'arguments, pas très persuasifs, il faut l'admettre. Une de leur expression qui revient  le plus souvent  : Si Dieu existait ... Alors ils citent en exemples, tous les malheurs du monde : injustices, morts violentes, cataclysmes, souffrances, famines, guerres ... sans réfléchir que la plupart de ces choses proviennent du  fait que le péché règne dans le monde.

Les douteurs pensent qu'il existe quelqu'un ou quelque chose, à qui ils ne peuvent donner une identité certaine : un dieu ? un être mystérieux ? une force surnaturelle ? une énergie ? l'être suprême ?

Il apparait que c'est  aussi difficile, sinon plus, de ne pas croire en Dieu, que d'y croire.

Pourtant, la croyance en l'existence de Dieu s'exprime dans le monde entier sous des formes autant diverses qu'étranges parfois. Les tribus les plus isolées croient en la force d'esprits qui régissent les lois naturelles, la vie et la mort, les événements heureux ou malheureux,  les peuples animistes croient que des esprits ou une force vitale, animent les êtres vivants mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent. Les nombreuses religions se font un ou des dieux aux figures parfois étranges.

Ceux qui fabriquent des idoles ne sont tous que vanité, Et leurs plus belles œuvres ne servent à rien; Elles le témoignent elles-mêmes: Elles n’ont ni la vue, ni l’intelligence, Afin qu’ils soient dans la confusion.
Qui est-ce qui fabrique un dieu, ou fond une idole, Pour n’en retirer aucune utilité? Esaïe 44.9

Il y a dans le cœur de tout être humain le sentiment confus de l'existence de Dieu que l'on accepte ou que l'on rejette. La plupart du temps la majorité des humains refusent l'effort de la vraie recherche de Dieu pour se refugier dans l'imaginaire. On se fait un dieu à sa ressemblance !

Si nous nous laissons convaincre par la conscience de Dieu, il est normal, même nécessaire, que nous cherchions à savoir qui il est, à le connaître.  Pourtant la plupart des gens ne s'en soucient pas.

Pour d'autres tout est acquis, ils ne se posent pas de questions, ils se contentent de ce qu'ils ont reçu des générations précédentes, ils ne remettent rien en cause, ils n'ont pas de conviction personnelle, ils ont adopté celle de leurs parents. Ils ne veulent pas s'embarrasser de choses compliquées, ni se tourmenter l'esprit pour "savoir". Mais est- ce la bonne solution ?

Il est écrit dans la Bible que chercher à connaitre Dieu c'est être intelligent. 

Que celui qui veut se glorifier se glorifie D’avoir de l’intelligence et de me connaître, De savoir que je suis l’Eternel, Qui exerce la bonté, le droit et la justice sur la terre; Car c’est à cela que je prends plaisir, dit l’Eternel. Jérémie 9:24

Par contre,  affirmer  péremptoirement que Dieu n'existe pas est le fait des insensés, dit encore l'Ecriture.

L’insensé dit en son cœur : Il n’y a point de Dieu! Psaumes 14:1

Les croyants ont aussi leurs combats car il n'est pas si facile de croire en Dieu, lorsque nous voulons aller au fond des choses ?

Vous êtes vous déjà posé ces questions : Qui a créé Dieu ? Avant que l'univers soit créé, qu'y avait-il, au tout début de la vie ?

Dès le commencement, avant l’origine de la terre ...  quand il n’y avait point d’abîmes, Point de sources chargées d’eaux; Avant que les montagnes soient affermies, Avant que les collines existent ... quand Il n’avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, Ni le premier atome de la poussière du monde. Proverbes 8.28

Il y a un moment où nous butons tous sur la limite des connaissances possibles, quand nous n'avons plus de réponses valables. C'est ce que Dieu fera comprendre à Job, les limites de son savoir :

Où étais-tu quand je fondais la terre? Dis-le, si tu as de l’intelligence.
Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu? Ou qui a étendu sur elle le cordeau?
Sur quoi ses bases sont-elles appuyées? Ou qui en a posé la pierre angulaire,
Alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, Et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?
Qui a fermé la mer avec des portes, Quand elle s’élança du sein maternel;
Quand je fis de la nuée son vêtement, Et de l’obscurité ses langes;
Quand je lui imposai ma loi, Et que je lui mis des barrières et des portes;
Quand je dis: Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au delà; Ici s’arrêtera l’orgueil de tes flots?  (Lire tout le chapitre 39 du livre de Job)

Puis :

L’Eternel, s’adressant à Job, dit:
Celui qui dispute contre le Tout-Puissant est-il convaincu? Celui qui conteste avec Dieu a-t-il une réplique à faire?
Job répondit à l’Eternel et dit:
Voici, je suis trop peu de chose; que te répliquerais-je? Je mets la main sur ma bouche.
J’ai parlé une fois, je ne répondrai plus; Deux fois, je n’ajouterai rien. Job 40.1-5

Lorsque nous n'avons plus de réponse,  il nous faut alors choisir : croire ou ne pas croire. Mais avec quels éléments ? sur quelles fondements ?

Des fondement sûrs

Nous ne pouvons pas construire une foi vraie, ferme, solide, sur des appréciations, des sentiments ou des émotions. Le raisonnement intellectuel donne naissance à des suppositions, des théories aussi nombreuses qu'il existe de courants philosophiques ou religieux.

Quelqu'un a dit : Dieu existe, je l'ai rencontré ! Or cette affirmation lapidaire n'a de valeur que pour son auteur, dont je ne conteste pas l'expérience. Mais une foi fondée uniquement sur l'expérience personnelle reste subjective et ne peut pas être une référence absolue. Elle doit être confirmée par des évidences.

Pour construire une conviction certaine concernant l'existence de Dieu, il faut des éléments indiscutables. Encore faut il que nous soyons assez  honnêtes et humbles pour les reconnaître.

J'écrivais dans un article précédent : Des millions de personnes vivent selon des idées reçues, des coutumes, des traditions, perpétuées de générations en générations et la plupart ne se soucient pas de savoir si le chemin sur lequel on les a placés est le bon.

Pour  construire une assurance personnelle concernant notre foi en Dieu, il est  indispensable de se dégager des idées reçues, des théories toutes faites et de la mauvaise foi..

Plusieurs éléments nous incitent à croire en l'existence de Dieu, et nous aident à découvrir qui il est. Ils deviennent évidents pour tous ceux dont le cœur est droit.

La conscience de Dieu

C'est le premier élément, ,  le sentiment intérieur inhérent à tout être humain : la conscience confuse que Dieu existe.

Dieu fait toute chose belle en son temps. Il a implanté au tréfonds de l’être humain le sens de l’éternité. Et pourtant, l’homme est incapable de saisir l’œuvre que Dieu accomplit du commencement à la fin. Ecclésiaste 3:11

C'est à partir de cette pensée intérieure commune à tous que chacun est amené à l'interrogation de la vie, de son origine, de son avenir après la terre et donc de l'existence d'un au-delà et de Dieu. C'est comme si Dieu parlait à chacun, par un questionnement intérieur :

Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure; il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. Actes 17.26-28

C'e tâtonnement  doit nous amener à une démarche plus précise concernant l'existence de Dieu et le but final de la vie.

L’Eternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, Pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu. Psaumes 14:2

Mais il semble que c'est une tâche trop rebutante pour le plus grand nombre, selon qu’il est écrit:
Il n’y a point de juste, Pas même un seul;  Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu. Romains 3.10,11
L'Ecclésiaste a rappelé la difficulté de cette recherche de Dieu :
J’ai vu à quelle occupation Dieu soumet les fils de l’homme. 3:10
J’ai appliqué mon cœur à rechercher et à sonder par la sagesse tout ce qui se fait sous les cieux: c’est là une occupation pénible, à laquelle Dieu soumet les fils de l’homme. Ecclésiaste 1:13

La pensée de l'existence de Dieu  doit amener toute personne à  se poser la question des origines. Un des interlocuteurs du Job dit :

Interroge les bêtes, elles t’instruiront, Les oiseaux du ciel, ils te l’apprendront;
Parle à la terre, elle t’instruira; Et les poissons de la mer te le raconteront.
Qui ne reconnaît chez eux la preuve Que la main de l’Eternel a fait toutes choses?
Il tient dans sa main l’âme de tout ce qui vit, Le souffle de toute chair d’homme. Job.12.7-10

L'œuvre du Créateur

C'est le second élément, plus évident que le premier il  conduit "le chercheur de Dieu" dans une  révélation plus précise  de son existence. L'œuvre du divin Créateur est la démonstration de son pouvoir, de son intelligence, de sa sagesse, de ses perfections invisibles. J'ai déjà écrit à ce sujet. (Connaitre Dieu),

Rappelons nous simplement ce que l'apôtre Paul écrit :

Depuis la création du monde, les œuvres de Dieu parlent à la pensée et à la conscience des hommes de ses perfections invisibles : quiconque sait regarder, peut y discerner clairement sa divinité et sa puissance. Aussi, depuis les temps anciens, les hommes qui ont sous les yeux la terre et le ciel et tout ce que Dieu a créé, ont connu son existence et son pouvoir éternel. Ils n’ont donc aucune excuse de dire qu’ils ne savent pas s’il y a un Dieu. Romains 1:20

Ce qu'on peut connaitre de Dieu est donc manifeste et tout être humain, même le plus isolé peut en observant l'œuvre créatrice de Dieu, découvrir quel en est l'auteur.

Ce n’est pas un langage, ce ne sont pas des paroles dont le son ne soit point entendu:
Leur retentissement parcourt toute la terre, Leurs accents vont aux extrémités du monde. Psaume 19.3

La Bible,

C'est le troisième élément qui décrit le plus clairement l'existence de Dieu et la nature de sa personnalité.

Depuis la première page de la Genèse, jusqu'à la dernière de l'Apocalypse, la Bible enseigne avant tout, comment Dieu cherche à établir et à conserver une relation avec les êtres humains. Nous le voyons dès le début, lorsque le soir il parcourt le jardin pour s'entretenir avec Adam et Eve.

Malheureusement l'homme a failli à sa vocation de partenaire de Dieu dans la gestion du patrimoine qui lui avait été confié et sa relation avec le Créateur est devenue compliquée, parfois inexistante.

Cependant tout au long de l'histoire de l'humanité nous observons les différentes façons que Dieu utilise afin  de rétablir le contact, notamment par le moyen des alliances successives qu'Il établit avec ceux qu'il appelle, d'abord Noé, puis Abraham et Israël, un peuple à part parmi les nations pour être le témoin de Dieu et enfin par Jésus pour tous ceux qui acceptent de croire en son Nom. C'est la dispensation présente, celle de la foi en Christ.

La Bible est le révélateur le plus complet  de Dieu. Par le témoignage d'écrivains inspirés par le Saint-Esprit , la Bible révèle  la nature du Dieu  éternel, non seulement créateur du ciel, de la terre et de tous les êtres vivants, mais aussi Celui qui prend soin de ses créatures, qui veille et qui soutient toutes choses par sa Parole puissante, le Dieu Sauveur, Père de notre Seigneur Jésus-Christ et le notre. La Bible nous ouvre l'accès à une meilleure connaissance d'un Dieu qui est  près de ceux qui l'invoquent et à proximité de tout un chacun.

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme; il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure; il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: De lui nous sommes la race… Actes 17.24

Tout au long de ses pages le Livre Saint nous révèle le Dieu unique, saint, juste, vrai, bon, miséricordieux, bienveillant, compatissant et infiniment patient.

Le Christ

Jésus-Christ lui-même, à qui les Ecritures rendent témoignage, Lui dont la vie, les œuvres et les paroles, sont rapportées par des témoins oculaires, est le reflet de la nature de  Dieu.

Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. Jean 1:18

Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu.
Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.
Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?
Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres.
Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces œuvres. Jean 14.6

Peut être que nous ne faisons pas suffisamment le lien entre Jésus-Christ et Dieu ? Le Fils de Dieu est pourtant celui qui peut le mieux nous éclairer à ce sujet.

Le Christ est l’image visible du Dieu invisible. Il est le Fils premier–né, supérieur à tout ce qui a été créé.
Car c’est par lui que Dieu a tout créé dans les cieux et sur la terre, ce qui est visible et ce qui est invisible, puissances spirituelles, dominations, autorités et pouvoirs. Dieu a tout créé par lui et pour lui. Il existait avant toutes choses, et c’est par lui qu’elles sont toutes maintenues à leur place. Colossiens 1.15

En contemplant Jésus-Christ nous découvrons Dieu, le Père. En considérant les œuvres accomplies par le Christ, nous voyons les œuvres de Dieu.

A la fin des temps, Dieu nous a parlé par son Fils. C’est par lui que Dieu a créé l’univers, et c’est à lui qu’il a destiné la propriété de toutes choses.
Le Fils reflète la splendeur de la gloire divine, il est la représentation exacte de ce que Dieu est, il soutient l’univers par sa parole puissante. Hébreux 1.2

L'œuvre de Dieu en nous

Il y a enfin un dernier élément qui confirme les précédents, quant à l'existence de Dieu. Il nous est très personnel, c'est l'œuvre  qu'Il accomplit dans notre vie. La réalité des expériences faites avec Dieu : cœur radicalement transformé, mentalité et sentiments changés, exaucement de nos prières, miracles, délivrances, guérisons, manifestations du Saint-Esprit, interventions divines évidentes dans le cours des circonstances de notre vie, etc. Nous avons tous des témoignages de l'œuvre concrète que Dieu a accomplie en notre faveur.

Nous savons de façon certaine comment Dieu est intervenu en nous, lorsque nous avons cru au Seigneur Jésus-Christ, pour certains par un bouleversement soudain, pour d'autres de manière plus subtile, mais tous nous pouvons dire avec assurance : Dieu existe, je l'ai rencontré.

Son œuvre et sa présence dans nos vies sont quotidiennes. Il n'est pas seulement le Dieu d'un moment d'émotion furtive ou d'un miracle passé, il est le Seigneur vivant en nous en permanence, nous en rendant le témoignage quotidien par son Esprit.

En terminant cet article un chant me revient :

Tu es le Dieu puissant,

Tu règnes dans l'univers,

Tu est le Dieu vivant,

Pour nous un Père.

Tu es le Dieu très saint,

Parfait à l'infinie,

Tu est celui qui vient,

Et pour nous un ami.

Nous affirmons l'existence de Dieu comme une évidence absolue. Que vous le croyez ou non, Dieu existe.

Il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. 1 Corinthiens 8:6

C''est peut être cela qui répugne aux incroyants, reconnaitre que tout est dépendant de Dieu et de son Fils Jésus-Christ. Ils sentent confusément ou plus précisément que croire en Dieu conduit logiquement à se soumettre à Lui, le reconnaissant comme Dieu Tout Puissant et Souverain.

Et puis croire en Dieu ne veut pas seulement dire que Dieu existe, cela les démons le croient aussi et ils tremblent, dit la Bible.

Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Jacques 2:19

Si elle n'est pas la recherche d'une spéculation intellectuelle dont le but est d'augmenter notre savoir ou satisfaire notre curiosité, notre foi produira  la crainte de Dieu c'est à dire un saint respect envers lui, la véritable adoration selon l'esprit,  une grande confiance en Lui, la sagesse d'une bonne conduite en examinant ce qui lui est agréable,  l'aspiration à son règne par Jésus-Christ.

Lorsque nous avons acquis la certitude de l'existence de  Dieu, nous pouvons prier selon les instructions de Christ :

Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen! Matthieu 6.9-13

Haut de page

Lisez aussi : Connaitre Dieu